Québec 4/ Drummondville 5: mieux, mais pas assez

Les Remparts sont parvenus à forcer la tenue... (Collaboration spéciale Nancy Lavoie)

Agrandir

Les Remparts sont parvenus à forcer la tenue d'une prolongation avec un but marqué à 12 secondes de la fin du match, mais se sont finalement inclinés en tirs de barrage. L'attaquant Anthony Duclair a récolté une passe au cours de la rencontre.

Collaboration spéciale Nancy Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) «C'est assez», disait Philippe Boucher après une troisième défaite de suite, vendredi. Les Remparts de Québec ont fait un peu mieux, dimanche au Centre Marcel-Dionne, mais ils n'ont pas réussi à vaincre les Voltigeurs de Drummondville, s'inclinant plutôt 5-4 en tirs de barrage.

Les Remparts pouvaient même se compter chanceux de s'en tirer avec un point de classement puisqu'ils sont parvenus à forcer une prolongation avec seulement 12 secondes à écouler à la troisième période. Ils n'ont pas gagné à leurs quatre dernières sorties. «On a dormi en première période au lieu de travailler. Si on l'avait fait, on l'aurait emporté», estimait Kurt Etchegary, l'un de ceux qui ont donné le ton à partir de la deuxième période.

En retard 2-0 après une période, les Remparts se sont parlés dans la face à l'entracte pour se mettre au boulot, en deuxième. Ils ont réussi à renverser la vapeur pour marquer trois fois et prendre les devants 3-2. Mais ils n'ont pu conserver leur avance en troisième, notamment en raison de quelques appels questionnables aux yeux de Boucher.

«En première, on n'était pas là, et on a mieux travaillé à partir de la deuxième. Ensuite, j'aimerais ça qu'on m'explique certaines choses», disait l'entraîneur-chef, qui ne voulait pas trop en dire devant la caméra... jusqu'à ce qu'il livre le fond de sa pensée.

«Lorsqu'on perd, je ne peux pas être satisfait. On n'a pas travaillé en première, on l'a mieux fait en deuxième, et après, tu as l'impression que tu vas te faire baiser», fulminait-il à propos d'un but refusé à cause d'un hors-jeu, d'une punition pour avoir eu trop de joueurs, d'un bâton élevé puni d'un côté et pas de l'autre. Mais en fin de compte, son club a fait encore un peu trop dans la dentelle contre une équipe dont l'éthique de travail est la marque de commerce. Il aura fallu que le trio de Kurt Etchegary, Marcus Cuomo et Massimo Carozza sonne le réveil pour que les Remparts remontent la pente après 20 minutes à ne rien faire.

«Enlever la dentelle»

«Quand on a enlevé la dentelle et que la ligne à Etchegary s'est mise à travailler, patiner, frapper et que la quatrième ligne a marqué un gros but, le reste des gars a suivi. Au début de la saison, on trouvait un moyen de gagner; là, on dirait qu'on trouve un moyen de perdre. On va prendre le point et continuer à pratiquer pour s'améliorer», ajoutait-il.

Zachary Moody (7e), Nikolas Brouillard (9e), Etchegary (18e) et Guillaume Gauthier (19e), un but inscrit en avantage numérique à 12 secondes de la fin de la troisième, ont marqué pour les Remparts. Mathieu Sévigny, Alex Barré-Boulet (2) et Christophe Lalancette ont répliqué pour les Voltigeurs aux dépens de Callum Booth, chancelant sur les deux premiers buts contre lui. Michael Carcone a tranché en tirs de barrage, Anthony Duclair, Dmytro Timashov et Gauthier ne parvenant pas à glisser la rondelle derrière Joe Fleschler.

NOTES : Les Remparts ont eu le dessus 28-25 dans les lancers... Comme prévu, Jérôme Verrier n'a pas joué contre son ancienne équipe, tout comme Yanick Turcotte, Aaron Dutra et Olivier Thibodeau... Vladimir Tkachev n'a pas joué en prolongation. «Si tu ne veux pas jouer d'une certaine manière, tu ne joueras pas beaucoup», disait Boucher... Mercredi, au Colisée Pepsi, c'est la rentrée de Zachary Fucale devant le filet contre le Titan d'Acadie-Bathurst...

***

Chapman heureux

Même s'il disait ne pas avoir joué son style de match, Adam Chapman était heureux de battre son ancienne équipe. L'ancien des Remparts a d'ailleurs hérité du titre de «plombier» du match. «C'est toujours important d'enlever les deux points, surtout avec un classement aussi serré. Ça faisait bizarre de les affronter, surtout lors de mes deux ou trois premières présences. L'avantage, c'est que je connaissais le style de chacun. J'adore ça, à Drummondville. Au moment de l'échange, je n'étais pas certain, mais je n'ai que du positif à dire sur l'organisation», confiait celui qui porte encore le numéro 63, comme il le faisait à Québec. Pour sa part, la recrue Mathieu Sévigny se réjouissait d'avoir marqué «contre l'équipe que j'ai regardée en grandissant».

Brouillard déçu

La perte d'un point au classement dérangeait Nikolas Brouillard, qui a souligné son retour à Drummondville en marquant un but [qui provoquait l'égalité à 2-2] en deuxième. «On n'a vraiment pas bien joué en première, et après un bon speech dans la chambre, on a été plus intense en deuxième, et en troisième, ce sont les petites erreurs. Sur papier, on avait la meilleure équipe, mais sur la glace, ils ont plus travaillé que nous», racontait le défenseur de 19 ans à propos du match contre son ex-club. «J'étais un peu stressé au début, mais ça s'est replacé. Je suis content d'avoir scoré, mais les choses n'ont pas tourné comme on le voulait», disait l'auteur de son neuvième but de la campagne.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer