Mikhail Grigorenko à l'aise dans la grande ligue

À ses débuts avec les Sabres, Mikhail Grigorenko... (Photo AFP)

Agrandir

À ses débuts avec les Sabres, Mikhail Grigorenko a joué un total de 11 min 13  s, dont 50 secondes en avantage numérique. Il accompagnera l'équipe à Toronto lundi, bien que sa présence dans l'alignement reste à confirmer.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Buffalo) À son premier match dans l'uniforme des Sabres, dimanche, M ne s'est pas senti trop dépaysé sur la patinoire du First Niagara Center. Utilisé une dizaine de minutes par l'entraîneur Lindy Ruff, le centre de 18 ans n'a peut-être pas inscrit son nom sur la feuille de pointage, dans la victoire de 5-2 des siens sur les Flyers de Philadelphie, mais il est ressorti comblé de cette première expérience. «C'est tout un feeling!» a-t-il lancé.

Que ce soit l'état-major des Sabres, les médias affectés à leur couverture et les partisans de la formation, tous avaient eu peine à cacher leur excitation, cette semaine, à l'idée de voir le premier choix de l'équipe en 2012 évoluer enfin sous leurs yeux. Mais personne ne trépignait plus à cette perspective que le principal intéressé.

Même que la recrue a admis avoir retenu son souffle au moment de sauter sur la glace, à la suite du gardien Ryan Miller et de quelques vétérans, pour l'échauffement, puis ensuite, pendant la présentation vidéo, qui montrait notamment le moment où le nom de Grigorenko a été apposé sur son casier et la présentation des joueurs.

Sans surprise, le centre des Remparts a été l'un des plus applaudis par une foule «incroyable», au coeur de laquelle on pouvait déjà distinguer plusieurs chandails portant ses nom et numéro. Rien pour ralentir ses pulsations cardiaques! Envoyé dans la mêlée à seulement 0:16 de la première période, il a finalement pu retrouver son calme et, à partir de là, y aller une présence à la fois.

«J'étais nerveux pendant l'échauffement, mais après je me suis senti excité et très heureux d'être là. Puis après ma première présence, je n'étais plus nerveux du tout. [...] C'était correct. J'étais prêt pour chaque présence. Et quand c'était le temps d'y aller, je me sentais bien», a révélé le centre, qui a joué un total de 11 min 13 s, dont 50 secondes en avantage numérique.

Prêt au niveau de jeu

S'étant préparé mentalement à affronter des adversaires plus forts et rapides, Grigorenko n'a pas été surpris par le niveau de jeu de la LNH, qui lui demandera d'ailleurs encore de l'ajustement, a-t-il avoué.

«C'est différent, c'est sûr. Mais comme j'avais des présences assez courtes, je pense que je me suis ajusté au fur et à mesure. Le match intra-équipe de lundi, ça ressemblait un peu à ça. Je savais que ce serait un peu la même chose, mais plus rapide. Et [dimanche], c'était ce à quoi je m'attendais. Je pense que je peux suivre ce rythme», a-t-il estimé.

L'un des points d'interrogation les plus persistants entourant le jeu de l'attaquant demeure son efficacité dans le cercle des mises en jeu. À cet égard, la rencontre dimanche s'avérait un test intéressant pour le Russe, qui a bien répondu à la commande.

Remportant cinq de ses neuf mises en jeu au total (56 %), il a obtenu un taux de réussite de 50 % devant Sean Couturier (1/2), la recrue Scott Laughton (1/2) et le vétéran Ruslan Fedotenko (1/2), en plus de bien paraître devant Claude Giroux (2/3)!

Sa seule note négative de la rencontre aura été sa présence sur la glace lors du premier but des Flyers, celui de Sean Couturier, qui égalisait la marque 1-1, en tout début de deuxième.

«Je ne sais pas quelles étaient mes statistiques de mises en jeu, mais j'ai eu l'impression de tenir mon bout. Je me sentais vraiment bien. Ce n'est que ma première partie et je continue d'apprendre. Si je reste ici pour un bon bout de temps, je peux seulement devenir meilleur», a-t-il laissé entendre avant de recevoir les félicitations du propriétaire Terry Pegula et du gardien de but Ryan Miller, dans le vestiaire de l'équipe.

Cinq points pour Vanek!

Si Grigorenko n'a pas été en mesure de faire bouger les cordages chez les Sabres, dimanche, ce n'est pas le cas de son coéquipier Thomas Vanek, qui a épaté la galerie avec une performance de cinq points, dont deux buts. Avec la complicité du Québécois Jason Pominville, qui a préparé ses deux réussites, l'ailier gauche a reçu les félicitations de l'entraîneur-chef Lindy Ruff après la rencontre. «C'était plus qu'une solide performance de la part de Thomas! Il a patiné, fabriqué de beaux jeux, inscrit un but en avantage numérique... Ç'a été une excellente performance globale de sa part, et ce, malgré qu'il n'a pu jouer alors que son patin était à la réparation. Cette ligne, pivotée par Cody Hodgson, a été remarquable», a dit le pilote.

De son côté, Pominville rappelait l'importance pour des Sabres de remporter ce match d'ouverture, dans un calendrier écourté. «C'était très important d'aller chercher cette première victoire et de garder notre calme, sans être trop surexcités. On a été capables de faire ça, tout en se nourrissant de l'énergie de la foule. Le premier but [Ott, en avantage numérique, sur une passe de Pominville] a été très important et nous a donné notre élan pour le reste de la rencontre», a résumé le capitaine des Sabres.

Lindy Ruff a dirigé les Sabres de Buffalo... (Photo : archives Associated Press) - image 2.0

Agrandir

Lindy Ruff a dirigé les Sabres de Buffalo pendant 15 saisons.

Photo : archives Associated Press

«Tout un avenir devant lui»

À son premier match dans l'uniforme des Sabres, l'ailier de Mikhail Grigorenko, le vétéran Steve Ott, se sentait un peu dans le même bateau que son jeune coéquipier, dimanche. Vivant leur baptême local, les deux attaquants se sont assurés de garder les canaux de communication bien ouverts tout le long de la rencontre.

«On a travaillé autant qu'on l'a pu durant les entraînements cette semaine et on a essayé de transporter ça dans le match [dimanche]. On s'est parlé beaucoup. En général, j'ai trouvé que "Grigo", pour son premier match dans la Ligue nationale de hockey avait été... wow! Il a tout un avenir devant lui. C'est vraiment très excitant de vivre ses débuts avec lui!» a admis au Soleil le natif de Summerside, acquis des Stars pendant l'été.

Utilisé uniquement à forces égales, le troisième trio des Sabres, composé de Grigorenko au centre, Ott à gauche et Jochen Hecht à droite, est parvenu, malgré de prévisibles papillons, à créer quelques belles chances de marquer. En deuxième notamment, le Russe a trouvé Ott à l'embouchure du but d'Ilya Bryzgalov, avec l'une de ses passes savantes dont il a le secret, mais l'ailier n'a pu compléter sa manoeuvre. Une dette qu'il entend lui repayer!

«Plusieurs de ses passes m'ont rejoint, mais sur ce jeu, il a mis la table pour un tir sur réception qui aurait dû être un but facile... Je me sens mal de ne pas avoir réussi ce jeu... Ça lui aurait permis d'aller chercher son premier point dans la LNH. Mais on va travailler là-dessus et je suis convaincu qu'on fera de bonnes choses ensemble dans l'avenir!» s'est enthousiasmé le numéro 9 des Sabres.

Plus modéré dans ses transports, l'entraîneur Lindy Ruff traçait lui aussi un bilan positif de cette première rencontre de Mikhail Grigorenko dans l'uniforme bleu et or. Même si son temps de jeu a été amputé d'«une ou deux présences» en raison des nombreuses pénalités signalées dans la rencontre, la recrue n'a pas perdu de lustre aux yeux de l'entraîneur.

«Je l'ai trouvé très solide, constant. En plus, il a été capable de provoquer la pénalité à Fedotenko par sa vitesse en troisième... Je n'ai pas pu le faire jouer autant que je l'aurais voulu. Je pense que j'aurai la chance de l'utiliser davantage au cours des prochaines rencontres. Mais c'était important qu'il passe à travers ce premier match. Et je pense qu'il a bien géré ça. Il y a eu quelques séquences, en zone défensive, où il a fallu l'aider un peu, mais pour ce qui est du positionnement, il a bien fait», a jugé le pilote.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer