Remparts: beaucoup d'espoir à l'aube des séries

L'entraîneur-chef Patrick Roy veut garder les choses simples... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'entraîneur-chef Patrick Roy veut garder les choses simples et ne croit pas qu'il aura à faire de grands ajustements face aux Saguenéens.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) Vainqueurs à leurs six derniers matchs réguliers, détenteurs d'une fiche de 17-5-2 depuis l'écrasante défaite de 11-2 contre Halifax, le 18 janvier, les Remparts de Québec entament leur préparation pour les séries éliminatoires sur une note encourageante.

À part les entraîneurs qui mettaient la touche finale au plan stratégique, hier après-midi, c'était congé de hockey pour les joueurs au lendemain du 68e match du calendrier. Les Remparts reviennent sur la glace ce matin en prévision du premier match contre les Saguenéens de Chicoutimi, vendredi, au Colisée Pepsi. Le deuxième aura lieu dès le lendemain, tandis que les matchs 3 et 4 seront disputés au Centre Georges-Vézina, le mardi 27 et le mercredi 28.

«On veut garder les choses simples, je ne m'attends pas à faire des grands ajustements. On va s'adapter à ce que font les Sags, mais on joue du bon hockey présentement et c'est ce qu'il y a de plus important», notait l'entraîneur-chef Patrick Roy en début d'après-midi.

Il a dit avoir apprécié la fin de saison de sa troupe, résiliente en deuxième moitié. La persévérance, l'attention et l'intensité affichées par ses joueurs lui ont plu. Les changements apportés aux Fêtes auront été concluants, bien qu'il ne pouvait pas le prédire à ce moment.

Roy préfère donc regarder devant lui plutôt que d'analyser le passé. Il refuse de tracer un lien entre les avances perdues des séries précédentes et celles qui s'en viennent.

«Je l'avais oublié... Ce que tu vis dans les séries provient du processus que tu as installé pendant la saison. Même si on avait amassé beaucoup de points au classement, nos dernières [fins de saison] ont été un peu houleuses, contrairement à cette année, où nous avons remporté des gros matchs. C'est ce qui m'encourage beaucoup. Un match comme dimanche, on l'aurait peut-être perdu, avant. Ça m'amène beaucoup d'espoir. Ce n'est pas un gage de garantie, mais c'est le sentiment qui nous habite présentement.»

De la constance

Roy souhaite donc voir ses joueurs montrer de la constance. Il veut que les siens abordent chaque partie de la même manière, peu importe l'allure de la série ou le résultat de la veille. «Si tu recherches de l'instinct, c'est que tu as besoin de quelque chose que tu n'as pas. Ce qu'il y a de plus difficile à aller chercher chez des jeunes de 16 à 20 ans, c'est de revenir au point zéro après chaque match et de recommencer le lendemain. Avec de la constance, tu vas trouver une manière de gagner.»

Le cliché selon lequel il faut prendre les matchs un à la fois est de mise. «On ne doit pas penser à gagner le quatrième avant d'avoir joué le premier, ni croire que la quatrième victoire est plus facile à aller chercher que la première, bien qu'une équipe avec le dos au mur joue avec un sentiment d'urgence.»

NOTES : Kurt Etchegary ne participera pas au premier match en raison d'une suspension automatique pour avoir été l'instigateur d'un combat avec moins de cinq minutes à faire dans le dernier match. «J'apprécie qu'il se porte à la défense d'un coéquipier, mais il y a une façon de le faire», a commenté Roy... Dillon Donnelly effectuera un retour au jeu vendredi, sa réflexion de quatre matchs étant terminée.

*****

Du respect pour les Saguenéens

Même si les Remparts ont conservé une fiche positive de 4-1-0-1 contre les Saguenéens de Chicoutimi en saison régulière, Patrick Roy ne s'attend pas à une partie de plaisir en première ronde. «On a joué des matchs serrés contre eux, il s'agit d'un bon défi pour nous parce qu'ils ont une équipe compétitive, sans aucun doute», a analysé Roy en se basant notamment sur l'identité de l'homme masqué et de la présence d'attaquants de qualité.

«Quand tu as un gardien comme [Christopher] Gibson, tu as une chance de gagner à tous les matchs. Ils ont des joueurs avec beaucoup de talent qu'il faut respecter. Les Sags vont jouer leur meilleur hockey, il y aura de l'engouement en ville», ajoutait-il, sachant bien que la rivalité est toujours présente entre les deux clubs, bien qu'elle soit moins émotive qu'en 2008.

*****

Lefebvre veut bien finir les choses

À sa quatrième et dernière participation aux séries de la LHJMQ, le capitaine des Remparts, Martin Lefebvre, ne veut pas répéter les erreurs du passé. À trois reprises lors des deux dernières saisons, les siens ont laissé filer des avances de 3-0 ou 3-1 dans une série, se voyant ainsi dans l'obligation de jouer un septième match.

Ils ont sauvé leur peau la première fois, mais perdu les deux dernières contre Gatineau (2011) et Halifax (2012). «Il ne faut jamais sous-estimer une équipe, ne pas penser qu'elle est abattue. Dans les deux dernières saisons, c'est ce qui a fait défaut et on s'est souvent fait remonter. Il faut savoir jouer avec l'instinct du tueur», estimait le défenseur de 20 ans, un général à la personnalité posée.

Selon lui, l'attitude affichée par ses coéquipiers depuis un mois et demi est de bon augure à l'aube du signal de départ. L'arrivée de Mikhail Grigorenko s'ajoute au vent d'enthousiasme qui prévaut à Québec, autant dans le vestiaire que dans les gradins. «Il ne faut surtout pas changer l'identité qu'on est parvenu à se forger. Nous avons fini la saison sur une bonne séquence et on arrive dans les séries sur une note positive. Ce sera à nous de poursuivre dans cette direction.

«Nous avons réussi à gagner pendant son absence, il faut jouer comme s'il n'était pas là. Grigo, c'est un joueur exceptionnel qui peut créer des choses que lui seul peut faire. On sera aussi plus dangereux en avantage numérique, nous aurons deux vagues complètes. Mais il ne faut pas croire qu'il est notre sauveur non plus. Son retour [dimanche] s'est bien passé, il a une bonne attitude et ça va être bon pour nous. On est content de l'avoir, il a montré qu'il voulait nous aider à remporter la Coupe Memorial.»

Lefebvre a disputé un dernier match régulier, dimanche. Il a bouclé sa quatrième saison en qualité de défenseur le plus productif (174 points) pendant les quatre saisons où il a endossé l'uniforme des Remparts. «C'était mon dernier en saison régulière, mais il m'en reste beaucoup dans les séries, alors je n'étais pas trop nostalgique», a dit l'arrière de 20 ans.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer