Mikhail Grigorenko passera toute la saison avec les Remparts

Mikhail Grigorenko... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Mikhail Grigorenko

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partager

(Québec) Patrick Roy en avait le pressentiment, il en a maintenant la certitude. Les Sabres de Buffalo ont pris la décision que Mikhail Grigorenko passerait toute la saison avec les Remparts de Québec, et ce, même si le conflit dans la Ligue nationale de hockey devait se régler dans un avenir rapproché.

«À partir du moment où l'on a échangé [Nikita] Kucherov, c'est parce que j'avais un bon feeling», disait l'entraîneur-chef et directeur général de l'équipe, mardi matin, au terme d'une courte séance d'entraînement.

Dévoilée en soirée la veille sur le compte Twitter de Raynald Cloutier, descripteur des matchs des Remparts au FM 93, l'information s'avérait une bonne nouvelle pour la formation québécoise. Roy n'était pas étonné de la tournure des événements à propos du numéro 25, parti rejoindre l'équipe nationale russe pour le Championnat mondial junior.

«As-tu vu comment j'ai l'air surpris? J'ai jasé souvent avec Darcy Regier [le directeur général des Sabres] et il ne m'avait jamais rien confirmé. Mais je sentais que les chances étaient fortes pour que Grigo reste à Québec toute la saison», expliquait-il.

Selon lui, plus le lock-out s'éternisait, plus forte était la possibilité pour que le choix de première ronde (12e) en juin dernier passe l'hiver dans la capitale. L'homme de hockey des Remparts se devait éventuellement de prendre un pari, mais il était à l'aise avec sa mise finale qui aura été de se départir de Kucherov.

Roy n'a cependant pas l'intention de mettre tous ses jetons sur la table pour cette raison à l'approche de la période des transactions qui s'ouvre samedi. Pas question de jouer le tout pour le tout malgré la présence de Grigorenko jusqu'à la fin de la saison.

«Le joueur-clé, chez nous, c'est Grigo, et je n'ai pas peur de le dire. S'il jouait pour une autre équipe, probablement que l'entraîneur tiendrait le même discours. On va tout faire pour s'améliorer d'une façon importante, mais on sera toujours garant de l'avenir. À chaque fois que j'en parle à Jacques [Tanguay], Claude [Rousseau] et même à M. [André] Desmarais, qui était ici en fin de semaine, on est unanime sur le fait que l'on ne doit pas hypothéquer l'avenir des Remparts. On veut s'améliorer, mais d'une manière intelligente», disait-il en basant aussi sa réflexion sur la fidélité des amateurs, qui étaient plus de 13 000 au Colisée, dimanche après-midi.

De toute manière, le prix à payer pour ajouter un joueur d'impact n'est pas à sa portée. Les Remparts n'ont pas l'intention de se départir de joueurs comme Anthony Duclair, Adam Erne et Duncan MacIntyre, les noms qui ressortent toujours dans les conversations.

«Je n'aurais pas peur d'aller chercher un joueur d'impact, mais ces gars-là ne bougeront pas d'ici, c'est tout, alors ça met fin rapidement aux discussions. Et comme nous n'avons pas de choix de première ronde, on ne devient pas une équipe intéressante pour les clubs voulant passer leurs joueurs de premier plan. Notre avantage, c'est que l'on considère avoir un bon noyau et il faut l'amener à un autre niveau. L'absence de Grigo permet à certains de prendre la relève et à s'imposer comme nos leaders même lorsqu'il reviendra.»

AXEL RIOUX REVIENT DÉÇU

Axel Rioux est rentré à Québec, lundi soir, avec le regret de voir la France rétrograder dans le groupe B à la suite de ses insuccès au Championnat mondial du groupe A disputé à Amiens. L'équipe de son pays natal n'a pas goûté à la victoire en cinq matchs. «On n'a compté que neuf buts, ce n'est pas normal. Nous avions la chance de rester dans le groupe A dans le dernier match, mais on a «choké», comme on dit. C'est décevant. Il y avait de grosses équipes - pour nous - comme le Danemark et la Norvège, et notre problème, c'est le bassin de joueurs qui est trop petit puisque l'équipe n'a pigé que dans trois clubs (Grenoble, Amiens, Rouen). Si [Tim] Bozon avait été là, ça nous aurait aidés. Personnellement, j'étais parti en confiance et j'en ai gagné là-bas», racontait Rioux, qui s'est plu à imiter l'accent de ses potes de jeu.

EN VITESSE...

Duncan MacIntyre ne disputera pas les deux prochains matchs, les Remparts ne voulant prendre aucun risque avec le défenseur de 16 ans qu'ils désirent voir partir pour le Défi mondial des moins de 17 ans en parfaite santé... Absent de l'entraînement, mardi, Hubert Lamarre pourrait jouer jeudi et vendredi, selon l'entraîneur-chef... Patrick Roy ne change pas son approche même si de nouveaux joueurs se joindront aux Remparts bientôt. «Je ne pense pas au 28 décembre, je me concentre sur ceux du 20 et 21», soutenait-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Nikita Kucherov échangé à Rouyn-Noranda

    Remparts

    Nikita Kucherov échangé à Rouyn-Noranda

    Après avoir envoyé un signal contradictoire la veille, Patrick Roy s'est finalement «résigné» à mettre un terme au triangle européen des Remparts... »

  • Mikhail Grigorenko ira au camp des Sabres

    Remparts

    Mikhail Grigorenko ira au camp des Sabres

    Dans la foulée de l'annonce d'une entente de principe dans la LNH, Patrick Roy a confirmé dimanche que le centre des Remparts Mikhail Grigorenko... »

  • Un ultime match à Québec pour Grigorenko?

    Remparts

    Un ultime match à Québec pour Grigorenko?

    Mikhail Grigorenko était tout sourire, à son arrivée à l'Aéroport Jean-Lesage, mardi soir, et pour cause! Les bonnes nouvelles ne cessent de... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer