Classique hivernale: victoire des Remparts en fusillade

Alex Pawelczyk, des Cataractes, tente sans succès de... (Photo Le Nouvelliste, Émilie O'Connor)

Agrandir

Alex Pawelczyk, des Cataractes, tente sans succès de faufiler la rondelle près du poteau du but défendu par le gardien des Remparts, Zachary Fucale.

Photo Le Nouvelliste, Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) La première «Classique hivernale» de la LHJMQ ne pouvait pas connaître une plus belle conclusion. Devant une salle comble de 7323 spectateurs dans les Grandes Estrades de Saint-Tite, Marc-Olivier Roy a marqué le but décisif en tirs de barrage, samedi soir, pour permettre aux Remparts de Québec de l'emporter 3-2 contre les Cataractes de Shawinigan.

Les Remparts arboraient des tuques aux couleurs de... (Photo collaboration spéciale, Carl Tardif) - image 1.0

Agrandir

Les Remparts arboraient des tuques aux couleurs de l'équipe pour la présentation des joueurs.

Photo collaboration spéciale, Carl Tardif

Marc-Olivier Roy célèbre son but gagnant marqué en... (Photo Le Nouvelliste, Émilie O'Connor) - image 1.1

Agrandir

Marc-Olivier Roy célèbre son but gagnant marqué en fusillade, samedi, à Saint-Tite.

Photo Le Nouvelliste, Émilie O'Connor

>>> La Classique hivernale Remparts-Cataractes en photos

Ce rodéo sur glace en plein air a été vraiment captivant. Et en bout de ligne, les visiteurs sont repartis avec les deux points au classement.

«Il s'agit de ma plus belle expérience depuis que je joue dans le junior majeur, je vais m'en rappeler toute ma vie», disait Roy à propos de sa réussite ayant mis fin au débat.

Les Remparts avaient connu un début de match plutôt glacial, permettant aux favoris locaux - malgré de nombreux partisans venus de Québec - de prendre une avance de 2-0. À la première pause, ça bouillait dans la roulotte servant de vestiaire à la troupe de Philippe Boucher.

«On est allé chercher de l'émotion, il faut se fâcher de temps en temps. Je le dis et le répète, il faut profiter de chaque journée. On a joué du bon hockey en fin de semaine et vécu une expérience extraordinaire, mais on n'a encore rien accompli, il faut mieux jouer», résumait l'entraîneur-chef en pointant un trou dans une porte...

«J'ai été en maudit tout le match, pas contre mes joueurs ni après les arbitres, mais quelqu'un me doit des excuses. J'ai mis Martin [Mondou] au courant, il va m'envoyer la facture et je vais la payer», ajoutait sans élaborer sur ce qui l'avait dérangé à ce point.

À mi-chemin de la deuxième, Kurt Etchegary (20e) a réduit l'écart à 2-1, et avec 58 secondes à écouler, Ryan Graves (9e) a trouvé le fond du filet en avantage numérique, son bâton tenant le coup au lieu de casser dans le froid comme cela lui est arrivé trois fois.

Des joues rouges

La rencontre a commencé à la lumière du jour sous une fine neige pour se terminer sous les réflecteurs et les joues un peu plus rouges. De jeunes bénévoles sautaient sur la patinoire avec des grattes pour retirer la neige. Dans les gradins, les gens bougeaient, chantaient, s'amusaient.

«Il s'agit d'une expérience inoubliable, les gens étaient passionnés, ils ont mis de l'ambiance. Il y avait plusieurs facteurs incontrôlables, comme la météo, la neige, le froid, l'endroit où l'on s'habillait, mais il fallait s'ajuster et les bonnes équipes trouvent un moyen de gagner. Notre pratique dehors [mercredi] a vraiment aidé pour faire face à cette situation», notait le gardien Zachary Fucale, dont le dessus du masque était recouvert d'une tuque. Il n'a cédé que devant Dennis Yan et Anthony Beauvillier, son arrêt sur le troisième tir de barrage permettant à Roy de gagner ce duel disputé dans le temple des cowboys.

Pour les Remparts, il s'agissait d'une deuxième victoire d'affilée. Vladimir Tkachev était de retour dans l'alignement après un match de réflexion et s'est retrouvé à la gauche d'Etchegary et Jérôme Verrier pour la majeure partie du match.

«J'offre mes félicitations au comité organisateur. Les joueurs ont eu du fun, ils vont s'en rappeler. Si d'autres sont capables d'assumer les coûts, ça vaut la peine», ajoutait Boucher à propos de la tenue souhaitée d'un autre match à l'extérieur dans l'avenir.

Shawinigan passe le flambeau

Après l'organisation de la Coupe Memorial, en 2012, les Cataractes peuvent crier victoire : la tenue de la première Classique hivernale de la LHJMQ fera histoire. «J'espère que d'autres prendront le flambeau», souhaitait leur directeur général Martin Mondou.

Au-delà du résultat sur la patinoire, son groupe mené par Michaël Allaire, le directeur de l'événement, voulait jeter les bases d'une nouvelle mode et développer un cahier de charges à partir de zéro. «Après la Coupe Memorial, c'était notre prochain défi. On aime ça s'embarquer dans des aventures, à Shawinigan... Une fois que le conseil d'administration a acheté l'idée, on n'a pas lésiné sur les moyens», relatait Mondou, qui est aussi l'un des actionnaires du club.

Le budget pour tenir ce carnaval du hockey dépassait les 300 000 $, confiait-il. Avec une foule de 5900, vendredi, et plus de 7000, hier, les Cataractes parviendront à rentabiliser leur investissement.

«On n'a pas fait cela pour faire de l'argent, mais je ne pense pas qu'on va en perdre. Même si les installations sont incroyables, il aurait été impossible de ne jouer qu'un match, d'où la nécessité d'en jouer deux de suite. Nous avons réussi à créer un happening qui n'a pas attiré juste des amateurs de hockey. On s'est aussi donné une chance de conquérir une nouvelle clientèle.»

Malgré cela, les Cataractes n'ont pas l'intention de lever la main pour répéter l'expérience, l'an prochain. «Il est impossible de le faire à chaque année, ce n'est pas dans les plans. Il faut aussi mettre de l'énergie sur notre club pour assurer sa pérennité, surtout dans le contexte difficile qui frappe la Mauricie avec de nombreuses pertes d'emploi», soulignait celui dont l'organisation sera assurément en lice pour le trophée Jean-Sawyer remis à l'équipe «marketing» par excellence.

Méchante job!

Actionnaire des Cataractes et membre du comité organisateur, l'écrivain Bryan Perro n'aurait pas pu imaginer un plus beau scénario. Malgré quelques pépins «gros comme ça», illustrait-il en rapprochant pouce et index, il se réjouissait de voir les spectateurs aussi heureux dans les Grandes Estrades.

«De voir les gens sourire et joyeux, c'est ce qui m'a fait le plus plaisir. Les spectateurs avaient envie de fêter, de s'amuser. Juste pour la fierté d'organiser la première Classique hivernale, ça en a valu la peine. Mais tabar... que ça été de la job! Et de gagner le premier match [vendredi] sous la neige, mon Dieu, tout était là», confiait Perro avant le début du match contre les Remparts

La LHJMQ aimerait répéter l'expérience

Foi de Gilles Courteau, la LHJMQ fera tout en son pouvoir afin de présenter d'autres classiques hivernales au cours des prochaines années. Le commissaire traçait un bilan positif, bien que provisoire, de l'événement. «Les Cataractes ont pris les risques financiers, c'est une belle réalisation et j'en suis très heureux», disait-il une heure avant la mise au jeu de l'affrontement entre les Cats et les Remparts.

Bien qu'un post-mortems'imposera dans les prochaines semaines, Courteau ne cachait pas son intérêt pour l'avenir. La LHJMQ pourrait-elle s'acquitter des frais fixes? «Ça pourrait être une possibilité. Ça m'emballe beaucoup et je vais travailler fort pour que l'on puisse répéter l'expérience. On va regarder ce qu'on peut faire. Nous avons besoin de ces événements pour les commanditaires et les amateurs. J'ai même senti que les joueurs étaient excités à l'idée d'y participer. Il y a deux ans, Chicoutimi avait manifesté un intérêt pour présenter un match à l'extérieur, tout comme Drummondville, le printemps dernier.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer