Victoriaville 2/Québec 5: toujours invaincus à la maison

Il s'agissait de la quatrième victoire d'affilée des... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Il s'agissait de la quatrième victoire d'affilée des remparts et d'une cinquième en autant de match devant leurs partisans, au nombre de 7854 pour l'occasion.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Inspirés par l'énergie de Marcus Cuomo et la productivité de Guillaume Gauthier, les Remparts de Québec ont poursuivi leur domination au Colisée Pepsi, vendredi soir, en l'emportant 5-2 contre les Tigres de Victoriaville.

Il s'agissait de leur quatrième victoire d'affilée et d'une cinquième en cinq matchs devant leurs partisans, au nombre de 7854 pour l'occasion. Si Gauthier a marqué deux autres buts, Cuomo a donné le ton avec son premier de la saison, une réussite en désavantage numérique dès le début de la rencontre.

«On veut protéger notre maison et s'assurer qu'il est difficile de jouer ici pour l'adversaire en cette année de Coupe Memorial. C'est une victoire importante pour nous, ce fut un effort d'équipe», soulignait Cuomo, un joueur acquis par le ballottage en toute fin de camp d'entraînement qui rend de précieux services sur la troisième ligne.

«Ce n'est pas tous les jours qu'on obtient une deuxième chance, j'essaie de travailler fort et de pratiquer mon style. Je suis content d'avoir enfin marqué mon premier but, même si j'étais un peu nerveux d'attendre la confirmation de la reprise vidéo», soulignait le numéro 61, détenteur de la troisième étoile.

Son nom a d'ailleurs été le premier mentionné par l'entraîneur-chef Philippe Boucher dans son analyse de la rencontre.

«On a bien joué en première, je suis vraiment content. Notre désavantage numérique a été très bon, le jeu de puissance un peu moins. Plusieurs gars d'énergie ont joué un bon match, Cuomo a été vraiment bon, Maheux et McQuaid aussi en arrière, nos leaders. On a vu un peu tout le monde, c'est ce qu'on veut. Nous voulons être difficiles à jouer au Colisée, et par bout, ça l'a été même si Victo ne se laisse pas intimider», résumait Boucher.

Gauthier barbu...

En avance 1-0 après la première, les Remparts ont réussi à sortir avec une priorité de 3-2 au terme d'une deuxième période animée par quatre buts en l'espace de 5:22. Ils ont ajouté deux autres buts en troisième pour sortir la tête haute de cette rencontre.

Avec ses deux buts, Gauthier portait son total à neuf en neuf matchs depuis le début de la saison. Il a marqué à ses quatre derniers et revendique au moins un point dans huit parties successives. Cuomo (1er), Adam Erne (2e) et Dmytro Timashov (6e) ont aussi battu Brandon Whitney tandis qu'à l'autre bout, Callum Booth cédait seulement devant Yan Pavel Laplante et Tommy Veilleux.

Par superstition, Gauthier ne se rasera pas la barbe, en fin de semaine. «Je ne pense pas... Il s'agit de ma meilleure séquence en carrière, je vais essayer de la continuer. Il n'y a pas que moi, tout le monde contribue et c'est ce qui fait la différence. Je pense que c'est le match où l'on a accordé le moins de lancers», précisait la première étoile.

«Il travaille fort et il a ce qu'il mérite. Il joue avec confiance et on le place dans des situations où il peut exceller», ajoutait Boucher à propos de Gauthier, qui a amassé 15 points jusqu'à présent, un de moins que Timashov, auteur de quelques manoeuvres spectaculaires.

Nouveau regard de Yanick Jean

Congédié de son poste d'entraîneur-chef à la fin de la dernière saison, Yanick Jean a hérité du titre de directeur général des Tigres trois mois plus tard à la suite de l'embauche de Jérôme Mésonéro comme dépisteur de l'Avalanche. Il dit ne plus regarder les matchs de la même façon, surtout qu'il est devenu le patron de celui qui l'a remplacé...

«C'est différent, mais j'aime ça. Je laisse Bruce [Richardson] s'installer, je ne me mêle pas du hockey au quotidien. Comme directeur général, on n'a aucun impact sur le résultat d'un match, il faut être capable de se détacher et voir le tout à plus long terme. Nous allons établir un plan d'ici à Noël et on n'y dérogera pas. L'acquisition de Nikita Li, un joueur de 17 ans, est un premier geste en ce sens», expliquait Jean, qui a signé un contrat de trois ans même s'il lui restait une année à écouler à celui qu'il détenait comme entraîneur, un métier sur lequel il n'a pas fait une croix.

Une marche haute

Comme plusieurs, Adam Erne a regardé le premier match dans la Ligue nationale d'Anthony Duclair, jeudi soir, pour ensuite échanger quelques messages avec lui. «Il n'avait pas l'air trop nerveux. Je trouve qu'il a bien joué, il a même eu droit à une couple de présences en avantage numérique. Il a trouvé que le jeu était beaucoup plus rapide qu'en matchs hors-concours, mais c'est la même chose ici, dans le junior. Il y a une grande différence entre les matchs préparatoires et réguliers, alors j'imagine que la marche est encore plus haute dans la LNH», notait Erne à propos de son coéquipier, qui disputera son deuxième match avec les Rangers, selon les informations en provenance de Columbus, où l'équipe s'entraînait au lendemain de son baptême à St. Louis. Contrairement à Duclair, Erne n'a pas vu son séjour être prolongé au camp du Lightning et il disputait son quatrième match de la saison avec les Remparts, vendredi. 

De bons contacts

L'entraîneur-chef Bruce Richardson a roulé sa bosse dans le hockey avant d'aboutir derrière le banc des Tigres. Tout au long de sa route, il a croisé des personnes influentes qui l'ont aidé à devenir l'homme de hockey qu'il est, aujourd'hui. «J'ai joué pour Bob Hartley, Mike Babcock et Randy Carlisle, trois coachs ayant déjà remporté la Coupe Stanley et j'ai toujours gardé un bon contact avec eux. Si j'ai besoin d'aide quand ça va moins bien, j'ai de bons mentors. J'ai toujours gagné ma vie dans le hockey, et je le fais encore, sans avoir reçu un chèque de la LNH. Je suis un bel exemple qu'il peut y avoir d'autres opportunités si ça ne fonctionne pas», confiait celui qui voue un immense respect à Philippe Boucher, qui l'avait pris sous son aile à Winnipeg en 2000-2001. Richardson sera l'un des entraîneurs adjoints pour le Canada au Défi mondial des moins de 17 ans, à Sarnia, du 31 octobre au 8 novembre.

En vitesse...

Les recrues Olivier Garneau et Giancarlo Fiori n'ont pas endossé l'uniforme des Remparts, vendredi, cédant leur place dans l'alignement à Zachery Moody et à Olivier Thibodeau... Il y a eu du mouvement chez les 20 ans dans la LHJMQ, vendredi, mais ça n'impliquait pas les Remparts. Originaire de Saint-Augustin-de-Desmaures, l'attaquant Charles-Éric Légaré est passé du Cap-Breton à Sherbrooke en retour de choix de troisième (2015) et sixième (2016) rondes... Les Remparts reçoivent l'Océanic de Rimouski, dimanche (15h)...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer