Val-d'Or 6 /Québec 2: fin de semaine de 0 en 3

Plus incisifs, mais toujours aussi peu opportunistes, les... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Plus incisifs, mais toujours aussi peu opportunistes, les Remparts ont concédé six buts aux Voltigeurs, samedi soir, dont trois au jeu de puissance adverse.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Même s'ils ont disputé leur meilleur match des trois derniers jours, le résultat n'a pas été plus positif. En s'inclinant 6-2 face aux Foreurs de Val-d'Or, samedi soir au Colisée Pepsi, les Remparts de Québec sortaient d'un «trois en trois» sans avoir goûté à la victoire.

Pourtant, ce n'est pas l'intention qui manquait au lendemain d'un revers plutôt gênant de 4-0 contre la pire équipe de la LHJMQ. Plus incisifs, mais toujours aussi peu opportunistes, ils étaient dans le coup jusqu'à la moitié de rencontre malgré un petit déficit de 2-1. Mais encore une fois, l'écart s'est mis à s'agrandir avant la fin de la deuxième quand les visiteurs ont marqué trois buts en l'espace de huit minutes pour prendre une avance de 5-1.

L'effort était là

«Je n'ai jamais été friand des défaites, mais je suis capable de dire que l'effort était là. Nous avons obtenu de 15 à 20 bonnes chances de marquer [sur 40 lancers] et pour cela, c'est positif. Mais ces temps-ci, on dirait qu'il y a toujours quelque chose qui va mal et aujourd'hui [samedi], c'était notre jeu en désavantage numérique», résumait l'entraîneur-chef, Patrick Roy.

Les siens ont concédé trois buts au jeu de puissance adverse. Dans ce tour du chapeau négatif de trois défaites en trois jours, les quatre principaux attaquants n'ont obtenu qu'un point, soit un but de Logan Shaw, samedi. Jason Houde a aussi touché la cible, lui qui doit en faire plus offensivement.

«Après les matchs contre Chicoutimi et Shawinigan, j'étais très déçu. Perdre trois fois de suite, ce n'est pas une situation qu'on va accepter. Je ne cherche pas d'excuse, mais on n'a pas la profondeur pour performer à des standards élevés lorsqu'il nous manque autant de joueurs. Nous allons voir notre équipe complète seulement au mois de mars, on verra alors quel genre de club on aura et on va l'apprécier plus. Ce qu'on veut, c'est de voir l'équipe bien faire dans les séries», ajoutait-il.

Brandon Hynes (2), Anthony Mantha, Cédrick Henley, Samuel Henley et Guillaume Gélinas ont marqué pour les Foreurs, qui ont répondu à la demande de leur entraîneur-chef Mario Durocher de s'imposer dans l'enclave. À ce titre, ils ont nui à la vision de François Brassard. «Ils ont de gros bonshommes qui n'ont pas peur d'aller devant le filet et ils en ont pris l'avantage», disait le gardien.

Les joueurs ont mis quelques minutes de plus avant d'ouvrir la porte du vestiaire, les vétérans ayant pris la parole. Montré du doigt pour son jeu plutôt, le capitaine Martin Lefebvre concédait qu'il ne se bloquait pas assez de tirs en désavantage. «On s'est mis dans la m... en équipe, on va s'en sortir en équipe», confiait celui qui a sauté quelques présences, en deuxième.

La parole aux vétérans

Anthony Duclair, lui, invitait ses coéquipiers à tourner la page. «On a fait un pas dans la bonne direction, ce soir [samedi]. On a mieux joué, mais ça reste décevant de perdre devant nos partisans. Nous avons été malchanceux, concentrons-nous sur le positif au lieu du négatif», indiquait le numéro 10, écarté de la feuille de pointage dans les trois dernières défaites.

Les Remparts ont subi quatre défaites successives, leur plus longue séquence du genre cette saison. Ils ne comptent que deux victoires à leurs neuf derniers matchs et une seule à leurs sept derniers à domicile.

Sorensen toujours sur le carreau

Malade, Nick Sorensen a raté un troisième match de suite depuis son retour du Mondial junior. Le Suédois combat une gastro entérite et si son état de santé ne s'améliore pas, il pourrait renoncer à participer au Match des meilleurs espoirs de la LCH, mercredi, à Halifax, où il doit être l'un des trois représentants des Remparts avec Anthony Duclair et Adam Erne... Dillon Donnelly a montré son doigt aux arbitres en deuxième, mais n'a pas réussi à les convaincre qu'il avait été mordu dans une altercation. «Il y avait la morsure et une dent dans le doigt, mais personne ne l'a vu», disait Patrick Roy... Nous avons involontairement parle des Gouverneurs de la Rive-Sud au lieu de la Rive-Nord, hier, dans notre reportage sur les petits Remparts. Nos excuses et bonne chance pour le Tournoi pee-wee...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer