Chasse et pêche encore barouettées en 2013

Il reste encore six mois à attendre pour... (Photo collaboration spéciale André-A. Bellemare)

Agrandir

Il reste encore six mois à attendre pour aller à la pêche...

Photo collaboration spéciale André-A. Bellemare

Partager

André-A. Bellemare, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Les personnes qui pratiquent depuis longtemps la pêche à la ligne et la chasse au Québec ont constaté, au fil des ans, que politiciens et hauts fonctionnaires accordent de moins en moins d'importance à la gestion de ces activités qui captivent pourtant l'intérêt de plus d'un million et quart de citoyens de la province. Et ce n'est pas avec l'arrivée au pouvoir du Parti québécois (PQ) que la chasse et la pêche - des activités ancestrales et traditionnelles chez nous depuis des siècles - cesseront de se faire barouetter.

Au moment où l'on percevait l'ombre du début de l'harmonisation de la gestion des activités gouvernementales dans les vastes forêts du Québec, le gouvernement du PQ arrache le mandat «faune» au ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) pour le garrocher au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP... alouette!). Il avait pourtant fallu des années pour restructurer et réorganiser le MRNF afin de commencer à satisfaire un tant soit peu les intervenants de tendances si diverses qu'on y avait regroupés. Tout est à recommencer.

Dans le plus récent bulletin destiné aux gestionnaires bénévoles des zones d'exploitation contrôlée (zecs), le nouveau président de la Fédération québécoise des gestionnaires de zecs, Mathias Dufour, révèle qu'il a appris d'un haut fonctionnaire du MDDEFP que «le calendrier d'intégration [du mandat "faune" dans ce nouveau ministère] pourrait s'échelonner sur trois ans»... Bel avenir en perspective, n'est-ce pas?

Quel gaspillage de temps, d'énergie, d'efforts et de fonds publics! Sachant que le MDDEFP est sous la férule d'un ministre très vert... Cela, au moment même où la première ministre Pauline Marois se met à dos des centaines de milliers de propriétaires et d'utilisateurs de fusils et de carabines avec son projet d'un coûteux et inutile registre québécois d'armes à feu. Ça n'augure rien de bien réjouissant pour 2013 dans le monde québécois de la pêche et de la chasse. Bonne année... quand même!

Superbes photos d'Anticosti

Comme il le fait chaque année depuis des années, René Bourque publie des photos prises durant ses moments de loisir lors de la plus récente saison de chasse du chevreuil dans l'île d'Anticosti. Chef guide du secteur Jupiter 12, il est un amant de la nature doublé d'un photographe hors pair : www.anticostiphotos.com/galerie_chasse2012/index.html.

Pourvoyeurs : salon en janvier à Québec

Dans le domaine de la chasse et de la pêche, le premier salon de l'année dans la province aura lieu du 10 au 13 janvier, dans le centre commercial des Galeries de la Capitale : l'accès au Salon de la pourvoirie et au stationnement sont gratuits! Quelque 125 exposants, dont environ 100 pourvoyeurs, vous y attendent : informez-vous sur www.pourvoirie.net.

Orignal : seulement 15 jours!

N'oubliez pas qu'il ne vous reste maintenant que 15 jours pour vous inscrire au tirage organisé par la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) pour la vente des forfaits limités de chasse de l'orignal dans les réserves fauniques du gouvernement. En 2013, la SEPAQ a devancé la tenue de ce tirage auquel participent annuellement environ 90 000 des quelque 175 000 chasseurs québécois d'orignal : www.sepaq.com/tirages.

Anticosti : nouvelles du lac Geneviève

Dans une récente missive aux fidèles clients de la Pourvoirie du lac Geneviève d'Anticosti, le directeur général Pierre Lapointe souligne que - même si la chasse a été plus difficile qu'à l'accoutumée en 2012, à cause de conditions atmosphériques bien défavorables - le taux moyen de récolte a été de 1,82 cerf par chasseur (91 % de réussite). En 2011, dans cette pourvoirie communautaire située près de Port-Menier, le taux moyen de récolte a été de 1,92 cerf par chasseur (96 % de réussite). Informez-vous sur www.anticostiplg.com.

Le site de Bardsville bientôt relancé?

Le site patrimonial de Bardsville, situé sur la rive sud de la rivière Sainte-Marguerite, au nord-ouest de Sacré-Coeur, appartient maintenant à la municipalité régionale de comté (MRC) du Fjord-du-Saguenay. La MRC a payé 175 000 $ à une régie intermunicipale pour acquérir ce site abandonné depuis 2004; elle prévoit y investir 500 000 $ pour en refaire un attrait touristique avec la collaboration de la zec Saumon de la Rivière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer