• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Remparts 
  • > Les Remparts face à l'Armada pour la première fois depuis la vente de l'équipe 

Les Remparts face à l'Armada pour la première fois depuis la vente de l'équipe

«Qui sont les propriétaires,ça n'a pas d'importance, car... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Qui sont les propriétaires,ça n'a pas d'importance, car nous, on ne faitque jouer pour gagner» - Marc-Olivier Roy

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour la première fois depuis la vente de l'équipe à Québecor, la semaine dernière, les Remparts et l'Armada de Blainville-Boisbriand s'affronteront sous le même parapluie du groupe médiatique, ce soir (19h) au Colisée Pepsi. Une situation unique en son genre qui ajoute du piquant à un match mettant en vedette, d'abord et avant tout, deux clubs dans le peloton de tête.

À la porte du vestiaire des Remparts, c'est le train-train quotidien au lendemain d'une victoire contre Gatineau. Quelques joueurs participent à l'entraînement optionnel, d'autres s'entraînent en gymnase. Pour le reste, on perçoit le visiteur du jour dans le vieil amphithéâtre de Limoilou comme un adversaire, même s'il fait partie de la famille, du moins pour l'instant.

«Pour vrai, les gars n'en ont même pas parlé dans la chambre. Qui sont les propriétaires, ça n'a pas d'importance, car nous, on ne fait que jouer pour gagner. Ce qui compte, c'est de se souvenir que l'Armada nous a infligé notre première défaite de la saison à domicile [4-2 le 1er novembre] après huit victoires de suite», note Marc-Olivier Roy, qui a joué trois saisons avec l'Armada avant de se joindre aux Remparts.

Pas besoin de surveillance

La semaine dernière, la transaction faisant basculer les Remparts chez Québecor a secoué les colonnes du temple. Du coup, le gestionnaire du nouvel amphithéâtre se retrouvait avec deux formations de la LHJMQ, une situation qui empêche désormais les Remparts et l'Armada de transiger entre eux, ou par club interposé.

«Le seul changement, c'est pour le directeur général qui n'aura pas besoin de surveiller les joueurs de l'autre bord en prévision des transactions... Pour le reste, ça ne change rien au niveau des joueurs, je ne pense pas que ça les dérange beaucoup. Mais il ne faut pas se le cacher, c'est un match qui va retenir l'attention», soulignait l'entraîneur-chef et dg des Remparts, Philippe Boucher.

La rencontre sera aussi télédiffusée à TVA Sports, le réseau faisant partie du même groupe. Le président de Québecor, Pierre Dion, n'assistera pas à ce match a indiqué Martin Tremblay, vice-président, Affaires publiques.

«Que ça dérange ou non, tant mieux si ça fait jaser. C'est juste bon pour le hockey junior, un produit qui mérite d'être connu», ajoutait Boucher en revenant sur l'enjeu majeur de cette partie.

«Ce que les joueurs savent, c'est que l'équipe qui s'en vient ici joue très bien et que c'est toujours de bons matchs contre eux. Ce ne sont jamais des matchs faciles. Et de toute manière, il n'y en a plus beaucoup, à part ceux où on a réussi à faire casser l'adversaire en troisième. Des volées, il ne s'en donne presque plus dans la Ligue», indiquait Boucher.

Au classement de la LHJMQ, les Remparts (39) affichent trois points de plus que l'Armada (36), qui a cependant disputé deux matchs de moins. En raison de sa présence en tête de la division Ouest, Blainville-Boisbriand occupe le deuxième rang du classement général contre le quatrième pour Québec.

Un voyage pour espionner

Preuve que le match relève d'une certaine importance au classement, Philippe Boucher a pris la route vers la couronne nord de Montréal, jeudi soir, afin d'assister au match entre les Voltigeurs de Drummondville et l'Armada, histoire d'y observer le rival du jour et son fils échangé par Blainville-Boisbriand, l'automne dernier, et complété une transaction.

En vitesse

- Le gardien Callum Booth affrontera l'Armada, vendredi, tandis qu'Éric Brassard sera devant le filet, samedi à Victoriaville, contre les Tigres.

- Le rendement de Donovan Rehill a forcé le retrait de l'alignement de Zachery Moody, mercredi, et la recrue a été récompensée par son premier but dans la LHJMQ. «Lorsqu'un club va bien, il se peut qu'un joueur rate un match par défaut et tant mieux s'il [Moody] se sert de cela comme source de motivation», expliquait Boucher.

- Avant de partir pour le Saguenay, les Olympiques ont tenu une séance d'entraînement exténuante, jeudi matin au Colisée, où le capitaine (Louick Marcotte) portait sa lettre sur son chandail d'entraînement à l'étonnement de plusieurs. «C'était une première», disait Benoît Groulx, qui voulait sans doute passer un message à sa troupe pour la défaite de la veille.

- L'ancien président des Remparts Claude Rousseau est venu saluer les employés de l'équipe, jeudi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer