François Brassard prêt à tous les défis

Même s'il a connu une excellente saison sur... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Même s'il a connu une excellente saison sur le plan statistique l'an passé, le gardien François Brassard s'attend à jouer moins de matchs cette année. Il veut prendre plus de repos afin d'être prêt pour les séries.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À 19 ans, François Brassard amorce sa troisième année avec les Remparts dans une position enviable. Numéro un à Québec, le Gatinois entend continuer de s'imposer comme l'un des meilleurs cerbères du circuit Courteau. Mais avant, il doit d'abord impressionner les bonzes d'Ottawa lors d'un tournoi qui opposera les espoirs des Sénateurs, des Penguins, des Blackhawks et des Maple Leafs, à London, en Ontario.

S'étant logé parmi les trois meilleurs gardiens de la LHJMQ en 2012-2013, François Brassard a brillé au chapitre des victoires, terminant deuxième avec 33, ainsi que des statistiques individuelles, se classant troisième en ce qui trait à la moyenne de buts accordés (2,73) et du pourcentage d'arrêts (,909).

Une excellente saison sur le plan statistique n'aura toutefois pas fait oublier l'élimination en cinq matchs de son équipe face aux Huskies de Rouyn-Noranda. Et c'est avec l'objectif d'amener son équipe encore plus loin en séries qu'il s'est présenté au camp d'entraînement des Remparts.

Séances de yoga

«J'ai eu une bonne saison occupée la saison passée. J'ai joué beaucoup de matchs. Je ne m'attends pas à jouer autant de matchs cette année. Je vais essayer de prendre plus de repos pour être encore plus prêt pour les séries. Je pense que cette année, ça va être de bâtir l'équipe en prévision des séries. L'année passée, ç'a été encore une fois décevant avec l'élimination en deuxième ronde», a laissé entendre le 31.

C'est en gardant cet objectif bien en vue que Brassard s'est entraîné avec plusieurs professionnels de l'organisation des Sénateurs, l'été dernier.

«Il y a eu le camp des gardiens d'Équipe Canada Junior, le camp de développement des Sénateurs et puis je me suis entraîné avec les Sénateurs tout l'été. J'ai eu un bon été pour m'améliorer et acquérir de meilleures habitudes de travail en dehors de la glace», a fait savoir le portier, qui a ajouté le yoga à sa routine quotidienne estivale pour «gagner en mobilité, en flexibilité et améliorer ses déplacements».

Mériter un contrat

Après le match préparatoire de jeudi contre l'Armada - qu'il regardera du bout du banc -, Brassard bénéficiera, comme ses coéquipiers, d'un congé de quelques jours, après quoi il prendra la direction d'Ottawa.

Fait rare, le gardien fait partie du groupe de neuf joueurs des Remparts qui participeront à des camps de recrues dans la Ligue nationale de hockey. Outre le gardien de buts, les espoirs Adam Erne (Tampa Bay), Anthony Duclair (NY Rangers), Nick Sorensen (Anaheim), Fabrice Herzog (Toronto), Ryan Culkin (Calgary) et Dillon Donnelly (Colorado) quitteront pour leurs formations respectives au début de septembre. Ce sera également le cas des invités Brandon Shea, avec les Hurricanes de la Caroline, et de Kurt Etchegary, avec les Red Wings de Detroit.

«Le tournoi de London, ça va être une bonne expérience, on va être trois gardiens, 28 joueurs en tout. Ça va être une autre bonne expérience. Je vais aller là et essayer de faire en sorte d'avoir une invitation pour le vrai camp par la suite. [...] Avec les Sénateurs cette saison, ça va être de prouver que je suis digne de mériter un contrat d'ici la fin de l'année, même si ce n'est pas vraiment sur ça que je me concentre», a fait savoir Brassard, faisant comprendre que toute sa tête était à Québec, où il apprécie le style «moins intense et plus éducatif» de son nouvel entraîneur, Philippe Boucher, et sa relation avec son nouvel entraîneur des gardiens, Ghyslain Rousseau.

*******************

Un dernier test avant le congé

Les Remparts disputent aujourd'hui, au Centre multidisciplinaire de L'Ancienne-Lorette, le dernier de quatre matchs préparatoires en vue de la saison qui s'amorcera le 13 septembre, face aux Saguenéens, à Chicoutimi. La recrue Callum Booth a obtenu le départ devant la cage. Il s'agira de la dernière occasion pour le personnel d'entraîneurs des Remparts d'évaluer l'équipe. «Je veux voir un meilleur effort que la semaine passée à Blainville. [...] Pour nous, ce sera de jouer un bon 60 minutes avant de s'en aller en vacances. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile avant de partir en vacances. Des fois, les gars ont la tête ailleurs. Mais on veut voir un effort constant. Ce sera le dernier flash qu'on va avoir de certains joueurs pour décider qui va être prêt pour jouer dans certains rôles», a indiqué Philippe Boucher, mercredi.

Premier duel père-fils

La rencontre de jeudi soir entre les Remparts et l'Armada sera le théâtre de la première confrontation père-fils dans la LHJMQ entre l'entraîneur-chef Philippe Boucher et l'attaquant Matthew Boucher. Le duo s'était déjà affronté lors d'un tournoi entre des équipes du Québec U15. «Il jouait pour Donald Audette», s'est rappelé le paternel, mercredi. Cédé au Blizzard du Séminaire Saint-François la semaine dernière, Matthew a été rappelé par l'Armada spécialement pour le match de jeudi. Consacrera-t-il une couverture particulière à fiston jeudi? Le pilote des Remparts n'a pu s'empêcher de sourire. «Je vais faire comme s'il n'était pas là!»

En vitesse...

Depuis son retour chez les Remparts, Brandon Shea marque des points. «Dans le match intra-équipe [mardi], il a été excellent avec Sorensen et Erne. Ça prend un gars pour compléter ces deux-là, et ça semble être lui. C'est un gros bonhomme qui patine et a un bon lancer. Il semble avoir du fun et les gars l'ont accepté tout de suite», a révélé Philippe Boucher... Les attaquants Anthony Duclair et Kurt Etchegary n'ont pas pris part à l'entraînement de mercredi. Le premier a patiné, mais est sorti de la glace pour les exercices avec contact. Ils ont tous les deux subi des blessures mineures au haut du corps... Les Remparts se sont informés du prix à payer pour Nicolas Roy, mais ils ne se lanceront finalement pas dans la course pour le premier choix dissident des Screaming Eagles. «Le prix est ridiculement élevé», a estimé Boucher.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer