Québec 6/Sherbrooke 5: étirer le plaisir en fusillade

Alexandre Comtois, Alexis Bernier et le gardien Jacob... (Photo La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Alexandre Comtois, Alexis Bernier et le gardien Jacob Gervais-Chouinard du Phoenix tentent d'empêcher Axel Rioux des Remparts de marquer.

Photo La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partager

Jean François Tardif
Le Soleil

(Sherbrooke) Les joueurs des Remparts et du Phoenix de Sherbrooke ont prolongé leur plaisir, dimanche au Palais des Sports Léopold-Drolet... À la grande joie des amateurs qui ont eu droit à une fin de match des plus excitantes. Treizième joueur à se présenter en tirs de barrage, Ryan Culkin a finalement brisé l'égalité qui prévalait depuis la fin de la troisième période et il a donné une victoire de 6 à 5 aux Diables rouges qui ont ainsi mis fin à une séquence de trois revers.

«Rendu là, le match aurait pu aller d'un côté comme de l'autre, a indiqué l'entraîneur-chef Patrick Roy. Et je dois dire que Jérémy Beaudry a démontré beaucoup de caractère en fusillade en marquant après que le Phoenix eut pris l'avance. La rencontre aurait pu se terminer là. Mais il a relevé le défi de très belle façon. Treize tirs au but en tirs de barrage, ça démontre que l'on a du boulot à faire. Et nous allons travailler fort avec nos joueurs.»

L'entraîneur-chef des Remparts a indiqué qu'il était satisfait de la performance de ses hommes. Il a rappelé qu'ils avaient obtenu 50 tirs au but. Roy aurait préféré que sa troupe donne un peu moins de lancers au Phoenix, mais il a ajouté que dans l'ensemble, il était satisfait de ce qu'il avait vu. «Il y a des détails que nous devrons améliorer et il y a des choses que nous devrons mieux faire. Mais j'ai aimé le fait que nous ayons joué beaucoup plus physique qu'à l'habitude.»

Interrogé sur la performance de Zachary Fortin, Roy a indiqué qu'il avait bien aimé la tenue de son jeune gardien en fusillade. «Il n'y a aucun doute qu'il a fait le travail en tirs de barrage. Mais j'aurais aimé qu'il soit meilleur en temps réglementaire.»

Houde ouvre la marque

Les Remparts ont frappé tôt. Il n'y avait que 87 secondes d'écoulées en première période quand Jason Houde a donné les devants 1 à 0 aux Remparts. Moins de trois minutes plus tard, pendant un avantage numérique, les locaux ont créé l'égalité avec un but d'Alexandre Comtois. Il s'agissait du premier but de l'histoire du Phoenix face aux Remparts. On se rappellera que les Sherbrookois avaient été blanchis par les Diables rouges lors des deux premiers affrontements entre les deux formations.

Les locaux ont ensuite profité d'un moment de confusion des Remparts dans leur territoire pour prendre les devants 2 à 1 grâce à un but d'Alex Hazlehurst. Frédéric Bergeron a ensuite créé l'égalité et avec moins de trois minutes à faire au premier engagement, puis Anthony Duclair a donné les devants 3 à 2 aux Diables rouges avec son 13e filet de la saison.

La deuxième période a été à l'avantage du Phoenix qui a eu les meilleures chances de marquer. Laissé à lui-même à quelques reprises, le gardien Zachary Fortin a brillé de tous ses feux, mais il n'a pu empêcher Michael McNamee d'égaler la marque dans la cinquième minute, un filet qui a nécessité le visionnement de la reprise vidéo avant d'être confirmé.

Remparts et Phoenix se sont chacun échangé quatre buts en troisième. McNamee a donné les devants 4-3 à Sherbrooke avec son deuxième but de la rencontre, mais les Remparts ont riposté avec des filets de Bergeron et de Duclair. Simon Desbiens a ensuite envoyé les deux équipes en prolongation en touchant la cible avec moins de trois minutes à faire en troisième période.

Fortin aux nerfs d'acier

Il n'y a pas de doute, Zachary Fortin a démontré qu'il avait des nerfs d'acier, dimanche, face au Phoenix de Sherbrooke. Au total, il a fait face à 13 rivaux lors des tirs de barrage. Et il n'a cédé que deux fois, ce qui a permis aux Remparts de l'emporter 6 à 5. «Les gars avaient joué fort pendant tout le match, a indiqué le jeune gardien. Je pense que je leur devais bien ça. C'est certain que je n'ai pas connu mon meilleur match, mais je suis heureux parce que l'on est quand même allés chercher le deux points. Et s'il avait fallu que je passe la nuit ici afin que nous puissions avoir les deux points, je l'aurais fait.» Comme il l'appréhendait, Fortin a ressenti beaucoup de nervosité en début de rencontre. Il a ajouté qu'il aurait bien aimé revoir le tir d'Alex Hazlehurst, un lancer qui l'a battu et qui a permis à Sherbrooke de prendre les devants 2 à 1 en première période. «La rouille était là, mais après cinq minutes, les choses sont revenues. Et j'ai été capable de réaliser les arrêts-clés.»

La vengeance dans la peau?

Michael McNamee avait-il la vengeance dans la peau? L'ex-Remparts a profité de la visite de ses ex-coéquipiers, dimanche, pour marquer deux buts et obtenir une passe. Et n'eût été de Logan Shaw qui a égalé la marque en tirs de barrage, il aurait donné la victoire au Phoenix.

«C'est toujours bizarre de jouer contre son ancienne formation, a indiqué McNamee. C'est difficile, mais en même temps, c'est plaisant car c'est toujours agréable de revoir les anciens chums. J'ai certainement eu un bon match, mais le plus important c'est que nous ayons réussi à aller chercher un point.»

McNamee a tenu à rendre hommage à ses compagnons de trio Dennis Kamaev et Brandon Leslaw pour sa performance. Il a dit que la chimie s'était rapidement installée entre les trois. Parlant de ses deux filets, il a lancé : «Ce n'est pas une question de revanche. Mais c'est toujours spécial et plaisant de compter contre ton ancienne équipe.»

Vallée satisfait

Même si les siens ont baissé pavillon 6 à 5 face aux Remparts, Judes Vallée, l'entraîneur-chef du Phoenix, terminera 2012 avec le sourire. Incapables de marquer un seul but lors de leurs deux premiers matchs face à la troupe québécoise, ses hommes en ont compté cinq, dimanche, et ils ont récolté le premier point de leur histoire contre les Diables rouges parce que la rencontre s'est terminée en tirs de barrage.

«C'est un gros point pour nous autres. Avoir été chanceux, on aurait pu se sauver avec les deux points. Mais en même temps, il ne faut pas perdre de vue qu'il manque aux Remparts des joueurs dominants. On est donc contents.

«Nous sommes aussi satisfaits parce que notre équipe progresse, a-t-il ajouté. Depuis quelques matchs, on accumule des points. Nous avons fait le calcul, et dans nos 10 dernières rencontres, nous avons obtenu 13 points sur une possibilité de 20. Nous nous étions dit qu'au jour de l'An, nous devrions être dans les séries, et avec le point que nous avons récolté aujourd'hui [dimanche], on est là.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer