Un autre tour du chapeau

Le trio d'Adam Erne (photo), composé de Dmytro... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le trio d'Adam Erne (photo), composé de Dmytro Timashov et de Kurt Etchegary, a récolté  19 points au cours des trois derniers matchs.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ils ont failli se brûler, mais en fin de compte, les Remparts de Québec ont remporté leur deuxième victoire de la saison à l'extérieur, vendredi soir au Centre régional K.C. Irving, où ils ont vaincu le Titan d'Acadie-Bathurst par 5-4 en prolongation grâce au troisième but du match d'Adam Erne, auteur d'un deuxième tour du chapeau d'affilée.

Les Remparts mettaient fin à une séquence de trois revers successifs sur la route. Et pour cela, ils ont eu besoin d'un jeu de puissance avec 1:23 à faire à la prolongation. Erne n'a eu qu'à pousser une passe de Nikolas Brouillard dans le filet alors qu'il ne restait que 31 secondes au cadran.

Avant cela, les siens avaient gaspillé une avance de 4-1 acquise en début de troisième, permettant à leurs rivaux d'effectuer une remontée titanesque. La formation acadienne avait forcé la prolongation avec 90 secondes à jouer en troisième.

«On va prendre la victoire et les deux points, mais on dirait que sur la route, on se tire souvent dans le pied. À 4-1, tout était parfait, on roulait à quatre trios avec les trois matchs en trois jours. On a une ligne qui joue du gros hockey et une couple de joueurs, on a hâte d'avoir tout le monde», disait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui estimait que le point d'extra offert au Titan ne faisait pas mal puisque celui-ci évolue dans une autre division.

Encore une fois, le trio d'Erne (trois buts), Dmytro Timashov (trois passes) et Kurt Etchegary (une aide) ont mené la charge offensive. Les trois partenaires de trio ont amassé 19 points à leurs trois derniers matchs. Nikolas Brouillard et Olivier Garneau, avec son premier but dans la LHJMQ, ont aussi touché la cible.

«À la fin, on sort d'ici avec les deux points, c'est ce qui importe le plus. On savait qu'ils ne lâcheraient pas, aucune équipe ne le fait à la maison. J'estime qu'on a bien joué malgré tout, et personnellement, c'est la première fois que je réussis deux tours du chapeau d'affilée. Il y a des patinoires où l'on se sent bien, c'est le cas pour moi ici», expliquait le numéro 73.

Les Remparts ont été dominés 40-31 dans les lancers, Callum Booth cédant  devant Jeffrey Truchon-Viel, Nicolas Blanchard, Bronson Beaton et Andrew Ryan, auteur du but égalisateur en fin de match.

Globalement, les Remparts, qui ont remporté leurs deux derniers matchs, présentent une fiche de 9-5 depuis le début de la saison. La tournée dans l'est du pays se poursuit samedi avec un arrêt à Charlottetown avant de se conclure à Saint-Jean, dimanche.

NOTES : Pour avoir participé à une bagarre planifiée avant ou immédiatement après la remise en jeu, Raphaël Maheux (Remparts) et Raphaël Corriveau (Titan) ont été expulsés en fin de première... Outre le défenseur Ryan Graves, qui poursuit sa phase de remise en forme, Yanick Turcotte et Olivier Thibodeau n'ont pas revêtu l'uniforme pour ce premier match du voyage... Le Titan a observé une minute de silence en respect aux militaires canadiens décédés cette semaine.

***

La deuxième chance de Pouliot

Après un détour de deux ans à Rouyn-Noranda où il était l'adjoint d'André Tourigny et Gilles Bouchard, Mario Pouliot a obtenu une deuxième chance d'agir comme entraîneur-chef avec le Titan. Il s'est présenté à Bathurst avec un bagage différent qu'à sa première expérience à Baie-Comeau, où il a dirigé le Drakkar en 2010-2011 et 2011-2012. «Lors de ma rencontre avec Sylvain [Couturier, le dg], le drapeau rouge était ma relation avec les joueurs. Dans le hockey, si tu ne t'ajustes pas, ils vont te changer... J'arrive ici mieux encadré, je dialogue beaucoup plus avec les joueurs parce qu'on n'arrive à rien en les forçant à faire telle ou telle chose. Je suis intransigeant sur certaines choses, mais je veux être un bon père de famille. Être l'adjoint d'André, ça allait, mais j'avoue que ça avait laissé des traces quand les Huskies ont donné le job à Gilles. J'étais retourné à Rouyn pour Jacques Blais [le président], mais je me suis préparé en fonction d'avoir une autre chance et jusqu'à présent, ça va très bien, même si notre rang au classement [18e] n'indique pas notre façon de jouer. On pourrait facilement avoir une fiche de 8-5-1 au lieu de 5-9», racontait-il avant le match contre les Remparts.  

Un vent de renouveau

Même si le Titan a changé de propriétaires, la saison dernière, le vent de renouveau se fait surtout sentir cette saison, constate l'ancien défenseur des Remparts, Anthony Gingras. «Pour nous, l'an 1, c'est cette année. Comme on dit : paraît bien et joue bien! On a changé l'image du club avec des nouveaux chandails, on a nommé un capitaine de 17 ans [Guillaume Brisebois], et même si on est dans un processus de développement, il n'y a pas de match que l'on donne», disait l'arrière de Lévis. L'entraîneur-chef Mario Pouliot confirme que le Titan veut ramener le sentiment d'appartenance, lui qui a déjà aligné des joueurs comme Patrice Bergeron (Boston) et Roberto Luongo (Floride). «On aimerait avoir plus de monde dans l'aréna, mais le bruit qu'on entend dans la ville est positif. J'ai participé à un souper des gens d'affaires [jeudi] et on me disait que c'était la première fois depuis 2006 qu'on voit qu'il se passe quelque chose. On veut bâtir une organisation professionnelle, il faut continuer», ajoutait Pouliot, dont l'un des premiers gestes a été de convaincre la direction d'installer un gymnase d'entraînement à proximité du vestiaire. 

Match spécial pour Brassard

Habituellement, les joueurs préfèrent jouer la carte de l'indifférence, mais ce n'est pas le cas du gardien Éric Brassard, qui affrontera son ancienne équipe, samedi, lors du passage des Remparts à Charlottetown. «Ce n'est pas un match comme les autres, ça va être spécial», avouait l'ancien des Islanders de l'endroit, vendredi, avant l'entraînement matinal. «Malgré les défaites, j'ai passé une belle saison là-bas [en 2013-2014]. Je n'ai pas détesté mon séjour dans les Maritimes, il y a de très belles places, comme Halifax, Saint-Jean, Moncton, etc. J'ai encore beaucoup d'amis, mais la préparation ne doit pas changer même si on se croisera du regard pendant la période d'échauffement. Quand ça va commencer, j'aurai un job à faire, on jasera après le match...» racontait celui qui avait été plus surpris d'aboutir à Québec que d'être échangé par Gordie Dwyer, ancien capitaine des Remparts maintenant entraîneur-chef des Islanders.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer