Québec 5/Rimouski 2: la rivalité grimpe d'un cran

Callum Booth s'est dressé devant l'Océanic, cumulant 36 arrêts... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Callum Booth s'est dressé devant l'Océanic, cumulant 36 arrêts au terme de la victoire.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Remparts ont volé le match de cet après-midi contre l'Océanic de Rimouski, grâce au brio de leur gardien et une attaque massive efficace. La victoire de 5-2 de Québec gonfle un peu plus la rivalité entre deux clubs frères ennemis du hockey junior.

«Philippe n'est pas capable de composer avec la pression!» a lancé Serge Beausoleil, après la défaite des siens, lançant la première salve verbale d'une lutte qui risque de s'étirer jusqu'en mai prochain. 

L'entraîneur-chef de l'Océanic défiait ainsi Philippe Boucher, son ancien patron devenu l'an dernier directeur général et entraîneur-chef des Remparts. Donc rival direct et encore davantage avec la tenue du tournoi de la Coupe Memorial à Québec, le printemps prochain.

Comme Rimouski est en ce moment classé au sommet des 60 équipes junior majeur au Canada, Boucher ne s'était pas privé dans les derniers jours pour encenser la bande à Beausoleil, équipe qu'il a contribué à mettre sur pied.«Et vous gobez ça, à Québec ?», s'est exclamé un Beausoleil toujours habile dans les joutes de mots, signifiant que les interventions de Boucher n'ont comme seul but que de détourner l'attention de sa propre formation.

De son côté, Boucher s'est montré posé, comme à l'habitude. Tout en affirmant que les propos de son ancien protégé sont «déplacés» et n'ont «pas lieu d'être». «Quand Jacques Tanguay m'a appelé il y a un an et demi [pour prendre la double fonction chez les Remparts», j'avais de la pression en double: remplacer Patrick Roy et être le coach pour la Coupe Memorial. Alors pour quelqu'un qui n'est pas capable de prendre la pression...» Une histoire à suivre.

Pour le reste, peut-être que Boucher avait un peu trop vanté les visiteurs au Colisée de Québec. Car ses joueurs les ont regardé patiner durant toute la première période ! Quinze tirs contre un seul ! Mais le portier Callum Booth s'est dressé devant l'Océanic, cumulant 36 arrêts au terme de la victoire.

De l'autre côté, Philippe Desrosiers a cédé cinq fois sur 14 rondelles. Massimo Carozza a d'ailleurs marqué sur le tout premier et seul tir des siens en première période, après 16 minutes de jeu.

Puis Dmytro Timashov au profit d'une double supériorité numérique, Taylor Burke posté à l'endroit idéal à la gauche du gardien, le premier de la saison de Kurt Etchegary sur une échappée conclue dans la bande et Adam Erne aussi sur un jeu de puissance.

Fracture de la mâchoire pour Morin

Outre le revers, l'Océanic de Rimouski a perdu les services de son grand défenseur étoile Samuel Morin, en fin de partie. Le 55, propriété des Flyers de Philadelphie, a bloqué un tir de Cody Donaghey avec sa mâchoire. Dans son point de presse d'après-match, Beausoleil a révélé qu'il s'agissait sûrement d'une fracture.Vincent Dunn et Michaël Joly ont marqué pour Rimouski. Les gradins étaient occupés par 8182 spectateurs. Les Remparts signent une cinquième victoire de suite, six en suite cette saison à domicile.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer