• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Remparts 
  • > Turnbull touché par la disparition en mer de pêcheurs de Nouvelle-Écosse 

Turnbull touché par la disparition en mer de pêcheurs de Nouvelle-Écosse

Acquis en décembre dernier de Sherbrooke, Brent Turnbull... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Acquis en décembre dernier de Sherbrooke, Brent Turnbull espérait depuis longtemps faire partie des Remparts. L'ailier droit a «toujours eu l'impression» qu'il allait aboutir à Québec à un moment ou l'autre de sa carrière.

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) «De tout coeur avec les familles des pêcheurs de la Nouvelle-Écosse disparus en mer», a écrit Brent Turnbull sur son compte Twitter après la victoire des Remparts, mardi. Fils d'une communauté côtière de la Nouvelle-Écosse, ce genre de tragédie au large l'attriste toujours.

L'ailier droit des Remparts ne connaissait pas personnellement les pêcheurs du Miss Ally qui manquent à l'appel. Les recherches pour retrouver les occupants du bateau de 13,5 mètres ont été abandonnées, hier.

«Ça doit vraiment être difficile à vivre pour leurs familles, on devrait tous prier et avoir une pensée pour eux», soulignait le numéro 17.

Turnbull n'est pas le fils d'un pêcheur, mais quelques-uns de ses oncles le sont. Il lui arrive, à l'occasion, de partir en mer l'été sur un bateau du genre.

«Il s'agit d'un métier dangereux et tout peut survenir en mer. Je sais ce que c'est comme boulot, ce n'est vraiment pas facile, surtout l'hiver. Je ne connaissais pas les pêcheurs disparus personnellement, mais ils n'étaient pas étrangers pour plusieurs de mes amis», rappelait le natif de Stellarton, en Nouvelle-Écosse.

Si la disparition de ses compatriotes le touchait, le jeu de ses coéquipiers par les temps qui courent le réjouit au plus haut point. Acquis pour ajouter une dimension physique à l'équipe, il n'est pas le seul à faire sentir sa présence.

«Je suis excité par la façon que l'on joue, présentement. Chaque joueur contribue, remplit son rôle et personne n'essaie d'être celui qu'il n'est pas. La différence avec mon arrivée, c'est que tout le monde est sur la même longueur d'onde. Les gars ont réalisé qu'en jouant de cette manière, on ne serait pas un club facile à affronter.»

Dans la présente séquence de cinq victoires, les Remparts n'ont pas battu n'importe qui. En fait, ils l'ont emporté contre trois des quatre équipes les devançant au classement, soit Baie-Comeau, Rimouski et Blainville-Boisbriand.

«Ça démontre au reste de la Ligue qu'on est ici pour jouer, qu'on peut rivaliser avec n'importe qui», affirmait celui qui soutient que son club se prépare en fonction de faire un long bout de chemin dans les séries.

Enfin un Remparts!

Quand les Remparts ont fait son acquisition du Phoenix de Sherbrooke en ouverture de la période des transactions, en décembre, Turnbull n'est pas tombé en bas de chaise. Il savait depuis déjà quelques semaines qu'il s'amènerait à Québec, mais plus important encore, il l'espérait depuis longtemps.

«J'aurais aimé être ici dès l'âge de 16 ans. Je sais qu'il [Patrick Roy] avait essayé de m'obtenir, la saison dernière, et j'avais été déçu que ça ne se concrétise pas. J'ai toujours eu l'impression que j'allais aboutir ici à un moment ou l'autre de ma carrière», racontait-il avant l'entraînement hors glace.

À 18 ans, il veut prendre les moyens pour faire durer le plaisir, d'autant plus qu'il profite d'un encadrement propice au développement. «Je me plais beaucoup, ici. L'enseignement de Patrick et Lappy [Martin Laperrière] est clair, ils n'ont qu'un message», disait l'ancien choix de première ronde (13e au total) du Titan d'Acadie-Bathurst en 2010.

En vitesse

Patrick Roy accorde beaucoup de mérite au gardien réserviste Zachary Fortin pour l'actuelle séquence de cinq victoires. «Sa performance à Rimouski était importante pour nous permettre de passer en deuxième vitesse. J'ai hâte de voir de la manière qu'il va se comporter d'ici à la fin de la saison», soutenait-il à propos de celui qui a retenu son attention... Au lendemain d'une cinquième victoire de suite, les Remparts s'activaient en gymnase, mercredi matin. «On improvise un peu, on y va selon le rythme de nos joueurs», disait Roy, de passage à son bureau... Les Remparts sautent sur la glace du Pavillon de la jeunesse, ce matin, pour ensuite rouler à destination de Rouyn-Noranda, premier de deux arrêts en Abitibi, jeudi et samedi... «Je les sens alertes et allumés. On n'est pas parfait, mais les gars ont le focus à la bonne place. Peu importe ce qu'on fera, l'éthique de travail et l'effort feront foi de tout», disait Roy sur les progrès de ses joueurs... Halifax (2), Rimouski (5) et Baie-Comeau (9) font partir du dernier relevé du classement top 10 de la LCH... Nikita Kucherov qui reverra les Remparts à Rouyn, demain, a été nommé hier joueur de la semaine au pays grâce à ses quatre buts et huit aides récoltés en trois matchs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer