Maxime Chevalier veut faire sa place à la ligne bleue

Maxime Chevalier considère que son jeu s'améliore de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Maxime Chevalier considère que son jeu s'améliore de plus en plus. Reconnu pour son attaque, le jeune joueur se concentre sur sa défensive.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La compétition à l'interne n'est pas une mauvaise chose en soi. À la ligne bleue des Remparts de Québec, une rotation est nécessaire en raison de la présence de huit défenseurs en quête de minutes de jeu. S'il est acquis que les vétérans Ryan Culkin et Dillon Donnelly sont assurés de leur poste, les autres doivent mériter leur utilisation.

Maxime Chevalier est l'un de ces jeunes arrières en phase de développement, ayant disputé 15 matchs sur 17 jusqu'à présent. Dimanche, le numéro 32 a inscrit son premier but dans la LHJMQ, son lancer voilé se faufilant à la droite du gardien des Olympiques de Gatineau.

«J'avais hâte de compter mon premier but. En plus, je l'ai réussi à Québec, je vais m'en souvenir longtemps», disait-il, sachant que ses coéquipiers avaient pris la peine de ramasser la rondelle de son exploit.

À ses yeux, Chevalier joue de mieux en mieux. Il se dit satisfait de sa progression. Reconnu pour sa capacité à soutenir l'attaque, il veut d'abord s'assurer d'être efficace défensivement.

travailler son style

«Je pense bien qu'éventuellement, je vais être en mesure de pratiquer le style que j'ai toujours eu. Présentement, je travaille à améliorer mon jeu défensif. Ensuite, l'offensive va venir», estimait le joueur de 17 ans.

Lutte constante

Sans le vouloir, Chevalier se retrouve dans un groupe qui lutte pour obtenir du temps de glace. Comme l'entraîneur-chef Philippe Boucher ne peut pas utiliser huit défenseurs pendant un match, il doit en retrancher au moins un chaque fois. Idéalement, les Remparts joueraient à six arrières, mais le patron ne veut pas laisser trop longtemps un jeune dans les gradins, bien que cette situation pourrait survenir, convenait-il en fin de semaine.

La blessure de Duncan MacIntyre, qui disputait un premier match depuis le 20 septembre, dimanche, facilitait les choses. Son retour au jeu ajoute un morceau de plus au casse-tête défensif.

«Ce n'est pas une mauvaise chose d'avoir de la compétition à l'interne. Pour l'équipe, c'est bon d'avoir de la profondeur et ça nous force à bien faire», estimait Chevalier, qui partage la besogne avec Culkin, Donnelly, MacIntyre, Cody Donaghey, David Hunter, Raphaël Maheux et Vincent Lanoue.

Au-delà de la défensive, Chevalier est à même de constater que l'équipe offre un bien meilleur rendement qu'en début de saison. Les Remparts n'ont pas perdu en temps régulier à leurs neuf derniers matchs et revendiquent sept victoires à leurs huit dernières sorties.

Détails à régler

Comment expliquer la progression des Remparts, ces dernières semaines? «Par l'exécution et l'intensité. On met beaucoup l'emphase sur les petites choses, comme de prendre des lancers de qualité. Cette semaine, j'ai passé une demi-heure là-dessus. Il y a aussi une belle chimie qui s'est créée dans l'équipe, c'est plaisant», notait le choix de quatrième ronde (67e) en 2012, en admettant que ses coéquipiers et lui jouent de mieux en mieux au Colisée Pepsi, si l'on compare avec les premiers matchs de la campagne.

Aujourd'hui, les Remparts reprennent l'entraînement en prévision d'un rare match de milieu de semaine à Québec, mercredi, contre Baie-Comeau. Le Drakkar a remporté sept victoires de suite depuis sa défaite de 4-2 sur la Côte-Nord contre... les Remparts, le 9 octobre.

En vitesse...

Dans le cadre de la campagne pour la Fondation du cancer du sein appuyée par la LHJMQ, les Remparts porteront leur chandail rose, mercredi... Afin de souligner la fête de l'Halloween, les enfants de 12 ans et moins seront admis gratuitement au match contre le Drakkar, au cours duquel un chandail autographié de l'équipe et un certificat cadeau seront attribués parmi les plus beaux costumes repertoriés dans les gradins... Philippe Hudon, des Tigres de Victoriaville, a écopé d'une suspension de quatre matchs pour une mise en échec à la tête... Les attaquants Darcy Ashley (Halifax), Charles-Éric Légaré (Cap-Breton) et le gardien Alexandre Bélanger (Val-d'Or) sont les trois étoiles TELUS de la dernière semaine dans la LHJMQ.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer