Grigorenko souffre de mononucléose

D'ici à ce qu'il soit rétabli, Grigorenko demeurera... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

D'ici à ce qu'il soit rétabli, Grigorenko demeurera à Québec, où il obtiendra un suivi de la part du personnel médical des Remparts.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

<p>Kathleen Lavoie</p>

Kathleen Lavoie
Le Soleil

(Québec) Se sentant affaibli au lendemain de l'élimination des Remparts, l'attaquant-vedette Mikhail Grigorenko, l'un des trois espoirs les mieux classés en vue du prochain repêchage de la LNH, a reçu un diagnostic de mononucléose à la suite de tests médicaux, vendredi dernier.

Ayant connu une baisse de régime notable lors de la série quarts de finale face aux Mooseheads de Halifax, le centre russe de 17 ans a informé le thérapeute sportif des Remparts, Steve Bélanger, de symptômes ressemblant à ceux d'un rhume, au terme des séries éliminatoires. Des tests plus poussés effectués sur deux semaines ont mené au diagnostic de mononucléose, ce qui forcera l'attaquant au repos complet pendant une période de quatre à six semaines.

«Il se plaignait qu'il ne se sentait pas bien. Il y avait définitivement quelque chose qui ne fonctionnait pas avec lui en fin de saison. On ne savait pas quoi. Mais lorsqu'il a cessé de jouer, ça ne revenait pas. Il était très pâle et avait l'air malade. C'est à ce moment que les Remparts ont décidé de pousser les tests plus loin», a indiqué l'agent de Grigorenko, Jay Grossman, hier.

Si le conseiller se disait réconforté par le verdict de mononucléose, une infection dont son client se remettra totalement, il s'avouait attristé du moment de cette découverte, qui survient à un mois du Combine de la LNH, les 1er et 2 juin, à Mississauga. Vu son état, Grigorenko ne pourra prendre part aux tests physiques, mais s'y présentera néanmoins pour la portion des entrevues.

La question est maintenant de savoir comment la nouvelle de sa maladie, qui n'est pas sans rappeler la situation de Sean Couturier en 2011, affectera les évaluations à la baisse dont Grigorenko a fait l'objet, que ce soit par la Centrale de recrutement de la LNH ou par les dépisteurs des 30 équipes de la LNH, en fin de saison.

«Nous avons découvert ceci une semaine après la fin de sa saison, alors ce n'est pas comme si nous nous étions dépêchés de publiciser la nouvelle pour expliquer quoi que ce soit. Mais cela explique certainement son manque d'énergie de la fin de la saison...» a noté Grossman.

Pas d'interférence

Le conseiller croit que cette révélation ne devrait pas interférer avec le rang de sélection de son protégé, qui a beaucoup appris sous la direction de Patrick Roy et a multiplié les rencontres avec les dépisteurs tout le long de la saison.

«Il y a des équipes qui ont pris une quantité de temps incroyable afin de tenter de connaître Mikhail. Les équipes qui sont les plus intéressées à ses services ont fait cet effort, alors je ne pense pas que ça change leur évaluation de ses habiletés», a fait remarquer Grossman.

D'ici à ce qu'il soit rétabli, Grigorenko demeurera à Québec, où il sera traité par le personnel médical des Remparts. Après le combine, il se rendra à Pittsburgh, où il assistera à la séance régulière de la LNH. Ensuite? Ça dépendra de l'équipe qui le repêchera, estime son agent.

«Pat a été un bon professeur pour Mikhail. Si le résultat des courses, c'est un pas en arrière avec un retour dans le junior, ce n'est pas plus mal, parce que ça peut lui permettre de sauter cinq pas en avant.»

Après avoir dominé toutes les recrues de la LHJMQ avec une fiche de 40 buts et 45 passes en saison régulière, Grigorenko n'a amassé que trois buts et sept passes en 11 matchs des séries éliminatoires.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer