Roy ajoute une dernière pièce au casse-tête des Remparts

Le directeur   général des Remparts, Patrick... (Le Soleil, Jocelyn Bernier)

Agrandir

Le directeur général des Remparts, Patrick Roy, s'est montré plutôt discret, mardi, à limite de la période des échanges, ne complétant qu'une seule transaction, soit l'acquisition du défenseur de 16 ans Cody Donaghey, des Huskies de Rouyn-Noranda.

Le Soleil, Jocelyn Bernier

Partager

(Québec) Ayant déjà effectué le gros de ses emplettes à l'ouverture du marché, Patrick Roy s'est montré plutôt discret, mardi, à limite de la période des échanges, ne complétant qu'une seule transaction. Le directeur général des Remparts a fait l'acquisition du défenseur de 16 ans Cody Donaghey, des Huskies de Rouyn-Noranda, contre un choix de deuxième ronde en 2013 - obtenu de Victoriaville - et un choix de troisième ronde en 2014.

Lorsqu'il avait transigé Nikita Kucherov aux Huskies en novembre, Roy avait tenté de mettre la main sur le Terre-Neuvien, un défenseur à caractère offensif, qui était un coéquipier de Duncan MacIntyre dans la formation de l'Atlantique, au Défi mondial des moins de 17 ans. Mais son homologue André Tourigny avait refusé de se départir de son choix de première ronde (14e au total) de juin dernier. C'est finalement la volonté du joueur d'étudier dans une école anglophone, lui qui suivait des cours à distance à Rouyn-Noranda, qui aura ouvert la porte à la transaction réalisée mardi.

«Le jeune voulait aller dans une école anglophone. Ici, on est capables de s'adapter à la situation. C'est un peu un retour d'ascenseur pour conclure la transaction de Kucherov. De notre côté, on est bien contents de mettre la main sur ce joueur-là», a indiqué Roy, mardi.

Le grand patron du secteur hockey des Remparts croit que sa dernière prise sera au coeur de la défensive de l'équipe pour les prochaines années. «Nous, on le voit dans nos quatre premiers défenseurs. Duncan MacIntyre et lui sont des défenseurs d'avenir. À chaque [période de transaction], on a toujours essayé de mettre l'emphase sur notre brigade défensive, de s'assurer qu'on avait une bonne défensive. Ça va faire une belle continuité pour nous autres.»

La tête en paix

Dépourvu d'un choix de première ronde et déterminé à protéger le noyau de l'équipe - les Anthony Duclair, Adam Erne et Duncan MacIntyre, tous très demandés -, Roy avait les mains particulièrement liées pour tenter d'améliorer la position de centre.

«On a essayé. On a cogné à plusieurs portes, mais ces joueurs-là n'étaient pas disponibles. Les joueurs qui étaient disponibles, le prix était trop élevé pour nous, alors c'était impossible. Il y a des années où l'on sort de la période des transactions en se disant qu'on aurait pu faire les choses autrement, mais cette année, je sors de là la tête en paix. On a fait ce qu'on avait à faire», a soutenu le directeur général, qui se félicitait d'avoir amélioré la profondeur de l'équipe, autant à l'attaque qu'à la défensive, sans en avoir hypothéqué l'avenir.

PHILIP DANAULT ABOUTIT À MONCTON

Avec le départ imminent de Jonathan Huberdeau (Saint-Jean) pour la Floride, le centre des Tigres de Victoriaville Phillip Danault devenait le joueur le plus convoité de la période de transaction qui se terminait mardi, à midi.

Ce sont finalement les Wildcats de Moncton qui ont offert la meilleure offre au directeur général Jérôme Mésonéro et remporté le derby Danault. En retour, son homologue Danny Flynn a cédé des choix de première ronde aux séances régulières de 2014 et 2015, un choix de deuxième ronde en 2015, un choix de première ronde à l'encan européen de 2014, ainsi que le joueur Gabriel Gagné.

À Québec, Patrick Roy a admis avoir été intéressé par l'espoir des Blackhawks, mais n'était pas en mesure d'égaler l'offre des Wildcats.

«On a été nulle part avec ça, parce qu'à chaque fois qu'on a eu une discussion avec Jérôme, il avait toujours le même nom sur la table, celui d'Anthony Duclair, ça fait que ça allait nulle part. Il est hors de question que Anthony soit échangé», a-t-il fait savoir, mardi

Patrick Roy avait plutôt misé sur l'ancien des Foreurs Matt Murphy, finalement échangé à Halifax en retour de Randy Gazzola, dans un troc impliquant plusieurs choix, ainsi que l'attaquant des Sea Dogs, Ryan Tesink, qui s'est retrouvé à Boisbriand, contre un choix de première ronde en 2013.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer