Drummondville 2/Remparts 6: le dernier mot au paternel

En deuxième, Olivier Garneau a trompé la vigilance... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

En deuxième, Olivier Garneau a trompé la vigilance du gardien Louis-Philip Guindon pour marquer le but de la victoire des Remparts.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ce n'est pas en fin de semaine que le fiston pourra se payer la traite aux dépens de son père! Le match entre Matthew et Philippe Boucher a tourné à la faveur du plus vieux, vendredi soir au Colisée Pepsi, quand les Remparts de Québec ont vaincu les Voltigeurs de Drummondville 6-2 devant la foule la plus élevée (11 801) de la saison.

Il s'agissait d'un premier affrontement entre le père et le fils, mais d'autres invités à ce souper de famille ont mis la table pour signer cette neuvième victoire en 10 matchs à la maison des Diables rouges.

À son premier match dans l'uniforme des Remparts, le défenseur Ryan Graves a laissé son empreinte sur le résultat, s'imposant dès le départ avec son épaule réparée et son soutien offensif qui lui a permis d'inscrire son premier but avec l'équipe qui l'attendait patiemment depuis l'ouverture du calendrier.

Graves n'a pas été le seul à se démarquer. L'ailier Adam Erne a disputé un autre fort match, lui qui se produisait devant le directeur du développement des joueurs du Lightning de Tampa Bay, Stacy Roast. Le numéro 73 a multiplié les incursions en zone adverse, bouclant le match avec un doublé (12e et 13e) et une passe.

«Il s'agit de l'un de nos meilleurs matchs au niveau de l'effort, de l'aspect physique, de la façon dont on veut jouer à la maison. À part leur but en fin de première, on a eu un effort du début à la fin et tous nos trios ont marqué», notait l'entraîneur-chef des vainqueurs.

Contrairement à son habitude, Boucher a tenu son point de presse avant que les journalistes ne rencontrent les joueurs à la porte du vestiaire. Il tenait à passer un peu de temps avec son garçon dans les coulisses du Colisée. L'homme de hockey reprenait son rôle de père...

Un exploit

«Il a joué un bon match, j'ai regardé quelques présences ici et là. C'est un exploit de jouer dans le junior majeur. Je suis fier de lui et de la manière dont il se comporte. C'est spécial, mais comme je disais, c'était plus l'avant et l'après et c'est la raison pourquoi j'ai demandé à vous voir de bonne heure», disait-il à la presse locale.

Tout juste avant, Boucher avait signalé l'importance de la présence de Graves et la contribution d'Erne. En plus de ces deux vétérans de 19 ans, Olivier Garneau (2e), Marc-Olivier Roy (7e) et Zachery Moody (4e) ont marqué contre Louis-Philip Guindon, tandis que Dylan Montcalm et Joey Ratelle trompaient le gardien Éric Brassard.

«Le premier match d'un joueur après une longue absence est souvent son meilleur. Il a stabilisé les choses en défensive, on avait hâte qu'il revienne pour ça et [Cody] Donaghey a joué son meilleur match», disait Boucher au sujet de Graves, qui disputera bientôt une séquence de huit matchs en l'espace de 14 jours, incluant ceux de la Super Série Subway.

Pour ce qui est d'Erne, l'entraîneur-chef soulignait que l'identité du club rapide et physique passait par lui. «Je pense qu'on vient de jouer notre meilleur match, on a été constant pendant 60 minutes. J'y pensais un peu [à la présence du représentant de Tampa Bay], mais peu importe, j'essaie toujours de faire de mon mieux à chaque match», indiquait le principal intéressé.

***

Sévigny se démarque

Invité au Défi mondial des moins de 17 ans, Mathieu Sévigny a raté la première visite des Voltigeurs au Colisée Pepsi, vendredi. Selon l'entraîneur-chef Martin Raymond, sa présence à Sarnia était fort méritée. «Pour un 16 ans, c'est impressionnant qu'il soit un joueur aussi complet. Sur le plan physique, il joue comme un gars de 18 ans et tout ce que j'entends, c'est qu'il joue très bien là-bas. Je ne m'attendais pas à autant de la part d'un joueur aussi jeune, ça rend les choses bien intéressantes», expliquait-il à propos du fils de Pierre Sévigny, premier choix des Voltigeurs en 2014. «Ce que j'ai entendu dire, c'est qu'il jouait comme son père, mais qu'il était meilleur...», ajoutait-il en riant. En 15 matchs, Sévigny a marqué un but et amassé quatre points. 

Graves : des papillons et une étoile

Après avoir raté les 18 premiers matchs du calendrier, le défenseur Ryan Graves a effectué un retour au jeu, vendredi, marquant sur son premier lancer et obtenant la première étoile. «J'avais des papillons dans l'estomac et j'estime que ça s'est bien passé. Cody [Donaghey] m'a beaucoup aidé, je lui ai demandé de garder les choses simples. Je ne pensais pas compter un but avant un bon bout temps et à part de travailler fort, je n'avais pas trop d'attente. Ça faisait du bien d'enfiler le chandail pour la première fois, j'avais enfin l'impression que la transaction était réelle», racontait le grand numéro 27, qui affrontera maintenant son ancienne équipe de Val-d'Or, demain après-midi. Les Foreurs en profiteront pour lui remettre sa bague de la Coupe du Président. Graves verra beaucoup d'action au cours des prochains jours. «Je me suis entraîné fort, autant sur la glace qu'en gymnase et si je ne suis pas en forme, je ne le serai jamais», rigolait celui qui se disait soulagé d'avoir enfin disputé un match.

Un privilège

Après avoir travaillé à plusieurs niveaux dans l'univers du hockey (universitaire, Ligue américaine, LNH, junior majeur), l'entraîneur Martin Raymond ajoutera bientôt une corde à son arc en se joignant au personnel de l'équipe canadienne pendant le Mondial junior. Son rôle sera d'analyser les équipes adverses et d'en faire rapport à l'entraîneur-chef Benoît Groulx et ses adjoints. «Je ne serai pas derrière le banc, mais plutôt une personne ressource. Je suis content de pouvoir contribuer et honoré que Hockey Canada ait pensé à moi pour ce travail», a souligné le natif de Pierrefonds âgé de 47 ans. «C'est un privilège d'être associé à ce programme. Il s'agit d'une belle expérience à vivre.»

En vitesse...

Les Remparts jouaient avec leur chandail blanc et non pas le rouge, vendredi, puisque les Voltigeurs avaient demandé la permission d'enfiler leur troisième gilet noir... Récemment opéré à une épaule, l'entraîneur-adjoint des Remparts Martin Laperrière n'a pas participé aux séances d'entraînement sur la glace cette semaine, suivant l'action des gradins avec un portable sur les genoux... Le nom de Vladislav Kamenev, qui appartient aux Remparts, ne figure pas sur la liste de l'équipe russe en prévision de la Super Série Subway contre les trois entités (Ouest, Ontario, Québec) de la Ligue canadienne... Christophe Lalancette, un ancien du Blizzard du SSF, disputait un premier match avec les Voltigeurs après une absence de sept semaines... Le défenseur Simon Boudreau a été retranché de l'alignement au terme de la séance d'échauffement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer