Anthony Duclair veut se racheter

Anthony Duclair participera demain au Match des espoirs... (Photothèque Le Soleil,  Steve Deschênes)

Agrandir

Anthony Duclair participera demain au Match des espoirs de la Ligue canadienne de hockey. Il veut profiter de ce match pour démontrer aux nombreux dépisteurs de la LNH ce qu'il vaut.

Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Halifax) Anthony Duclair fait encore partie de la liste de première ronde d'un dépisteur, mais recule sur celle d'un autre. Qu'importe le rang qu'il occupera, aujourd'hui, lors de la publication du rapport de mi-saison de la centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey, Anthony Duclair veut profiter des prochaines semaines pour hausser la qualité de son jeu.

«Je n'ai pas connu une bonne première moitié de saison et je veux me racheter. Il est temps que je lève mon jeu d'un cran», a indiqué l'ailier des Remparts de Québec, lundi, entre deux vols devant le mener à Halifax afin de participer au Match des espoirs de la Ligue canadienne de hockey, demain.

«Je ne suis pas content de ma première moitié de saison. Ça avait bien commencé et je pensais bien continuer dans la même voie que l'an passé, mais j'ai été blessé [au quatrième match] et je n'ai pas joué à la hauteur depuis mon retour. Je suis capable de faire beaucoup mieux», a précisé le numéro 10.

Duclair n'aborde pas ce match des espoirs comme s'il ne s'agissait que d'une rencontre amicale. L'auteur de 15 buts et 20 passes en 30 matchs veut plutôt en profiter pour démontrer ce qu'il vaut, mais aussi pour entreprendre un virage dans une campagne déterminante sur la suite de sa carrière.

Beaucoup de dépisteurs

«Il s'agit d'un- match pas mal important, il y aura beaucoup de yeux des dépisteurs tournés sur nous et ça peut aider, surtout que tous les meilleurs espoirs jouant dans le junior majeur seront présents. Mais je ne vais pas là pour me comparer, juste pour me concentrer sur mon travail.»

Selon un dépisteur, Duclair est encore un candidat à la première ronde, même s'il n'a pas affiché la constance désirée depuis le début de la saison. On l'invite cependant à ne pas devenir un joueur en périphérie.

«Il doit montrer qu'il peut utiliser ses meilleurs éléments, comme son coup de patin et son lancer en pleine vitesse. Il sera repêché sur ce qu'on a vu de lui, mais on espère qu'il ne sera pas trop un risque. Il aurait avantage à être plus constant, match après match», analysait l'homme de hockey qui situait Duclair dans le deuxième tiers des 30 premiers.

Le principal intéressé ne veut pas s'en faire avec son classement actuel. Il se perçoit toujours comme un choix de première ronde et veut entendre son nom le plus vite possible au micro le jour du repêchage au New Jersey.

«Je ne ressens pas de pression à l'idée d'être considéré comme un joueur d'élite, au contraire, je m'amuse avec ça, j'aime ça. Je vais faire de mon mieux d'ici la fin de la saison pour aider les Remparts et sortir le plus haut possible au repêchage. Les prochaines listes qui vont sortir ne me dérangent pas trop, j'ai discuté avec une dizaine de dépisteurs de la LNH et je sais ce que je dois faire. Je vois des progrès dans mon jeu», a-t-il assuré.

Notamment depuis que l'entraîneur-chef l'a critiqué publiquement, histoire de lui faire prendre connaissance des carences dans son jeu. «Patrick est notre partenaire, il veut nous aider à atteindre notre objectif de jouer dans la LNH. Tout ce qu'il fait, c'est pour notre bien. Je ne pensais pas avoir à surmonter des obstacles à ma deuxième saison, mais ça ne peut que m'aider à devenir un meilleur joueur. Je veux être perçu comme un joueur offensif, mais aussi un attaquant capable de jouer dans les deux sens de la patinoire.»

Une deuxième fois dans la LHJMQ

Le match des meilleurs espoirs LCH/LNH est présenté dans une ville de la LHJMQ pour la deuxième fois seulement depuis sa création, en 1996. Les Remparts avaient été les hôtes de l'édition 2007, qui mettait en vedette l'éventuel premier choix de cette année-là, Patrick Kane (Chicago). Mais Ruslan Bashkirov, qui s'alignait avec les Remparts à l'époque, avait été le joueur du match pour l'équipe dirigée par Michel Bergeron. Angelo Esposito faisait aussi partie des espoirs à cette rencontre. De 2007 à 2011, les joueurs ayant eu l'honneur d'être à tour de rôle le premier choix au total (Patrick Kane, Steven Stamkos, John Tavares, Tyler Hall et Ryan Nudgent-Hopkins) y ont participé. L'an passé, on se souviendra que l'éventuel premier choix, Nail Yakupov, avait écopé d'une suspension pour avoir raté le rendez-vous, contrairement à Mikhail Grigorenko, qui s'y était présenté en dépit d'une cheville amochée.  

En bref

Sorensen va mieux

Nick Sorensen a vécu une envolée vers la Nouvelle-Écosse beaucoup moins mouvementée qu'à son retour de l'Europe vers Québec après le Championnat du monde pendant lequel ses premiers symptômes de la gastro-entérite sont apparus. Après avoir raté les trois matchs de la fin de semaine pour éviter la propagation du virus dans l'équipe, le numéro 94 disait aller beaucoup mieux depuis 48 heures. «J'ai perdu cinq livres, mais je me sens bien. J'ai hâte de jouer à nouveau, pas juste avec les espoirs, mais surtout avec mes coéquipiers des Remparts», a indiqué le Suédois, qui n'a disputé que 26 des 43 matchs des Remparts à cause d'une blessure à un pied, du ménage à trois joueurs européens, du Mondial junior et de la maladie. Il n'avait joué que huit matchs à sa première saison.

À bon port, malgré le brouillard

Les joueurs des Remparts, de l'Océanic et du Drakkar qui voyageaient à bord du même vol (Montréal à Halifax) ont bien failli ne pas se pointer à la séance d'entraînement ouverte au public, en soirée. Un épais brouillard enveloppait la région, en après-midi, et l'avion les transportant - ainsi que quelques dépisteurs et l'auteur de ces lignes - a survolé la ville pendant une trentaine de minutes, le temps qu'une éclaircie permette au pilote d'atterrir et d'éviter de se rendre à Moncton. Ils auront cependant raté le point de presse officiel. Les quatre joueurs de Rimouski sont Frédérick Gauthier, Samuel Morin, Jan Kostalek et le gardien Philippe Desrosiers tandis que le Russe Valentin Zykov, nommé première étoile Telus de la dernière semaine dans la LHJMQ, est le représentant de Baie-Comeau. Au total, on compte 13 joueurs de la LHJMQ.

Erne connaît peu Seth Jones

L'Américain Adam Erne connaît peu son compatriote Seth Jones, considéré par plusieurs comme le plus bel espoir de la LNH. Il sera son coéquipier, le temps d'un soir. «J'ai joué contre lui dans la USHL, mais comme je n'avais que 15 ans, je ne m'en préoccupais pas trop. Je l'ai vu à la télévision, c'est un excellent joueur. J'aimerais dire que ce sera moi, mais c'est peut-être le futur premier choix...», disait l'attaquant en puissance à propos du défenseur. Comme plusieurs, Erne caresse le rêve d'être repêché en première ronde, «idéalement dans le top 20». «J'ai encore beaucoup de travail à faire et espérons que ça rapportera. Dans un match comme celui de mercredi [demain], il faut en montrer le plus possible», indiquait celui qui avait encore sur le coeur les trois défaites de la fin de semaine et espérait voir les Remparts se replacer dès vendredi «après une bonne semaine d'entraînement».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer