Zachary Fucale amène du leadership aux Remparts

Zachary Fucale a paru s'amuser, mardi, à l'entraînement... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Zachary Fucale a paru s'amuser, mardi, à l'entraînement sur la glace du Colisée.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec Zachary Fucale, les Remparts obtiennent un excellent gardien, mais aussi un meneur d'hommes. Le nouveau numéro 31 l'a démontré dès son premier entraînement avec l'équipe junior de Québec, mardi matin. Il sera en poste pour le match de mercredi soir, au Colisée.

Philippe Boucher disait vouloir nommer un capitaine quand son club serait complet. Maintenant que c'est fait, l'entraîneur-chef et directeur général n'est plus pressé d'attribuer le C. Il ne rejette pas l'idée de finir la saison avec trois assistants - Adam Erne, Kurt Etchegary et Ryan Graves. «Si le Canadien n'a pas de capitaine, ça doit être correct que les Remparts n'en aient pas», sourit Boucher.

Peut-être que son choix s'arrêterait sur Fucale. Mais un gardien ne peut pas être nommé capitaine de façon officielle. Un peu comme Carey Price à Montréal, dont Fucale est en quelque sorte le dauphin, ayant été repêché par le CH en 2013.

«Tout ce que je peux faire, c'est aider l'équipe de mon mieux : arrêter la rondelle chaque soir et aider aussi hors de la glace», affirme le dernier morceau du casse-tête et pièce maîtresse des Remparts, en cette année de Coupe Memorial à Québec.

Fucale a paru s'amuser, sur la glace du Colisée. Tapait son bâton sur la patinoire lors des beaux arrêts de son nouvel adjoint, Callum Booth. Jasait avec ses nouveaux coéquipiers entre les exercices.

«Je suis très content d'être finalement arrivé», souffle le portier de 19 ans natif de Rosemère. «On a une très belle équipe avec des bons gars dans le vestiaire. On a eu beaucoup de plaisir aujourd'hui [mardi]. Ça va être un bon match demain [mercredi] et j'ai hâte de commencer», dit celui qui protégera la cage des locaux face au Titan d'Acadie-Bathurst.

Échangé de Halifax à Québec le 19 décembre, Fucale vient de passer près d'un mois avec l'équipe canadienne au Championnat du monde junior. Il ajoute cette précieuse médaille d'or à sa bague de la Coupe Memorial de 2013, gagnée avec les Mooseheads. Du 21 au 31 mai, il prendra part à son deuxième championnat canadien de hockey junior majeur en trois ans.

«On ne peut pas se tanner d'avoir des opportunités comme ça. Je me sens très chanceux, privilégié d'avoir une deuxième chance», insiste l'auteur de la meilleure moyenne de buts alloués dans la LHJMQ la saison dernière et récipiendaire du titre de recrue défensive de l'année en 2011-2012.

Période d'adaptation

Il est aussi à 16 victoires du record de 142 en carrière dans la LHJMQ détenu par Jacques Cloutier (1976 à 1980, Trois-Rivières). Ne reste toutefois que 25 matchs au calendrier régulier des Remparts.

Ceux-ci sont sur une pente glissante de quatre défaites. L'ajout de six joueurs depuis la mi-décembre - Fucale, Anthony Duclair (LNH), Vladimir Tkachev (Moncton), Jérôme Verrier (Drummondville), Brian Lovell (Chicoutimi) et Matt Murphy (Halifax) - nécessite un effort d'adaptation de chacun.

«On est tous dans le même bateau et on a tous le même but en tête, constate Fucale. On n'a pas le choix et en bout de ligne, on a hâte d'affronter les défis qui se présentent devant nous. Je connaissais déjà plus que la moitié de l'équipe avant d'arriver ici. Alors, je ne suis pas stressé, on va bien s'entendre.»

Dose d'enthousiasme

«Il faut passer aux choses sérieuses», martèle Philippe Boucher. C'est bien beau les accolades de bienvenue, mais les Remparts ont un match à gagner, mercredi soir. L'arrivée de Zachary Fucale devrait y contribuer.

«On a vu plus d'énergie à l'entraînement, ce matin», s'est réjoui l'entraîneur-chef, mardi. Sa troupe vient de subir quatre revers de suite. Québec est au coude à coude avec Baie-Comeau pour le deuxième rang de la division Est de la LHJMQ. «On est capable de jouer du meilleur hockey que ça», tranche Boucher.

Et il compte sur son nouveau gardien pour faire sortir le meilleur de tout le monde. «Zac amène une dose d'enthousiasme qu'on avait peut-être besoin. Il amène du leadership, de la crédibilité. Il est passé par là, a vécu la Coupe Memorial, le Championnat du monde. Il a gagné!»

«Sourire dans la face»

Le tempérament joyeux de Fucale n'échappe à personne. «Il a toujours un sourire dans la face. Les gars vont l'aimer beaucoup», lance Anthony Duclair, qui l'a côtoyé au sein de l'équipe canadienne junior. «Il a déjà vécu tout ce qu'il y a à vivre dans le hockey junior. Il apporte de l'expérience et de la joie dans le vestiaire.»

«Il a de la vie, on en avait besoin», reconnaît le coach. Boucher avait été impressionné par un tout jeune Fucale de 16 ans, lorsqu'il l'avait rencontré dans ses anciennes fonctions de directeur général de l'Océanic de Rimouski. Il l'est tout autant presque quatre ans plus tard, sinon plus. «Je lui ai dit d'assumer sa place dans l'équipe et dans le vestiaire rapidement», confirme le patron.

Le 31 sera partant mercredi soir. Son utilisation pour la suite demeure imprécise, quoique Boucher s'attende à ce qu'il «prenne la pole». «C'est sûr que Zac va voir beaucoup d'action, mais on joue encore sept fois deux matchs de suite, alors Callum [Booth, l'autre gardien] va continuer à voir de l'action.

«Zac a gardé de 60 à 70 matchs par année depuis qu'il a 16 ans et l'an passé, rendu en séries, il était un peu fatigué. On va s'assurer qu'il commence les séries reposé, frais et dispos.» Les éliminatoires devraient s'amorcer autour du 27 mars.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer