Remparts: Adam Chapman libéré

L'attaquant Adam Chapman peut maintenant offrir ses services... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

L'attaquant Adam Chapman peut maintenant offrir ses services à qui le voudra, notamment aux équipes du junior A de l'Ontario, d'où il est originaire.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La présence de quatre joueurs de 20 ans ne pouvait pas durer éternellement! En se présentant au Colisée Pepsi, mercredi matin, Adam Chapman a appris qu'il devait libérer son casier dans le vestiaire des Remparts de Québec au lieu de grimper à bord de l'autobus scolaire menant l'équipe à la séance d'entraînement au Complexe sportif de L'Ancienne-Lorette.

La nouvelle n'était guère surprenante, puisque les Remparts l'avaient mis de côté lors des quatre derniers matchs en lui préférant Kurt Etchegary, Taylor Burke et Marc-Olivier Roy.

«J'ai toujours dit que je n'avais pas hâte à cette journée, et je trouve ça plate d'en arriver là, mais on ne voulait pas laisser traîner la situation trop longtemps. On attendait de voir les mouvements à travers la Ligue, mais c'était vraiment tranquille et on n'a pas reçu beaucoup d'appels», expliquait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, mercredi matin, en confiant que le principal intéressé avec plutôt bien accueilli la décision.

Il a rencontré le numéro 63 dans son bureau, tôt mercredi matin, et n'avait pas de reproche à faire au joueur débarqué à Québec à la mi-saison, l'an passé. Les acquisitions de Burke (au camp d'entraînement) et de Roy (au repêchage) rendaient la présence de Chapman incertaine, ce que la récente compétition avec Etchegary a confirmé.

«Adam avait son utilité et il a toujours eu un rôle important dans les équipes où il a joué. Il a dérangé toute sa carrière et je ne pense pas que ça lui a nui», notait Boucher, qui évite de dire que le joueur retranché avait perdu la bataille contre Etchegary.

Seulement six matchs

Qu'importe, il est maintenant libre d'offrir ses services à qui le voudra. Pour l'instant, son nom reste sur la liste des Remparts, mais ceux-ci ne l'empêcheront pas de jouer s'il se trouvait une équipe, notamment dans le junior A de l'Ontario, d'où il est originaire.

«S'il a des options avec son agent ou s'il y a de l'intérêt à travers la Ligue, on va respecter cela. On va l'aider à se trouver une place, c'est important qu'un jeune de cet âge ne soit pas inactif. Je le répète, Adam serait encore avec nous s'il avait 19 ans, mais on a décidé d'y aller avec Burke, Etchegary et Roy comme 20 ans. S'il a besoin de l'aide des Remparts dans l'avenir, on sera là pour lui», ajoutait Boucher, à propos de celui qui n'a enfilé l'uniforme que six fois depuis le début de la saison.

Etchegary est donc le grand gagnant de l'audition du dernier mois. Non seulement avait-il devancé Chapman depuis un certain temps, mais voilà que l'ex-capitaine pivote le premier trio depuis quelques matchs. Ensemble, Etchegary (0-2), Adam Erne (3-1) et Dmytro Timashov (1-2) ont amassé neuf points dans la victoire de 7-2 contre Chicoutimi, dimanche.

«Nous avions des choses à lui reprocher, l'an passé, on en a jasé, et il a bien répondu. Il a la même attitude depuis le premier jour du camp, même lorsqu'il n'a pas été en uniforme. Comme dg et coach, j'essaie d'être le plus juste possible, et être juste dans son cas présentement, c'est de le faire jouer entre nos deux meilleurs joueurs parce qu'il nous en donne beaucoup», estimait Boucher, en ajoutant qu'il ne voulait surtout pas que le vétéran modifie son approche actuelle... «parce qu'on peut revoir la situation des 20 ans n'importe quand».

Etchegary veut en profiter

Kurt Etchegary était heureux que la compétition interne pour le poste de troisième joueur de 20 ans soit une chose du passé. En même temps, il était triste pour Adam Chapman, victime du surplus. «J'espère qu'il se trouvera une autre place pour jouer. Je ne pense pas que c'était une distraction [dans l'équipe], on savait ce qui se passait et qu'une décision allait se prendre, éventuellement», confiait-il, mercredi, à la porte du vestiaire.

Chapman avait déjà quitté le Colisée Pepsi au retour de l'équipe de L'Ancienne-Lorette, où Etchegary était encore au centre d'Adam Erne et Dmytro Timashov. «J'ai plus la chance de montrer mes habiletés, contrôler un peu plus la rondelle et fabriquer des jeux, tout en préconisant le même style physique. Les choses vont bien présentement, nous avons une belle chimie entre nous, et je suis content de cette chance qui s'offre à moi», ajoutait le numéro 19.

Duclair : Boucher attend

Même si Anthony Duclair n'a pas revêtu l'uniforme lors des deux derniers matchs des Rangers de New York, Philippe Boucher ne s'en offusque pas. «Je n'embarquerai pas là-dedans, il est normal qu'un joueur de 19 ans ne soit pas habillé tout le temps. On s'intéresse à ce qui s'écrit et se dit, mais pour l'avoir vécue personnellement, la situation n'a rien d'anormale. J'ai une bonne relation avec Alain Vigneault, qui me contactera s'il a des nouvelles à me donner.

«Le hockey professionnel n'est pas différent du niveau junior», a ajouté Boucher. «Quand Olivier Garneau ne joue pas, Bryan Lizotte et Claude Lefebvre [du midget AAA] ne m'appellent pas à tous les jours pour savoir ce qu'on va faire avec lui. Ils respectent notre décision, et si on en avait une à prendre - comme avec n'importe quel joueur -, on va l'annoncer et c'est la même chose dans la LNH.» Les Rangers sont de passage à Montréal, samedi, pendant que les Remparts seront dans les Maritimes. En cinq matchs, jusqu'à présent, Duclair a amassé trois passes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer