Nikita Kucherov affrontera le Drakkar jeudi

NIkita Kucherov s'apprête à faire sa rentrée après... (Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

NIkita Kucherov s'apprête à faire sa rentrée après une période de rééducation à la suite d'une intervention chirurgicale à l'épaule.

Photothèque Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Québec) L'attente est terminée pour Nikita Kucherov. Depuis le temps qu'il ronge son frein dans l'espoir de disputer un premier match, l'ailier russe fera ses débuts avec les Remparts de Québec, jeudi au Colisée Pepsi, à l'occasion de la visite du Drakkar de Baie-Comeau.

L'entraîneur-chef a confirmé lors de son passage dans son bureau, lundi matin, que la date du 25 octobre encerclée sur le calendrier pour la rentrée de Kucherov serait respectée. «Il va jouer jeudi, il est prêt à le faire. Je ne peux pas éternellement le tenir à l'écart», disait Patrick Roy.

Depuis son arrivée dans la capitale, l'attaquant natif de Maikop, en Russie, était en période de rééducation à la suite d'une minutieuse intervention chirurgicale à l'épaule. Sous la supervision du thérapeute sportif des Remparts Steve Bélanger, le protocole de retour au jeu mis en place par le Lightning de Tampa Bay a été suivi à la lettre. La semaine dernière, le numéro 86 s'est rendu en Floride afin d'obtenir le feu vert du médecin de l'équipe de la LNH. Kucherov doit passer un dernier test de routine, demain.

Une place à céder

La question qui brûle les lèvres de tout un chacun est de savoir qui sera invité à lui céder sa place pour l'occasion. Le règlement ne lui permettant que d'utiliser deux joueurs européens, Roy choisira entre le Russe Mikhail Grigorenko et le Suédois Nick Sorensen. Le premier occupe le cinquième rang des marqueurs de la LHJMQ avec 10 buts et 14 passes en 12 matchs et il a participé au pointage dans toutes les parties jusqu'à maintenant, tandis que le second montre un dossier de 14 points (4-10) en 12 rencontres.

L'auteur de ces lignes a bien tenté de tirer les vers du nez de l'entraîneur-chef pour connaître sa décision, mais par respect pour les jeunes en question, il n'a pas vendu la mèche. Il prévoyait discuter de la situation avec eux, mais aussi avec ses partenaires et avec la direction des Sabres de Buffalo, qui suivent la progression de Grigorenko à la trace depuis le début de la saison.

«Tout ce que je peux dire, c'est que nous aurons deux bons Euros dans l'alignement, jeudi. Je n'ai pas de problèmes avec ces deux-là, c'est de laisser le troisième dans les gradins qui me dérange le plus. Nous avons surveillé Kucherov pendant les séances d'entraînement et on a tous hâte de le voir pendant les matchs», indiquait le Diable rouge en chef.

Lundi, Roy devait avoir une discussion téléphonique avec Darcy Regier, le directeur général des Sabres. En raison du lock-out, personne ne peut encore confirmer à l'entraîneur-chef des Remparts si le numéro 25 (Grigorenko) complétera ou non la présente saison dans la LHJMQ.

«Moi, je ne cherche pas à lui forcer la main. Tout ce que je veux, c'est connaître l'état d'âme des Sabres à propos de Grigo, ça ne va pas plus loin que ça. On discute, je partage mon expérience de joueur avec eux, mais en bout de ligne, c'est moi qui va décider ce que je ferai», expliquait Roy.

L'un de ses objectifs, c'est de faire la démonstration à Regier que le choix de première ronde des Sabres progresse dans l'environnement des Remparts. «Grigorenko se plaît beaucoup dans l'équipe», disait-il sans avoir besoin d'extrapoler sur la motivation de celui-ci à l'idée de retrouver Kucherov comme ailier, les deux copains ayant déjà fait des flammèches ensemble lorsqu'ils étaient en Russie.

Nathan MacKinnon... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Nathan MacKinnon

Photothèque Le Soleil

Les Remparts en bref

Discussion au sommet

> Afin de prendre la décision la plus éclairée possible et servir les meilleurs intérêts des joueurs visés ainsi que ceux de l'organisation dans le chaud dossier des Européens, Patrick Roy prévoyait s'entretenir avec son associé, Jacques Tanguay, et le président des Remparts, Claude Rousseau, histoire de connaître leur opinion. «Je trouve ça important de savoir ce qu'ils pensent et comment ils voient les choses. Moi, j'ai le nez collé sur la vitre et ça m'aide d'avoir une vue de l'extérieur», expliquait l'homme de hockey. Roy voulait aussi agir en tout respect pour les agents des joueurs concernés, d'autant plus que l'un d'eux est son ami personnel, soit Claude Lemieux, qui représente Sorensen. «Je ne parlerai pas directement avec les agents, cette semaine, mais tout sera clair entre les joueurs et moi», a-t-il convenu.

Les trois étoiles de la semaine

> Petr Straka (Baie-Comeau), Nathan MacKinnon (Halifax) et Philippe Desrosiers (Rimouski) sont les détenteurs des trois étoiles de la semaine dans la LHJMQ. Le premier a amassé sept points en trois matchs. Il compte déjà sept buts en huit parties cette saison. L'espoir du prochain repêchage, lui, ne dérougit pas, et il a ajouté quatre buts et six points à sa production annuelle. Le joueur des Mooseheads a amassé au moins un point à ses sept derniers matchs. Enfin, le gardien de l'Océanic a présenté une moyenne de buts alloués de 2,15 en deux matchs complets et 49 minutes d'un autre, obtenant notamment son premier jeu blanc en carrière.

Des traitements pour Lefebvre

> En ce lundi de congé, le capitaine Martin Lefebvre s'est présenté au Colisée Pepsi afin de subir des traitements à la suite de sa blessure de dimanche, où il avait quitté le match avec six minutes à faire à la deuxième période après avoir été frappé à l'entrée de la zone adverse. Il ne devrait pas s'entraîner aujourd'hui. «Je n'ai pas encore eu de rapport médical dans son cas, et honnêtement, je ne suis pas le genre à forcer la note. Steve [Bélanger] et le médecin vont l'examiner. Le pire scénario serait de voir s'absenter deux de nos trois vétérans à la ligne bleue en même temps, mais il semble que Ryan [Culkin, qui a raté le match de dimanche en raison d'une blessure au pied] sera de retour jeudi, alors Martin serait notre seul blessé s'il ne peut pas jouer», expliquait Roy, qui se disait ravi de la prestation de l'autre arrière d'expérience, dimanche, soit Marc-Antoine Carrier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer