Adam Erne fête la victoire... à l'hôpital

Adam Erne a subi une lacération mineure à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Adam Erne a subi une lacération mineure à la rate en début de match, dimanche, contre les Cataractes. La durée de son absence est indéterminée.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pendant que ses coéquipiers des Remparts rentraient à Québec victorieux, Adam Erne a passé la soirée de dimanche à l'urgence de l'hôpital de Shawinigan. La nuit aussi. Et une bonne partie de la journée de lundi. Le joueur de centre a subi une lacération mineure à la rate en tout début de match, contre les Cataractes.

Son état est stable, mais nécessitait de demeurer sous observation, a révélé l'entraîneur-chef et directeur général des Remparts. S'il affirmait après la rencontre que son 73 avait été atteint par une rondelle, Philippe Boucher n'en était plus convaincu, lundi. La durée de son absence s'avère indéterminée.

«Il a peut-être été frappé sur sa première présence, on ne voit pas [sur la vidéo]. Il est retourné pour sa deuxième présence et s'est senti mal», raconte Boucher. Le thérapeute sportif Steve Bélanger a conduit Erne en voiture à l'Hôpital du Centre-de-la-Mauricie, à Shawinigan-Sud, juste de l'autre côté de la rivière Saint-Maurice. Boucher est allé le visiter, dimanche soir.

Erne est rentré à Québec en après-midi, lundi, accompagné par Bélanger. «C'est une année de rate, avec les mononucléoses», laisse tomber Boucher, qui en a appris plus sur cet organe dans les derniers mois qu'au cours des 39 premières années de sa vie.

Plus tôt en saison, Alexandre Boivin et Olivier Archambault ont été victimes de la mononucléose. Cette maladie fait enfler la rate, et la guérison se vérifie en mesurant le volume de cet organe abdominal.

Ironie du sort, Boivin, surtout utilisé comme ailier, pourrait retrouver sa position naturelle au centre du deuxième trio, à la place d'Erne, entre Fabrice Herzog et Nick Sorensen. Zachary Moody a toutefois fait du bon boulot en remplacement, dimanche.

ARCHAMBAULT, PREMIÈRE ÉTOILE

Archambault aussi a retrouvé toute sa santé. À preuve, il vient d'être nommé première étoile de la dernière semaine d'activités dans la LHJMQ. Trois buts, trois aides et un différentiel de +4 en deux sorties lui valent cet honneur.

Son association avec Mikhail Grigorenko et Adam Chapman, dimanche, lui a permis d'amasser quatre points. Au total du match à Shawinigan, le troisième trio des Remparts a inscrit cinq des six buts pour 11 points. «On a travaillé et on a gardé les choses simples», avait commenté le 93, après cette victoire-cadeau pour son 21e anniversaire.

«J'aime mieux quand il joue comme Chapman que comme Grigo», affirme pour sa part le coach Boucher, constatant que sa nouvelle combinaison «fait des flammèches». «Il a du talent offensif, mais il est plus dangereux quand il joue physique et va au filet. Grigo est un fabriquant de jeux et on préfère quand c'est lui qui a la rondelle.»

Archambault avait déjà fait équipe avec Grigorenko et Anthony Duclair dans un même trio, mais sans grand succès. Le duo Archambault-Grigorenko sera de nouveau réuni à Chapman ce soir, lors de la visite de l'Armada de Blainville-Boisbriand au Colisée de Québec.

Seul changement confirmé, l'attaquant Lucas Batt reprendra sa place dans l'alignement, sans doute aux dépens de Tyler Brown.

*******************

Des souvenirs motivants

Même s'il a déjà participé cinq fois au Tournoi pee-wee de Québec, Philippe Boucher vivra son baptême comme entraîneur, mardi. Le patron des Remparts y a joué en match de démonstration chez les atomes, trois fois comme pee-wee et une fois, plus récente, comme gérant de l'équipe de son fils Matthew. Ce soir, ses Diables rouges affrontent la meilleure équipe de la LHJMQ, l'Armada de Blainville-Boisbriand, devant ce qui devrait être l'une des meilleures foules de l'année au Colisée. «Il y a toutes sortes de façon de se motiver, chacun trouve sa façon en lui. Plusieurs de nos joueurs ont joué dans ce tournoi et l'ambiance va être bonne. Il va y avoir plein de jeunes d'un peu partout à travers le monde pour nous voir jouer, alors tant mieux», fait valoir Boucher. Ses hommes ont disputé l'un de leurs meilleurs matchs locaux de la saison devant 13 518 spectateurs, il y a 10 jours, soir de promotion pour la candidature de la Coupe Memorial 2015.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer