Québec 3/Baie-Comeau 5: remontée spectaculaire du Drakkar

Les Remparts ont laissé filer une avance de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les Remparts ont laissé filer une avance de 3-1 et ont perdu le match 5-3, vendredi, à Baie-Comeau.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Tirant de l'arrière par deux buts, le Drakkar de Baie-Comeau a démontré vendredi pourquoi il doit être considéré parmi les prétendants au titre alors qu'il a pris la mesure des Remparts de Québec par la marque de 5-3. Le Drakkar s'est ainsi forgé une bonne avance de sept points sur Québec en tête de la division Telus Est.

Après son premier de la campagne, Duncan MacIntyre a porté le pointage 3-1 Remparts à 4:03 du dernier engagement, et les visiteurs croyaient bien avoir une option sur la rencontre. Le Drakkar allait toutefois enchaîner avec quatre buts sans réplique, au grand plaisir des 2421 spectateurs réunis au Centre Henry-Leonard.

Charles Hudon a démontré toute sa vitesse pour inscrire le but égalisateur avec six minutes à faire en troisième et le guerrier Alexandre Ranger a enfilé le but de la victoire à 18:41 à la suite d'un revirement en zone neutre. Première étoile de la soirée, Jérémy Grégoire a complété la marque dans un filet désert.

«À cinq contre cinq, on a joué un excellent match. Nos trois premiers trios ont été très solides», a lancé le pilote du Drakkar, Éric Veilleux. «En première, on a donné quelques revirements qui ont provoqué des surnombres, mais on s'est ensuite appliqués à ne plus en faire.

Travail acharné

Malgré le recul, il fallait juste continuer à travailler dans le même sens et se servir de notre foule, qui se range derrière nous quand elle voit de belles choses, a-t-il poursuivi. Les spectateurs aiment ça ici quand ça travaille.»

Parmi les matelots les plus méritants vendredi, Veilleux ne pouvait passer sous silence la contribution de Grégoire, qui a récolté deux passes en plus de son but. «Plus t'en donnes, plus t'en as. Chaque joueur devrait avoir le désir d'être sur la glace dans les situations critiques et c'était le cas pour Jérémy. Il était dedans, il a créé beaucoup de trafic et de chances de marquer.»

Avec 17 tirs en première période, le Drakkar a testé la défensive des visiteurs, qui a su résister. Les meilleures occasions sont cependant revenues aux Remparts, qui ont bénéficié de plusieurs surnombres, dont au moins trois impliquant Anthony Duclair, mais le meilleur buteur du circuit n'a pu concrétiser. Ce dernier a néanmoins amassé une passe sur le premier but du match, celui d'Olivier Archambault, en avantage numérique.

Dès le début de la deuxième, Duclair a obtenu une chance en or d'enfiler son 50e but de la saison en s'échappant fin seul devant Philippe Cadorette, mais le cerbère du Drakkar l'a bien suivi pour le bloquer avec sa jambière. Quelques instants plus tard, Mikhail Grigorenko a doublé l'avance des siens lorsque son tir du revers a fait mouche. Trente-et-une secondes après ce but, le Drakkar a répliqué par l'entremise de Maxime St-Cyr, bien posté devant le filet de François Brassard.

NOTES: Gabriel Verpaelst a marqué l'autre but des vainqueurs...Le Drakkar a pris 43 tirs en direction de la cage ennemie, soit 19 de plus que les Remparts...Il s'agissait de la dernière rencontre en saison entre les deux formations. Le Drakkar a eu le meilleur avec quatre victoires et deux défaites, dont une en fusillade...Hudon a porté à neuf sa séquence de matchs consécutifs avec un point...Baie-Comeau recevra Rouyn-Noranda dimanche.

Une croix sur le titre de division

Avec le résultat de la rencontre de vendredi, Philippe Boucher n'est pas loin de faire une croix sur le titre de la division Telus Est. Une victoire contre le Drakkar aurait rapproché ses hommes à trois points, mais ils s'en sont plutôt éloignés.

«Pour n'importe quelle équipe, ça va être difficile de rattraper le Drakkar, de la manière dont il joue», a déclaré le patron des Diables rouges. «Je ne les vois pas perdre bien souvent d'ici la fin de la saison, ils ont beaucoup de profondeur. Pour notre part, il faut apprendre de ce match.»

Car Boucher a quand même vu plusieurs points positifs dans cette défaite. «On jouait bien, nos unités spéciales ont très bien fait [deux buts en trois avantages numériques], «Brass» était excellent et on respectait la manière dont on voulait jouer, mais tout d'un coup, on a décidé de jouer d'une autre manière.

«Quand tu as l'avance et que tu as la rondelle à la ligne rouge, on l'envoie dans le fond de la zone et on s'arrange pour la garder là pour rendre ça plus dur pour l'autre équipe», a poursuivi le pilote. «On a oublié des gars et quand t'oublies Hudon, il peut te battre.»

L'entraîneur-chef des Remparts croit malgré tout que son club a démontré de belles choses vendredi. «On veut se prouver qu'on peut jouer contre les meilleures équipes et on l'a prouvé durant une bonne partie du match, mais on ne peut pas commettre des erreurs mentales comme on l'a fait en troisième parce que le Drakkar est trop bon. Avec l'avance, on a voulu rouvrir le jeu et c'est là qu'on a pris de mauvaises décisions.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer