Un voyage qui tombe à point pour les Remparts

Le capitaine Martin Lefebvre et ses coéquipiers des... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Le capitaine Martin Lefebvre et ses coéquipiers des Remparts se sont entraînés pour la première fois, mardi, depuis leur victoire face aux Huskies, qui avait mis fin à une séquence de cinq revers.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Québec) Les Remparts disputeront leurs trois prochains matchs dans les Maritimes. Et à la suite des évènements de la fin de semaine dernière, plusieurs sont d'avis que ce périple ne pouvait pas mieux tomber. Ne dit-on pas que les voyages aident à cimenter l'esprit d'équipe et à développer la chimie entre les individus?

«Je pense qu'effectivement, cette visite dans les Maritimes arrive au bon moment, a commenté Martin Lefebvre, le capitaine des Diables rouges. Pendant toute la fin de semaine, on va passer tout notre temps ensemble. On va résider dans les mêmes hôtels et on va tous manger ensemble. Ce voyage va nous permettre de nous regrouper. C'est certain que ça va être très bon pour l'esprit d'équipe.»

Même s'il est conscient que les récents problèmes des Remparts ne se seront pas tous réglés par magie, le vétéran explique que la victoire des Diables rouges, dimanche, contre les Huskies, a enlevé beaucoup de poids sur les épaules de tous les joueurs. Il ajoute que ses coéquipiers et lui devaient maintenant construire sur ce gain et continuer à travailler fort.

«Mais comme notre confiance n'est pas à son maximum, il ne faut pas essayer de trop en faire et nous devons garder les choses simples. Lors des entraînements, c'est important de prendre de bons lancers et de faire de bonnes passes. C'est en voyant que ça marche que nos habiletés d'exécution vont revenir et que la confiance va suivre.»

Pas toujours facile d'occuper le poste de capitaine. À plusieurs reprises depuis le début de la période d'insuccès des Remparts, Lefebvre a été montré du doigt par plusieurs chaque fois que la question du leadership a été mise sur le tapis.

«C'est sûr qu'en tant que capitaine, j'ai un peu plus de pression que quand j'avais 17 ans et que j'avais moins de responsabilités. Mais les responsabilités, je suis capable de les assumer. Et je prends aussi la critique. Ce sont des choses qui font partie du métier. Au cours d'une saison, ça ne peut pas toujours bien aller. Mais il n'y a pas juste le capitaine qui est un leader dans son équipe. Nous avons été plusieurs gars à être pointés du doigt et je pense que l'on a bien répondu à ça.»

Page tournée

Après avoir profité d'une journée de congé, lundi, les joueurs des Remparts étaient de retour sur la glace du Colisée Pepsi, mardi. Un premier entraînement depuis leur victoire face aux Huskies qui a mis fin à une séquence de cinq revers.

«J'ai aimé l'ambiance, a déclaré l'entraîneur-chef. J'étais content de voir l'enthousiasme des joueurs. J'ai vu que notre victoire de dimanche avait fait du bien. Reste à voir maintenant comment on va jouer au Cap-Breton. Nous devrons y disputer une bonne rencontre... Mieux jouer que nous l'avons fait contre les Huskies, même s'il y a eu dans cette rencontre beaucoup d'éléments sur lesquels nous pouvons construire. Les gars ont bien fait défensivement, et en attaque, ils ont réalisé de belles choses. S'agit maintenant de les répéter. Je crois que si on le fait bien, on va se donner une chance de gagner. Et si offensivement les gars s'impliquent dans les compétitions un contre un et qu'ils les gagnent, un moment donné, le vent va tourner de bord.»

Roy a indiqué qu'il avait tourné la page sur les récents évènements, samedi après-midi, après la réunion tenue avec ses hockeyeurs. «Je me suis alors dit que je me présenterais dimanche avec un nouveau groupe, que tous les joueurs étaient sur la même page et que tout était clair pour tous et que l'on repartait. Et on a recommencé avec une victoire, ce qui était parfait.»

Parent secondera Brassard

Gabriel Parent fera un premier voyage avec les Remparts, alors qu'il secondera François Brassard dans les Maritimes. Il vivra du même coup son baptême de l'air lorsque les Diables rouges s'envoleront demain en direction du Cap-Breton. «Et j'ai bien hâte, a avoué le jeune gardien. Mais j'ai aussi hâte de faire de la route avec les gars. Je commence à bien les connaître. Ils sont smattes et ils ne sont pas durs à vivre. Ça m'a pris seulement deux entraînements pour m'habituer au groupe.»

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c'est l'absence de Zachary Fortin qui a permis à Parent d'être de l'alignement des Remparts. Et c'est la contre-performance de Brassard contre les Mooseheads de Halifax qui lui a permis de disputer un premier match dans la LHJMQ. «J'étais heureux d'embarquer. Et ce fut quasiment plus facile pour moi de sauter dans la mêlée alors que le pointage était de 8 à 1 que si j'avais eu à commencer un match. Il n'y avait plus vraiment de challenge. Tout ce que j'avais à faire, c'était de prouver aux gens que j'étais capable de garder les buts. Il n'y avait pas de stress à avoir», a ajouté le jeune gardien qui a été impressionné par les 13 000 spectateurs réunis au Colisée Pepsi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer