Québec 6/Baie-Comeau 5: la vie en rose

Alexandre Ranger, du Drakkar, et Brandon Shea, des... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Alexandre Ranger, du Drakkar, et Brandon Shea, des Remparts, bataillent pour le disque.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Qu'ils soient vêtus de blanc, de rouge ou de rose, comme mercredi soir au Colisée, le résultat est le même. Les Remparts de Québec ont signé une huitième victoire à leurs neuf derniers matchs en battant le Drakkar de Baie-Comeau par 6-5 en tirs de barrage.

Ils portaient ainsi à 10 matchs leur séquence sans défaite en temps régulier. C'est à se demander si les Remparts ne forment pas l'équipe de l'heure dans la LHJMQ.

«Je vais vous laisser donner les qualificatifs. On sait que l'on joue bien. Elle a été difficile à aller chercher, mais une confiance tranquille s'est installée. Les gars ont soif de victoires», répondait l'entraîneur-chef, Philippe Boucher.

Les siens venaient de battre l'équipe classée au quatrième rang du top 10 canadien. Ils sont passés à 1,1 seconde d'empêcher le Drakkar d'obtenir un point, celui-ci marquant le but égalisateur en fin de troisième. «On aurait aimé que ça finisse en 60 minutes, mais on a trouvé une manière d'aller chercher les deux points. Nous avions pris l'avance [5-3], mais on savait qu'une bonne équipe comme Baie-Comeau n'allait pas lâcher», ajoutait-il.

Boucher a eu la main heureuse dans cette rencontre disputée devant 8212 spectateurs. Il a d'abord remplacé le gardien François Brassard par la recrue Callum Booth après la première, lui qui venait de concéder trois buts, dont deux mauvais. Et en tirs de barrage, il a tiré le numéro de Zachery Moody, auteur du but décisif.

«Je ne peux pas dire pourquoi, mais ce n'était pas facile pour lui [Brassard] en première. On va lui reparler demain [jeudi], mais il va avoir la chance de se reprendre parce que c'est lui qui va jouer à Val-d'Or. Booth a été très solide, mais il a fallu lui demander après la première s'il pouvait jouer parce qu'il était malade, ce matin [mercredi]», expliquait l'entraîneur-chef.

Booth et Moody souriants

À la porte du vestiaire, Booth souriait. Il venait de disputer sa première session de tirs de barrage dans la LHJMQ. Le hasard a voulu que le dernier joueur à lui faire face soit son ami, Gabryel Paquin-Boudreau.

«On s'entraîne ensemble l'été et, à chaque pratique, on termine ça avec une trentaine d'échappées, alors je ne savais pas quelle feinte il me servirait. Il m'en a donné une en lançant sur le poteau», confiait le jeune gardien.

Un autre qui souriait était Moody, qui avait plus tôt marqué son deuxième but en deux matchs. «J'ai pris ça comme un honneur d'être utilisé dans les tirs de barrage. J'avais une bonne idée quoi faire, et lorsqu'il [le gardien Simon Lemieux] a bougé, j'ai capitalisé. Pour nous, c'était une grosse victoire, surtout qu'on a réussi à combler un retard de 2-0 en première», notait le 96.

Fabrice Herzog (12e et 13e), Kurt Etchegary (4e), Anthony Duclair (15e) ont aussi compté pour les Remparts, la réplique du Drakkar étant celle de Paquin-Boudreau (7e et 8e), Nicholas Halagian (1er), Dominic Poulin (5e) et Jérémy Grégoire (13e).

NOTES : Même s'il continue de s'entraîner avec intensité, Olivier Archambault n'a pas reçu le feu vert après sa visite chez le médecin, mardi... Anthony Duclair et Ryan Culkin sont les joueurs offensif et défensif de la première tranche de la Coupe Budweiser chez les Remparts.

******************

Une deuxième période au cachot

L'entraîneur-chef du Drakkar, Éric Veilleux, pesait ses mots pour commenter l'arbitrage du match de mercredi, qui a vu ses hommes écoper de 12 minutes de pénalité en deuxième période. «En deuxième, on a joué une dizaine de minutes en désavantage numérique, dont un cinq contre trois. C'est épouvantable! Des fois, on pense que les coachs aiment ça, le vidéo. Mais quand on regarde des choses qui se passent, il faut apprendre à se contrôler. Le deux minutes à [Alec Jon] Banville, c'était une joke. Je n'ai jamais vu ça», a soutenu le pilote, dont le joueur a été puni pour «plaquage dans la bande», alors que, selon lui, il voulait éviter de frapper son adversaire avec l'épaule et de recevoir une suspension.

Veilleux a néanmoins aimé l'effort des siens, qui ont bataillé jusqu'à la toute fin du match, forçant la prolongation à deux secondes de la fin. «En troisième, on a eu de très bonnes chances de marquer, beaucoup de filets déserts, dont deux ou trois où mes joueurs avaient des joueurs sur le dos. Ç'a l'air qu'on a le droit parfois en troisième... [...] On s'est dirigé au filet, on a tiré des rondelles au filet. On a manqué plusieurs chances. Ça aurait pu être terminé avant. Défensivement, on a commis des petites erreurs, où ils ont été capables de capitaliser. Ça va bien pour Québec présentement et c'est correct de même...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer