Plus qu'un Européen avec les Remparts

L'attaquant des Remparts Nick Sorensen... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'attaquant des Remparts Nick Sorensen

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partager

(Québec) Les Remparts ont entrepris la saison avec trois joueurs européens, ils la termineront avec un seul. «Ça fait un peu bizarre», admettait le Suédois Nick Sorensen, l'unique membre du triumvirat toujours en place.

À la mi-novembre, les Remparts ont mis fin à ce ménage à trois inusité en échangeant le Russe Nikita Kucherov aux Huskies de Rouyn-Noranda, et ce, même si la possibilité de perdre les services de Mikhail Grigorenko au profit de la LNH était plausible.

«Au point de presse, j'avais dit qu'on pourrait se ramasser avec un [joueur européen] et être les grands perdants de toute cette histoire. Aujourd'hui, on le vit, mais nous étions à l'aise avec cette situation», expliquait Patrick Roy en revenant sur le dossier.

L'homme de hockey confiait, mardi, que le conflit de travail dans la LNH l'a mis dans une position intenable, tout comme le règlement l'obligeant à «brûler» un contrat chaque fois qu'il intégrait l'un des trois joueurs dans sa formation, puisqu'il ne pouvait en aligner que deux à la fois.

«Le lock-out nous a fait très mal et la réglementation, qui n'était pas nécessairement très claire pour nous, a fait en sorte qu'on en était venu à la conclusion qu'il fallait prendre un risque et permettre à Kucherov de jouer. On ne pouvait pas empêcher un jeune qui partait de la Russie d'avoir de la glace», disait Roy à propos de la décision de se départir des services de l'ailier de 19 ans.

Roy avait alors parié sur les 18 printemps de Sorensen, qui pourra encore jouer à Québec la saison prochaine. Le fait d'être le seul joueur européen dans le vestiaire ne place pas plus de pression sur ses épaules.

«J'ai toujours de la pression pour bien performer, je veux toujours faire le mieux, que ce soit ici ou ailleurs. Lorsque la LNH a recommencé, je pensais bien que Grigo resterait à Buffalo. Nous sommes tous très heureux pour lui, on ne lui souhaite que du succès pour la suite de sa carrière», confiait Sorensen, en soulignant les effets positifs du jeu en équipe pendant la dernière fin de semaine dans les Maritimes, où les siens ont remporté deux matchs sur trois, dont à Halifax contre les Mooseheads, meneurs au classement.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer