Aaron Dutra mérite une chance, selon Philippe Boucher

Le défenseur ontarien Aaron Druta a participé à... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le défenseur ontarien Aaron Druta a participé à une première séance d'entraînement complète avec les Remparts, mardi matin. Selon toute vraisemblance, il fera partie de l'alignement des Diables rouges sous peu.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entraîneur-chef Philippe Boucher ne l'a pas encore confirmé, mais le défenseur Aaron Dutra pourrait bien poursuivre sa carrière à Québec au lieu de retourner en Ontario. Pendant que le patron confiait que l'invité était de calibre pour jouer junior majeur, le principal intéressé ne cachait pas son intérêt à se joindre aux Remparts.

L'arrière de 18 ans a participé à une première séance d'entraînement complète avec l'équipe, hier matin, à la veille du match contre les Sea Dogs de Saint-Jean. Boucher a aimé ce qu'il a vu du joueur débarqué du Junior A de l'Ontario.

«Il est un bon joueur défensif, il a un bon physique [6'2'' et 190 livres], je pense qu'il mérite une chance, qu'il peut jouer dans le junior majeur. On veut développer les gars qui sont ici, mais s'il y a des joueurs d'ailleurs qui peuvent nous aider, on est aussi prêt à le faire, on est là pour ça aussi», a indiqué le directeur général, qui voulait discuter avec le joueur en question avant de rendre son verdict.

Fin prêt

Si la conversation a pris la même tournure que sa discussion avec les médias de Québec, hier avant-midi, Dutra rejoindra la brigade défensive au cours des prochaines heures. «S'ils veulent de moi, je vais rester. Québec est ma seule option, je veux jouer ici, c'est certain. J'adore ça, jusqu'à présent. Il s'agit d'une saison importante pour vous avec la Coupe Memorial, j'aimerais bien faire partie de cette équipe gagnante», a dit Dutra à sa sortie de la patinoire.

Le joueur de 18 ans n'a su que jeudi qu'il était invité à tenter sa chance avec les Remparts. Il en était à sa deuxième saison avec les Chargers de Mississauga, au niveau Junior A ontarien.

«J'ai déjà été invité au camp de Sarnia [OHL], mais je ne m'y étais pas présenté parce que je pensais sérieusement m'en aller dans les collèges américains, mais l'occasion qui se présente à moi, ici, est trop belle pour la refuser.»

Dutra, qui dit avoir fait ses recherches sur l'histoire des Remparts, se décrit comme un défenseur capable de jouer dans les deux sens de la patinoire, efficace en défensive, en mesure d'écouler les punitions et pouvant à l'occasion se retrouver sur le jeu de puissance.

«Je suis prêt à faire tout ce que l'entraîneur me demandera. Ce n'est pas facile d'arriver comme ça, la vitesse d'exécution est pas mal plus rapide qu'au niveau où je jouais. J'espère pouvoir me libérer rapidement de mes mauvaises habitudes et effectuer une transition en douceur», a souligné celui qui était aussi motivé à l'idée de s'inscrire à des cours de français «pour m'imprégner de la culture et me sentir comme à la maison à Québec».

Boucher a expliqué que les Remparts n'étaient pas à la recherche d'un défenseur droitier, mais que ses adjoints et recruteurs restaient à l'affût pour améliorer l'équipe cette saison et au cours des prochaines années. À 18 ans, Dutra s'inscrirait dans cet objectif.

«On garde les yeux ouverts, via le repêchage, les échanges ou les agents libres. On n'a pas repêché souvent dans les dernières saisons, et je ne suis pas sûr qu'on va le faire beaucoup non plus l'an prochain. Il faut donc aller voir partout et je suis content du joueur qu'ils ont ramené», a indiqué celui qui se doute bien que l'ajout d'un neuvième défenseur ne ferait pas l'affaire de certains, «mais ça fait partie du hockey».

Erne absous

L'ailier Adam Erne n'a pas subi les foudres du vice-président à la sécurité des joueurs de la LHJMQ pour avoir frappé Nicolas Aubé-Kubel, dimanche, lors de la victoire de 5-4 en prolongation des Remparts contre Val-d'Or. Aubé-Kubel avait quitté en première période en raison d'un malaise à la cuisse causé par un coup de genou, selon les prétentions de l'entraîneur-chef des Foreurs, Mario Durocher, qui avait porté plainte à la Ligue. Erne sera donc en uniforme, aujourd'hui, contre les Sea Dogs [19h au Colisée Pepsi], et ce, même s'il a quitté la séance d'entraînement en raison d'une blessure mineure et du calendrier chargé qui s'en vient [6 matchs en 10 jours]. L'entraîneur-chef Philippe Boucher avait discuté avec Raymond Bolduc, mardi, à propos du geste jugé légal de son joueur.

Le défenseur des Remparts Alexander McQuaid... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Le défenseur des Remparts Alexander McQuaid

Photothèque Le Soleil

McQuaid veut s'imposer

Même si les Remparts devaient aligner neuf défenseurs, Alexander McQuaid refuse d'y voir une barrière supplémentaire à franchir pour obtenir un poste régulier. «L'important, c'est de forcer l'entraîneur-chef à ne pas lui donner une raison pour nous sortir de l'alignement. Je pense pouvoir aider l'équipe, je progresse. Ça va mieux qu'il y a deux semaines ou un mois. J'estime qu'il est plus difficile de jouer contre moi. Je ne suis pas le genre à amasser des points, mais je dois faire sentir ma présence, surtout dans notre zone, et ne pas me faire sortir du jeu», a expliqué le numéro 7, qui trouvera un peu moins bizarre l'idée d'affronter ses anciens potes de Saint-Jean, comme cela avait été le cas, le 26 octobre, «où c'était étrange de se retrouver sur l'autre banc».  

Un club bien structuré

Philippe Boucher ne s'attend pas à une partie de plaisir pour le match d'aujourd'hui contre les Sea Dogs, meneurs de la section Atlantique et deuxièmes au classement général de la LHJMQ. Il y a 18 jours, les Remparts l'ont emporté 3-2 en tirs de barrage à Saint-Jean. «Il s'agit de l'une des bonnes équipes de la Ligue, ils sont bien structurés, ils ont une identité évidente. Ça avait été l'un de nos matchs les plus physiques, ça avait patiné et je m'attends à une bonne opposition. On s'est un peu éloigné de notre style [dimanche], je veux qu'on joue comme on est capable. Dans le vestiaire, les mots que l'on répète le plus souvent sont "rapide" et "physique", on veut que ce soit difficile pour l'adversaire de jouer ici», a souligné Boucher, en notant que la «meilleure foule de la LCH» pouvait être intimidante, surtout lorsque ses favoris patinent, contrôlent la rondelle et s'installent en avantage numérique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer