Attaquants recherchés chez les Remparts

Le joueur affilié Marc-Olivier Groleau, des Dynamiques de... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le joueur affilié Marc-Olivier Groleau, des Dynamiques de Sainte-Foy, a été appelé en renfort par les Remparts.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il suffisait de jeter un oeil à l'entraînement des Remparts vendredi pour constater à quel point leur attaque est décimée par les blessures et la maladie.

Avec les Boivin, Lamarre, Turcotte, Shea et Etchegary tombés au combat, sans parler du congé accordé à Adam Erne, qui joue en dépit d'une blessure à la hanche, les Diables rouges ne comptaient que sur neuf attaquants sur la glace du Pavillon de la jeunesse. À peine un de plus que les défenseurs!

Sans être unique à Québec, la situation des blessés des Remparts est inusitée parce qu'elle se concentre à l'attaque, et plus particulièrement sur la ligne du centre. Pour pallier au moins une de ces absences, le joueur affilié Marc-Olivier Groleau a été rappelé des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy et se joindra à la formation, qui recevra l'Océanic, au Colisée Pepsi, demain. Le téléphone de Gaël Lubwele pourrait également sonner.

«Ça va dépendre comment ça va aller avec Erne... Si Groleau est là, on va jouer à sept défenseurs et 11 attaquants. Si on voit qu'il y a des risques, on va peut-être le rappeler. Il faut faire attention avec le nombre de matchs joués par ces gars-là», a laissé entendre l'entraîneur-chef Philippe Boucher, rappelant que les joueurs affiliés ne peuvent disputer plus de 10 matchs, à l'extérieur de la période des compétitions internationales, qui s'amorcera le 12 décembre.

À moyen terme, le portrait devrait se compliquer encore davantage chez les Remparts, avec les départs probables des Sorensen (Suède), Erne (États-Unis), Duclair (Canada), Herzog (Suisse) et Booth (Canada-Québec) pour les Mondiaux juniors ou le Défi mondial des moins de 17 ans. C'est pourquoi l'organisation a présentement à l'oeil quelques joueurs autonomes et discute avec d'autres équipes du circuit Courteau.

«On a vu Carozza tomber dans le coin pendant l'entraînement. Ça fait peur à toutes les fois. S'il arrive de quoi lors de notre voyage au Cap-Breton [le 4 décembre], on est loin [pour effectuer un rappel]. On parle en ce moment avec d'autres dg pour savoir quels sont les joueurs disponibles sur leurs listes ou qui mériteraient un essai. Il y a toujours des joueurs dans d'autres organisations qui ne font pas partie des plans», a raconté Boucher, vendredi.

Chances inespérées

Dans l'intervalle, quelques joueurs des Remparts se voient offrir des chances inespérées d'évoluer dans des rôles qui ne sont pas habituellement les leurs.

«Il y a des gars qui jouent des grosses minutes en ce moment. Alexandre Caron-Roy joue du bon hockey. [...] C'est un gars d'énergie qui, avec un alignement complet, jouait un soir et ne jouait pas le lendemain. Là, il sait qu'il n'a pas besoin de se poser la question à savoir s'il va jouer [demain]. Je pense qu'offensivement, il peut nous apporter quelque chose de temps en temps. Mais c'est sûr que c'est son apport physique qu'on aime», a estimé l'entraîneur.

Avec les absences d'Etchegary [coeur], Boivin [mononucléose] et Lamarre [rotule], c'est toutefois au centre que la situation s'avère la plus préoccupante.

«On fait des essais. On a mis Moody au centre d'Archambault et Duclair, [vendredi]. Ce que j'aimais de Boivin, c'est qu'il était très utile avec son coup de patin et son jeu défensif, pour écouler les punitions. Évidemment, on espère qu'il revienne le plus vite possible de sa mononucléose. Mais il y a certaines conditions avec lesquelles tu peux jouer et d'autres avec lesquelles tu ne peux pas. Heureusement qu'on est en santé dans le filet et en arrière au moins!»

Caron-Roy saisit sa chance

C'est bien connu: le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Affligés par de nombreuses blessures, les Remparts n'ont d'autre choix que de donner la chance à certains de leurs joueurs de se faire valoir dans de nouveaux rôles. Une opportunité qu'Alexandre Caron-Roy ne laisse pas passer!

Ayant vu son temps d'utilisation bondir au cours des dernières semaines, le Montréalais de 18 ans, un énergique ailier de 5'9" et de 172 livres, relève avec succès le défi qui lui a été proposé. «Je me présente à tous les matins et j'essaie de travailler sur mes choses. Ça paie dans les matchs. J'ai les opportunités que le coach me donne. Je l'ai saisie la première fois [à Boisbriand]. Depuis, j'essaie de lui montrer qu'il peut avoir confiance en moi. On a des joueurs qui tombent au combat, alors il faut qu'il y en ait d'autres qui prennent la relève», a raconté le petit attaquant, dont les trois buts ont été inscrits depuis le 13 novembre.

Joueur à caractère offensif à ses débuts dans le midget AAA - il avait inscrit 16 buts avant Noël à sa première saison -, Caron-Roy s'était vu confier une mission plus défensive après les Fêtes. Un rôle qu'il occupe toujours aujourd'hui et lui assure des présences régulières. «J'ai beaucoup de temps de glace. Je n'ai pas à me plaindre. Tout ce que j'ai à faire, c'est de montrer que je suis capable d'en prendre et d'être fiable. C'est sûr qu'en travaillant fort, il y a d'autres choses qui viennent.»

Caron-Roy ne s'attend toutefois pas à marquer 50 buts cette année! Son talent réside ailleurs. «Je suis un gars de caractère, de coeur. Je travaille fort tout le temps. Je n'aime pas ça perdre. Quand il faut changer le momentum, je pense que je peux amener de l'énergie», a résumé celui qui évoluait récemment avec Massimo Carozza et Zachery Moody.

Ce dernier a lui aussi reçu une promotion de la part de l'entraîneur-chef Philippe Boucher, à l'entraînement hier. Le natif de la Nouvelle-Écosse pivotait un trio complété par Anthony Duclair et Olivier Archambault. «Je travaille fort dans les pratiques pour améliorer le côté offensif de mon jeu et j'essaie d'apporter ça dans les matchs. Et j'ai été chanceux quelques fois, alors que la rondelle est entrée dans le filet. J'espère que ça va continuer», a laissé entendre le 96. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer