Les nouvelles baies vitrées du Colisée suscitent de la grogne

Aux quatre coins des bandes de la patinoire... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Aux quatre coins des bandes de la patinoire du Colisée, la vue des spectateurs est déformée et ressemble à de la troisième dimension qu'on regarde sans lunettes adaptées.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) Devant la grogne des partisans, la direction des Remparts cherche une solution à la mauvaise visibilité des baies vitrées des nouvelles bandes du Colisée Pepsi.

La glace du Colisée profite depuis peu d'une nouvelle configuration, avec des bandes et baies vitrées qui répondent aux standards de la Ligue nationale de hockey (LNH). La Ville de Québec a injecté un demi-million de dollars pour que les joueurs des Remparts puissent profiter d'installations de dernière génération.

Or, depuis le premier match à domicile de la saison, le 21 septembre, une vingtaine de détenteurs d'abonnements ont porté plainte à l'administration des Remparts. C'est qu'aux quatre coins des bandes de la patinoire, la vue des spectateurs est déformée et ressemble à de la troisième dimension qu'on regarde sans lunettes adaptées. De quoi frustrer les partisans qui paient un abonnement saisonnier pour s'assurer une meilleure place.

Le directeur général des Remparts, Louis Painchaud, dit avoir pris connaissance de la visibilité embrouillée au premier affrontement des Remparts cet automne. Il tente depuis de corriger le tir avec l'organisation d'ExpoCité. Celle-ci a été mandatée par la Ville pour piloter les réaménagements du Colisée aux normes de la LNH.

«Les gens d'ExpoCité et les fournisseurs nous ont assuré que ce qu'on a, c'était les mêmes produits qui avaient été installés au Centre Bell, au Centre Air Canada à Toronto, au Madison Square Garden [à New York] et dans plusieurs autres arénas de la Ligue nationale», indique M. Painchaud.

«On va continuer à investiguer pour s'assurer d'avoir la meilleure qualité de produit pour ces bandes-là, poursuit-il. Mais les gens d'ExpoCité ont acheté ce qu'il y avait de meilleur sur le marché pour faire les modifications.»

Parmi les hypothèses à l'étude, Louis Painchaud soulève une possible «défectuosité» du plexiglas des baies vitrées récemment installées ou un problème d'éclairage dans l'enceinte du Colisée.

«On est encore à la recherche de solutions. Mais c'est certain que ces solutions n'iront pas à l'encontre de la sécurité des joueurs de hockey», précise M. Painchaud. Il fait référence à l'utilisation du verre trempé pour les baies vitrées - plutôt que le plexiglas -, qui réduirait l'effet d'amortissement lors de mises en échec.

En attendant la résolution du problème de visibilité, des détenteurs d'abonnements saisonniers ont été relogés dans les estrades du Colisée. Les Remparts se disent prêts à accommoder les partisans insatisfaits par les nouvelles baies vitrées.

Du côté de la Ville, l'attaché de presse du maire Régis Labeaume, Paul-Christian Nolin, dit avoir un «contact régulier» avec l'organisation des Remparts. «On va s'assurer qu'il n'y ait pas de problèmes», glisse-t-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer