Le mot d'ordre des Remparts: tirer!

Les Remparts se frotteront aujourd'hui au gardien Marvin... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les Remparts se frotteront aujourd'hui au gardien Marvin Cüpper pour la troisième fois de la saison. Ils se sont inclinés 5-1 le 26 septembre, mais ont eu la main heureuse deux jours plus tard, alors qu'ils ont déjoué le cerbère des Cataractes 6 fois sur 24 lancers dans une victoire de 6-3.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sur une belle séquence de quatre victoires, les Remparts pourraient «frapper un mur» nommé Marvin Cüpper, lors de la visite des Cataractes de Shawinigan au Colisée Pepsi, vendredi.

Troisième étoile de la dernière semaine dans la LHJMQ, Cüpper se montre toujours à son meilleur contre la formation de Philippe Boucher qui, malgré ses récents succès, continue de chercher des façons d'être plus menaçante à l'attaque.

Présentant une fiche de 8-6-0-1 dont trois blanchissages,  le gardien allemand joue avec tout l'aplomb de ses 20 ans depuis le début de la saison. Possédant le meilleur pourcentage d'arrêts (,922) et la deuxième meilleure moyenne de buts alloués (2,37) de la LHJMQ, le portier promet de s'élever à nouveau contre les Remparts, une formation qui dirige peu de lancers sur le filet adverse.

«C'est sûr qu'on ne gagnera pas si on a seulement 15 tirs au but. On a travaillé la transition un petit peu aujourd'hui [jeudi]. On va être agressifs dans notre échec avant. Ça renforce ce qu'on essaie de faire. On veut aller au but. On n'y va pas assez encore. On veut non seulement y aller, mais arrêter en avant du filet. Cüpper, un lancer de la ligne bleue, je ne l'ai pas vu souvent se faire battre là-dessus. C'est souvent les deuxième, troisième chances et les retours, qui vont te faire gagner», a convenu Boucher.

Selon le pilote, c'est parce que ses hommes cherchent trop souvent à faire le jeu parfait qu'ils finissent par lancer si peu au but.

«Et il faut dire que souvent, ça marche. En tant que coach, j'essaie aussi de ne pas trop les limiter non plus, mais bon, il y a certaines fois où on aimerait ça qu'ils lancent un petit peu plus, c'est certain. En arrière, on commence un petit peu plus à trouver les lignes de tir. C'était problématique au début de l'année. Au moins, on progresse là-dessus», a-t-il noté.

Vaincre le talent en travaillant

Le défenseur Cody Donaghey est d'avis que pour avoir du succès contre Cüpper, les Remparts devront le «tester tôt dans le match». «Nous devrons aussi travailler plus fort que l'autre équipe. C'est notre marque de commerce. Si nous faisons cela, nous aurons du succès. [...] Le travail bat le talent. Si tout le monde accepte son rôle, ça va aller.»

De façon générale, les Cataractes, et non seulement leur gardien, donnent du fil à retordre aux Remparts, qui s'attendent encore à une bonne opposition, aujourd'hui.

«Ç'a tout le temps été de bonnes games contre eux autres, cette année. L'année passée, ce n'était pas différent, même s'ils avaient une équipe plus jeune. Ils ont bien repêché, ils ont beaucoup de talent, ils ont des gars qui peuvent faire la différence. Ils ont eu un petit passage un petit peu plus difficile il y a deux semaines, mais je pense qu'ils jouent encore du bon hockey», a soutenu Boucher, qui confiera le filet à Éric Brassard aujourd'hui et à Callum Booth samedi, contre l'Armada.

La bonne nouvelle, pour les Remparts, c'est que leur avantage numérique a commencé à montrer des signes encourageants pendant leur périple de la semaine dernière dans les Maritimes. «Si je prends l'exemple du dernier match contre Baie-Comeau, on a eu de la misère et on est venus frustrés. Là, ça va mieux et on travaille plus ensemble», a noté Boucher.

«Et puis, on ne se le cachera pas : Nikolas Brouillard joue du meilleur hockey. Ça aide énormément. C'est sa position d'être le quart-arrière sur l'attaque massive.»

Penser moins et réagir plus, la clé pour Donaghey

Lors de l'entraînement des Remparts, jeudi, Philippe Boucher s'est entretenu longuement avec le défenseur Cody Donaghey, qui connaît un passage à vide depuis son retour du camp d'entraînement des Maple Leafs. Insatisfait du jeu de son vétéran, l'entraîneur-chef affirme que c'est en revenant à la base que le Terre-Neuvien retrouvera ses repères.

«On lui a lancé quelques messages assez directs en fin de semaine. Il faut être patients aussi. Ce sont surtout les petites choses qu'on veut qu'il fasse comme il faut. À partir de là, tout va revenir. [...] Pour te sortir d'une mauvaise passe, être le joueur que tu veux être et peux être, ce n'est pas des grandes théories. C'est payer le prix, s'appliquer, garder les choses simples et le reste va revenir», a estimé Boucher.

L'entraîneur-chef croit également que l'important changement de personnel chez les Remparts cette saison explique en partie les difficultés de Donaghey, un défenseur offensif, en avantage numérique. «C'est sûr qu'on n'a pas les mêmes options. Grigo [Mikhail Grigorenko] le cherchait beaucoup, l'année passée. Je pense qu'il n'a pas son timing. Il pense beaucoup trop sur la glace. Au hockey, tu réagis. La lecture que tu penses bonne, tu la fais. Plus souvent qu'autrement, c'est la première lecture qui va être la bonne.»

De son côté, Donaghey ne tente pas de se défiler. Conscient de ne pas jouer son meilleur hockey, l'arrière de 19 ans admet avoir peut-être cherché à trop en faire depuis son retour.

«Tu reviens et tu ressens la pression de performer.  Tu veux toujours faire de ton mieux et cumuler les points. Mais évidemment, les points ne sont pas tout ce qui compte, particulièrement pour un défenseur. Mais tu sens définitivement la pression», a-t-il confié.

Comme tous les autres joueurs, Donaghey admet se préoccuper de sa fiche offensive, même s'il n'en fait pas une maladie. «Je dois bien jouer défensivement en premier. Au prochain niveau, il n'y a qu'un défenseur offensif par équipe. On doit être un joueur complet pour aspirer à ça. C'est ce que je dois devenir pour me rendre au prochain niveau.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer