Une saison complète dans le junior aurait profité à Grigo

Mikhail Grigorenko...

Agrandir

Mikhail Grigorenko

Partager

(Québec) Questionné sur le retrait de Mikhail Grigorenko de l'alignement des Sabres à trois occasions, Patrick Roy ne les blâme pas et ne réclame pas le retour à Québec du centre de 18 ans même s'il persiste à croire qu'une saison complète dans le junior lui aurait été bénéfique. C'était avant d'apprendre le congédiement de Lindy Ruff au poste d'entraîneur-chef.

«J'étais confiant qu'il performerait bien défensivement dans la LNH, mais où j'avais peur, c'était à l'offensive et c'est exactement ce qui arrive. Ce n'est pas évident pour un jeune de 18 ans de se mesurer aux défenseurs de la LNH, et Grigo étant un gars réservé, je pensais qu'il avait besoin d'une autre saison junior», convenait Roy avec prudence.

Selon lui, Grigorenko aurait pu mener son équipe à un autre niveau et polir son jeu offensif. Il était bien parti pour le faire, lui qui montrait une fiche de 29 buts en 32 matchs avant de partir. «Une saison complète avec nous lui aurait permis de prendre confiance en son lancer, en ses habiletés offensives. Buffalo ne l'a pas choisi en première ronde pour en faire un joueur défensif», notait-il à propos de celui qui n'a qu'un but et deux passes en 14 parties.

Mais les Sabres n'ont présentement pas le luxe de l'utiliser à profusion puisqu'ils cherchent à retrouver leurs moyens après un départ laborieux. «Ça aurait été lui rendre service de le laisser compléter sa saison ici. On sait qu'il aurait fait le saut à 19 ans, qu'il aurait eu plus de temps pour jouer des matchs hors concours dans une longue saison [et non pas écourtée comme celle-ci], de jouer sur le jeu de puissance. Là, Lindy Ruff ne peut pas prendre de risque parce que les Sabres se battent pour une place dans les séries, il n'a pas le choix de faire confiance aux joueurs qu'il connaît et ses vétérans», commentait Roy avant l'annonce du renvoi de Ruff. Son nom a déjà été suggéré par l'agent de Grigorenko pour le remplacer.

Peu importe le sort qui attend Grigorenko avec les Sabres, Roy jure ne pas avoir d'espoir de le revoir à Québec. La page de ce dossier est tournée, l'équipe est en train d'en écrire une nouvelle. «Nous sommes passés à autre chose, les joueurs aussi.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Grigorenko de retour chez les Remparts

    Remparts

    Grigorenko de retour chez les Remparts

    À l'approche du début des séries dans la LHJMQ, les Remparts de Québec ont appris une très bonne nouvelle, hier après-midi. Après un essai de 22... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer