Un peu d'éclat sur la route

En contrôle de la rondelle pour les Remparts,... (Le Droit, Martin Roy)

Agrandir

En contrôle de la rondelle pour les Remparts, Cody Donaghey tente de se défaire de la couverture de Pascal Laberge.

Le Droit, Martin Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Remparts ont offert l'une de leurs bonnes performances de la saison sur la route vendredi, l'emportant 3-1 sur les Olympiques, au Centre Robert-Guertin. C'est la recrue de 16 ans, Olivier Garneau, qui a donné la victoire aux siens avec un but tardif en troisième.

Possédant une fiche quasi impeccable à la maison (12-2) depuis le début de la saison, les Remparts s'amenaient à Gatineau avec la ferme intention d'améliorer leur fiche moins reluisante à l'étranger (6-7). Et c'est exactement ce que les hommes de Philippe Boucher ont réalisé devant des Olympiques décimés par les blessures.

«On a une certaine énergie à la maison, quand on a nos partisans derrière nous. Ce soir [vendredi], on a demandé à nos gars de la trouver à l'intérieur d'eux-mêmes. On leur a demandé de patiner, d'être physiques. La première a été serrée. C'est ce qu'on voulait faire. Gatineau est une équipe qui joue bien, qui est bien structurée. Nous, on se présentait sans [Dmytro] Timashov. On n'avait pas de spectacle à donner», a expliqué Boucher, évoquant la suspension de deux matchs à son meilleur marqueur.

Une première période chaudement disputée, où les deux formations ont appliqué un style de jeu hermétique, n'avait pas permis de faire de maître. Le duo Erne et Etchegary a bien testé Brandon Whitney, mais le vétéran gardien a fermé la porte. Son vis-à-vis Éric Brassard en a fait de même devant Alexis Pépin en toute fin d'engagement.

L'impasse persistait toujours en début de deuxième, lorsque l'ancien des Olympiques, Adam Chapman (5e), ouvrait le pointage sur un bon tir des poignets du cercle des mises en jeu. Il s'agissait de son quatrième but en quatre matchs depuis son retour dans l'alignement.

En avance 1-0, les Remparts ont péché par indiscipline en toute fin de deuxième (Cuomo, Erne), ce qui a coûté le but de Vaclav Karabacek (9e) - un tir dans un angle fermé qui a trompé Brassard à sa droite en double désavantage numérique -, au début du dernier engagement.

Confirmation tardive

Les Remparts n'ont confirmé leur victoire qu'en fin de troisième, alors que Garneau expédiait la rondelle entre les jambières de Whitney, un filet qui a été accordé bien que le gardien eut lui-même déplacé son filet. Marcus Cuomo (4e) a signé le but d'assurance, sur des passes d'Etchegary - un revers exceptionnel - et de Champan. Utilisés à toutes les sauces, ces deux derniers ont connu un fort match.

Boucher a d'ailleurs fait l'éloge de ses deux vétérans de 20 ans, après la rencontre. «Chapman joue vraiment très bien en ce moment. Il est discipliné, dangereux offensivement. Il fait la différence pour nous. Et Etchegary, sa pièce de jeu sur le troisième but, c'est l'une des plus belles que j'ai vues de lui. Il a utilisé sa vitesse.»

La défensive des Remparts s'est également bien tirée d'affaire au cours de la rencontre. Le «big three» québécois, formé de Ryan Graves, de Nikolas Brouillard et de Raphaël Maheux, a limité les chances de marquer de l'adversaire devant un Brassard solide, avec 29 arrêts.

«Brouillard, Maheux et Graves ont fait les jeux simples et se sont impliqués physiquement. Graves a bien joué. Ça nous a permis d'utiliser un petit peu plus notre quatrième ligne aujourd'hui. Et Brassard a été bon tout le match. Il a été testé», a constaté Boucher, satisfait de l'effort d'équipe.

À son premier match contre son ancienne équipe, Taylor Burke a été blanchi de la feuille de pointage, mais a distribué quatre coups d'épaule.

****

Chevalier échangé

En après-midi vendredi, les Remparts ont annoncé l'échange du défenseur de 18 ans Maxime Chevalier aux Voltigeurs de Drummondville, en retour du défenseur de 18 ans Mathieu Amyot. Repêché en quatrième ronde en 2012 (67e au total), Chevalier, le petit-neveu du regretté Bob Chevalier, avait récolté un but et sept passes en 47 matchs à sa première campagne avec les Remparts, en 2013-2014. Cette saison, le défenseur à caractère offensif n'a disputé que deux matchs à Québec avant d'être retranché. En 23 rencontres avec les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe (LHJQ), il présente une fiche de trois buts et de 13 passes.

«Je lui avais dit que si un club se manifestait, je lui donnerais sa chance. Dominic [Ricard, dg des Voltigeurs] m'a appelé il y a une couple de jours. Il était intéressé à donner une deuxième chance à Maxime. De l'autre côté, Amyot, c'est un gros bonhomme, qui va amener de la profondeur. Il va probablement venir pratiquer avec nous autres», a laissé entendre Philippe Boucher, qui se retrouvera alors avec huit défenseurs à sa disposition, excluant Simon Boudreau, blessé. Amyot (6'3" et 210 livres) évolue présentement avec les Mustangs de Vaudreuil-Dorion (LHJQ). En 19 parties, il a inscrit deux buts et sept passes. Il avait été sélectionné en cinquième ronde par les Voltigeurs, 81e au total, en 2012.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer