Martin Lefebvre: «Deux victoires qui font du bien»

Le capitaine Martin Lefebvre et les Remparts ont... (Photo collaboration spéciale Rémi Sénéchal)

Agrandir

Le capitaine Martin Lefebvre et les Remparts ont connu une grosse fin de semaine de travail en s'offrant vendredi le Drakkar de Baie-Comeau 4-3 et dimanche l'Océanic de Rimouski 3-2.

Photo collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Partager

Sur le même thème

(Québec) Les Remparts de Québec ont connu une fin de semaine très intéressante sur la route, alors qu'ils ont limité le Drakkar de Baie-Comeau et l'Océanic de Rimouski à seulement cinq buts en temps réglementaire, ce qui leur a permis d'arracher deux importantes victoires à deux rivaux de section qui les devancent au classement de la division Est de la LHJMQ.

Deux duels corsés où la brigade défensive des Remparts a réussi à s'imposer, même si la commande n'était pas de tout repos. «Notre travail sur le plan défensif a fait la différence dans ces deux rencontres. Nous n'avons pas accordé beaucoup de chances de compter au Drakkar, à l'exception des dernières minutes de la troisième période, et notre gardien [Zachary Fortin] a très bien joué contre Rimouski», a résumé Martin Lefebvre, qui est revenu au jeu en fin de semaine.

«Ces deux victoires nous ont fait du bien. La recette est toujours la même pour obtenir du succès en défensive. Ça commence par le travail d'équipe et ça nécessite l'implication de tous les joueurs. Et quand les attaquants se replient en zone neutre, ça facilite le travail des arrières», a précisé le capitaine des Remparts.

Selon Lefebvre, les protégés de Patrick Roy pourront accumuler les victoires d'ici la conclusion du calendrier régulier - les Remparts ont encore 12 matchs à disputer - s'ils continuent de ralentir ou de neutraliser les attaques bien nanties de leurs adversaires.

«Une équipe possède toujours de bonnes chances de gagner quand elle accorde seulement deux ou trois buts par match. Même si on tirait de l'arrière après deux périodes contre Rimouski, un seul but a suffi en troisième période pour créer l'égalité et nous l'avons ensuite emporté en fusillade. Nous avons obtenu une chance de gagner ce match et nous avons sauté dessus...»

Après avoir traversé une période creuse, les Diables rouges ont rebondi en accumulant 9 points sur une possibilité de 10 à leurs cinq dernières sorties. «Nous avons traversé une période difficile, mais le plus important est maintenant de continuer de bâtir sur ce que nous avons accompli récemment. Il faut continuer sur notre erre d'aller et nous préparer en fonction des séries parce que la saison régulière tire à sa fin.»

Lefebvre fait bonne figure

Utilisé à la ligne bleue en compagnie de Dillon Donnelly, Lefebvre s'est très bien débrouillé à son retour au jeu après une absence de quatre matchs provoquée de nouveau par une blessure à l'épaule droite qui n'avait pas eu le temps de guérir complètement. «Martin a contribué de belle façon à nos succès de la fin de semaine. Il a encore une fois grugé beaucoup de temps de glace et il a très bien fait pour ralentir deux attaques qui peuvent parfois être féroces. Avec Dillon, il forme une très bonne combinaison», a analysé l'entraîneur adjoint Martin Laperrière.

La bonne nouvelle pour Lefebvre et les Remparts, c'est que le capitaine n'a pas ressenti beaucoup de douleur pendant les deux matchs contre Baie-Comeau et Rimouski. «J'ai eu un peu mal, mais c'est quelque chose que je pouvais endurer. Ce n'est pas la première fois que je joue en dépit de la douleur, et à ma dernière année junior, il n'est pas question que je passe un autre mois à l'écart du jeu afin de guérir complètement», a conclu le numéro 40 des Remparts.

****

La nouvelle recette à succès

Le départ de Mikhail Grigorenko pour Buffalo combiné à quelques blessures à des joueurs-clés a compliqué le travail du personnel d'entraîneurs des Remparts qui ont opté récemment pour une approche plus simple, tout en apportant des ajustements à leur plan de match, notamment à l'échec-avant et au jeu défensif.

Une approche qui a permis aux protégés de Patrick Roy de retrouver le sentier de la victoire après avoir traversé une période creuse. «Nous avons décidé de bâtir vers l'avant. Nous avons amorcé avec succès une séquence de cinq gros matchs contre Baie-Comeau et Rimouski. Cette série se poursuit cette semaine avec un match contre Blainville-Boisbriand [19h aujourd'hui au Colisée Pepsi] et deux duels contre les équipes de l'Abitibi en fin de semaine. Nous allons tenter de bâtir notre confiance pendant cette période, tout en affichant une certaine stabilité dans notre jeu contre des adversaires de premier ordre», a expliqué Martin Laperrière.

Les Remparts n'ont pas offert leur meilleure performance de la saison contre l'Océanic, dimanche, mais cela n'a pas empêché les visiteurs d'amasser deux précieux points au classement lors de leur passage au Colisée de Rimouski. «Nous n'avons pas joué du hockey parfait, mais nous avons battu deux clubs qui alignent trois ou quatre trios capables de marquer des buts en neutralisant leur offensive et en profitant de nos chances de compter, ce qui nous a permis de l'emporter dans les moments critiques», a fait remarquer l'entraîneur adjoint des Diables rouges, qui ont encaissé une seule défaite - en prolongation - à leur cinq dernières sorties.

«Les victoires sont parfois contagieuses. On a vu des joueurs bloquer des lancers et foncer rapidement au filet pour s'emparer de retours de lancers lors de nos derniers matchs, ce qui signifie qu'ils développent de bonnes habitudes de travail.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer