Les Remparts battent les Foreurs 5-4 en prolongation

Les Remparts ont failli gaspiller une avance de... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les Remparts ont failli gaspiller une avance de 3-0, dimanche, en voulant en faire trop pour se venger d'une dure défaite de 11-2 contre les Foreurs le 28 septembre 2013.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À trop vouloir venger une humiliante défaite remontant à la saison dernière, les Remparts de Québec ont bien failli perdre un point au classement, dimanche après-midi, au Colisée Pepsi. Un but de Cody Donaghey inscrit à la 39e seconde de la prolongation leur a cependant permis de l'emporter 5-4 contre les Foreurs de Val-d'Or.

Pourtant, les Remparts avaient pris une avance de 3-0 après une période. Mais à l'intermission, l'entraîneur-chef Philippe Boucher a suggéré à ses joueurs d'en marquer quatre, cinq, six et autant qu'ils le pouvaient. Mais à trop vouloir en faire, les siens ont plutôt commis des revirements, permettant aux visiteurs de remonter la pente et forcer le temps supplémentaire.

«Je ne me défile pas, je n'ai pas envoyé le bon message. Le match de 11-2 [remporté par Val-d'Or le

28 septembre 2013], je ne l'ai jamais oublié. Je me souviens exactement ce qui avait été dit et un jour, on va leur remettre la monnaie de leur pièce. Par contre, on ne voulait pas tricher en le faisant et ceux qui l'ont fait ont sauté des tours», admettait Boucher.

Ce jour de septembre 2013, Durocher avait indiqué après l'écrasante victoire des siens que le prédécesseur de Boucher - lire Patrick Roy - ne se gênait pas pour le faire... D'où le désir de Boucher de s'offrir un festin offensif, qui n'a finalement jamais eu lieu puisque sa troupe s'est éloignée de ce qu'elle faisait de bien, récemment.

En retard 4-1, les Foreurs ont retrouvé leur aplomb pour inscrire trois buts sans réplique afin de provoquer l'égalité devant une machine rouge enrayée. Les Remparts ont profité d'un jeu de puissance pour réussir le but vainqueur.

«Je suis heureux que l'on s'en soit sorti avec la victoire et d'avoir marqué le but gagnant. On a pris les choses un peu à la légère en avance 3-0 et on a essayé de faire trop dans la dentelle. Lorsqu'on travaille pendant 60 minutes, on est la meilleure équipe de la Ligue», convenait Donaghey, auteur de son quatrième but de la saison.

Adam Erne (14e), Massimo Carozza (4e), Kurt Etchegary (4e) et Marcus Cuomo (2e) ont aussi touché la cible, Callum Booth cédant devant Shawn Ouellete-St-Amand, Owen Bennington, Jan Mandat et Stephen Anderson.

Durocher accuse Erne

Les Foreurs ont perdu les services de Nicolas Aubé-Kubel, le choix de deuxième ronde des Flyers en 2014, en première période. Selon l'entraîneur-chef Mario Durocher, il aurait été victime d'un coup de genou de la part d'Adam Erne.

«On va l'envoyer [la séquence] à la Ligue, ils décideront, mais c'était un coup de genou et on sait qu'Erne n'est pas un ange gardien... Pour l'instant, Aubé-Kubel revient à Val-d'Or en béquilles, espérons qu'il pourra jouer la semaine prochaine», disait Durocher, ravi de l'effort des siens en deuxième et troisième parce qu'en première «on n'avait pas l'air d'un club junior majeur...»

Erne, lui, n'avait pas l'impression d'avoir posé un geste déloyal. «Il peut dire ce qu'il veut, c'était un coup légal», estimait-il.

Boucher s'est aussi porté à sa défense. «Il [Durocher] a le droit [de penser cela], je l'ai regardé vite du coin de l'oeil et ça n'avait pas l'air de grand-chose, mais je ne commenterai pas dans les médias», disait-il en ajoutant que Jérémie Fraser, des Foreurs, n'était pas un ange lui non plus.

En vitesse...

En marge du jour du Souvenir, les Remparts ont rendu un hommage aux anciens combattants avant le match... Ils étaient 8011 spectateurs à suivre l'action au Colisée Pepsi... Le défenseur Ryan Graves et l'entraîneur des gardiens Maxime Ouellet ont reçu leur bague pour souligner la conquête du championnat des séries éliminatoires du printemps dernier avec les Foreurs... Le retour au jeu de l'arrière Simon Boudreau a signifié un jour de congé pour Giancarlo Fiori, Olivier Thibodeau et Donovan Rehill... Les Remparts disputent un match de milieu de semaine, mercredi, en recevant les Sea Dogs de Saint-Jean... 

Durocher positif

Même s'il n'aime pas voir son club dans les bas-fonds du classement, Mario Durocher estime que l'édition 2014-2015 des Foreurs ne repart pas à zéro au lendemain de la conquête de la Coupe du président et d'une participation à la Coupe Memorial. «J'aime ce que j'ai entre les mains. Nous avons 12 joueurs de retour de l'an passé, il faut maintenant que chacun prenne ses responsabilités. Jouer sur la première ligne, ça ne veut pas dire de faire sa part un match sur trois, mais bien chaque jour. Cette saison, tout doit partir passer par notre jeu défensif, y compris les gardiens. On accorde quatre buts en moyenne par match, on ne peut pas gagner avec ça dans notre Ligue», notait l'entraîneur-chef.

Les plans de Poudrier

Mine de rien, Pierre-Maxime Poudrier poursuit son petit bonhomme de chemin dans la LHJMQ, où il est l'un des joueurs de 20 ans des Foreurs. L'ancien des Remparts a même été nommé capitaine de l'équipe ayant représenté le Québec à la Coupe Memorial, le printemps dernier. «Je suis très content de mon parcours et de ce que j'ai accompli. Jouer avec mon frère [Loïk] à mon arrivée à Val-d'Or m'a beaucoup aidé», confiait le natif de Thetford Mines. Si Pierre-Maxime termine sa carrière junior, cette saison, son frère évolue en deuxième division suisse. En plus de posséder la double nationalité canadienne et française, les deux fils de Serge Poudrier détiennent aussi une licence suisse. «J'ai un plan B et C pour l'avenir, mais présentement, mon plan A est de me concentrer sur les Foreurs, faire preuve de leadership et être positif même si on ne gagne pas beaucoup, présentement», ajoutait-il. 

La recherche de gagnants

La victoire peut ouvrir des portes. Depuis leur dernier match en demi-finale de la Coupe Memorial, plusieurs membres des Foreurs ont trouvé du boulot ailleurs, signé des contrats, été repêchés, échangés ou invités à des camps pros. «Tout le monde recherche des gagnants, personne ne l'emporte tout seul», soulignait Durocher, ravi de la nomination de son ex-adjoint Marco Pietroniro à Baie-Comeau. En ce qui concerne Ryan Graves, il a eu la surprise de sa vie en apprenant qu'il devait être opéré, cet été, mais ne doute pas qu'il rendra de précieux services aux Remparts. «Ryan est mature, il excelle en défensive, ce qui sera son pain et son beurre et lui permettra de faire de l'argent dans le hockey, mais il peut aussi soutenir l'attaque.» 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer