Remparts et Océanic se lancent des fleurs à la veille de leur duel

Ayant remporté la victoire vendredi soir contre les... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Ayant remporté la victoire vendredi soir contre les Tigres de Victoriaville, Callum Booth sera de nouveau devant le filet dimanche après-midi (15h) face à l'Océanic de Rimouski.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tous les matchs entre l'Océanic et les Remparts pointent en direction de la Coupe Memorial, qui aura lieu au Colisée Pepsi, le printemps prochain. Celui d'aujourd'hui (15h) dans le vieil aréna de Limoilou ne fait pas exception à la règle, même s'il ne s'agit que du deuxième affrontement de la saison entre ces formations aux liens étroits.

D'un côté comme de l'autre, on joue à la fois la carte de l'humilité et de l'admiration face à l'adversaire, qu'il soit vêtu en bleu ou en rouge.

«La bande de Philippe va nous attendre avec une brique et un fanal», indiquait l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, à propos de la sortie dominicale de sa troupe dans la capitale.

«Ils n'ont pas joué leur meilleur hockey dernièrement, mais je connais bien Serge, son équipe est fière et sera bien préparée contre nous», prédisait l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher.

Sur la glace, ce respect mutuel se transforme en rivalité sportive entre les joueurs, surtout que plusieurs liens les rapprochent. Par exemple, Boucher est l'ancien directeur général de l'Océanic qui a embauché Beausoleil et repêché plusieurs éléments importants de Rimouski, comme Samuel Morin, Anthony DeLuca et plusieurs autres. À l'inverse, son adjoint Daniel Renaud a déjà travaillé à Rimouski tandis que Guillaume Gauthier, Simon Boudreau et Nicolas Hébert ont déjà porté l'uniforme du club adverse.

En début de saison, l'Océanic l'avait facilement emporté 9-3 contre les Remparts dans un match où l'on notait une quinzaine de réguliers absents. Aujourd'hui, la plupart de ce beau monde sera présent, à part quelques exceptions comme Anthony Duclair et Frédérick Gauthier.

«Il faudra être prêt, car c'est de loin l'équipe la plus dangereuse de la Ligue. On veut jouer de la même façon qu'à nos derniers matchs, appliquer la même recette de jeu physique, d'intensité, de vitesse, mais si on peut commettre quelques erreurs contre certaines équipes, on peut payer le prix si Rimouski joue son meilleur hockey», notait Boucher.

Rien d'acquis

Les Remparts sont invaincus en cinq sorties au Colisée Pepsi et ils ont remporté leurs quatre derniers matchs. L'Océanic, pour sa part, occupe le premier rang du classement de la LHJMQ avec une récolte de 18 points grâce à neuf victoires en 11 matchs.

«Notre fiche ne le dit pas, mais avec les derniers matchs qu'on a joué, on est encore loin de la Coupe Memorial. La seule équipe assurée d'y aller, c'est Québec. Il serait assez réducteur de nous voir là tout de suite, il y aura d'autres danseurs pour le bal du mois de mai», soutenait Beausoleil, en notant les bons départs de quelques formations, comme Gatineau, Moncton et Shawinigan.

Boucher, lui, n'en démord pas, l'Océanic représente la puissance du circuit Courteau, à ce jour. Et même s'il ne veut pas manquer de respect envers ses précédents adversaires, il reconnaît que le match d'aujourd'hui est un défi de taille.

«Est-ce le plus gros [défi], probablement, mais ce n'est pas le premier qu'on a depuis le début de la saison. On veut toujours se mesurer aux meilleurs, et dans mon livre, c'est Rimouski. Tout le monde le sait, il s'agit d'un secret mal caché», glissait celui qui a contribué à monter cette machine de hockey et qui s'affaire maintenant à en faire autant avec les Remparts.

Deux absents de taille

L'Océanic et les Remparts présenteront des alignements beaucoup plus complets que le match du 14 septembre, à Rimouski, même si les deux équipes sont encore privées de leur meilleur joueur, soit Frédérick Gauthier pour l'une et Anthony Duclair pour l'autre. «À travers la Ligue, tu es toujours content lorsque Duclair n'est pas là quand tu affrontes les Remparts, mais à long terme, on souhaite que les équipes misent sur leurs meilleurs éléments. Chez nous, Gauthier est sur le point de revenir, et même si j'ai cette carte dans ma manche, il ne sera malheureusement pas là demain [dimanche]. Nous avons un premier trio qui roule à plein régime, il pourra bientôt aider le deuxième à trouver le fond du filet», confiait Beausoleil à propos du choix de première ronde (2013) de Toronto qui se remet d'une blessure aux côtes. Duclair, lui, disputait son deuxième match dans la LNH, samedi soir, avec les Rangers de New York. 

Etchegary de retour

L'utilisation d'Adam Chapman à titre de troisième joueur de 20 ans n'aura duré que deux matchs, puisque son confrère Kurt Etchegary reprend sa place dans ce rôle, dimanche. Même si Philippe Boucher n'a pas finalisé sa décision, il y a fort à parier que Chapman soit échangé ou libéré prochainement. «Il n'a pas mal joué, mais on veut être juste, et présentement, Etchegary est celui des deux qui joue le mieux et il mérite d'être dans l'alignement. Je ne veux pas jouer à la chaise musicale non plus et on continue d'être proactif pour trouver une place à l'un ou l'autre, mais il ne reste plus beaucoup de trous [dans les autres équipes]. Ça ne me tente pas vraiment de voir arriver le jour où je devrai annoncer qu'un ou l'autre ne peut plus jouer dans la Ligue», confiait Boucher.

En vitesse

Au lendemain d'un deuxième match en deux jours et plongé dans un mois d'octobre chargé avec 13 parties, l'Océanic a profité d'un congé d'entraînement, samedi, tandis que les Remparts se sont entraînés environ 45 minutes, samedi midi... Absent, jeudi et vendredi, le gardien Philippe Desrosiers affrontera les Remparts. «Il est pleinement rétabli, c'est la carte qu'on va jouer», a confirmé Beausoleil. «Je ne suis pas surpris», rétorquait Boucher, qui fait pour sa part confiance à Callum Booth... La perte du défenseur Loïc Leduc, cédé dans la Ligue de la côte Est (ECHL) par les Islanders, n'a pas pris l'Océanic de court. «On le savait depuis le mois d'août. Ça nous fait de la peine, et même si nous n'étions pas d'accord avec cette orientation, ses droits leur appartiennent. Lors de son acquisition, on s'était prévalu d'un choix de cinquième ronde s'il ne revenait cette saison et on va le collecter», précisait Beausoleil, qui dit posséder un bon bassin de joueurs et de choix pour bouger, au besoin...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer