Une victoire pour le hockey féminin

Un mélange de tristesse et de fierté habitait... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Un mélange de tristesse et de fierté habitait les joueuses d'Équipe Québec féminin après leur revers de 4-0 en finale du Tournoi pee-wee.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les filles se sont peut-être inclinées 4-0 en finale du Tournoi pee-wee de Québec devant le HK Pirati de Lettonie, mais elles savourent tout de même une importante victoire pour le hockey féminin.

Les joueuses d'Équipe Québec féminin y ont cru jusqu'au bout. En revenant au Centre Vidéotron pour disputer la finale de la classe Inter B, elles étaient convaincues qu'elles pouvaient mettre la main sur le titre. Loin d'être déclassées, elles n'ont cependant jamais pu percer la muraille défensive des Lettons. 

«Je suis triste pour les filles. Ça aurait fait une histoire incroyable. [Même en retard 2-0,] je trouvais que le momentum était de notre côté [en fin de deuxième période]. J'avais hâte pour la troisième. Je pense que le match aurait pu tourner pour nous», a expliqué l'entraîneure-chef Caroline Ouellette.

L'équipe de Lettonie, un peu plus structurée et comptant sur quelques joueurs sortant du lot, a marqué deux autres buts au dernier tiers pour mettre fin aux espoirs de leurs adversaires.

S'il y a eu des pleurs sur la glace, les filles sortent du tournoi la tête haute. Selon l'équipe d'entraîneuses, elles réaliseront dans quelques jours ce qu'elles ont accompli pour la place des filles dans l'élite du hockey mineur.

Le groupe avait perdu son premier match 1-0 contre les Harfangs de Beauport la semaine dernière. Équipe Québec féminin a réussi à revenir au Centre Vidéotron par le chemin de la seconde chance, à l'Arpidrome, remportant trois matchs serrés. 

Contrairement à la majorité des clubs inscrits au tournoi, les sélections féminines n'ont pas eu la chance de jouer ensemble cette saison. Elles n'ont eu que trois entraînements d'équipe avant la compétition. 

«Les filles ont tellement bien joué, avec acharnement. C'était notre sixième match ensemble, donc considérant ça, on peut être fières. [...] Je pense que c'est difficile de réaliser l'ampleur de ce parcours-là et ce que ça représente pour notre sport», a poursuivi Ouellette.

Puis, il y a tout le volet recrutement, l'un des objectifs principaux du projet d'Équipe Québec féminin. «Encore [dimanche] dans les estrades, il y avait des jeunes filles qui jouent déjà au hockey ou qui vont vouloir commencer grâce à l'équipe d'étoiles et qui vont rêver de venir au Tournoi international pee-wee de Québec.»

La foule, résolument rangée derrière les Québécoises, a rendu un bel hommage aux jeunes joueuses par de chaleureux applaudissements à leur sortie de la patinoire.

«On veut revenir»

Ce qu'ont mis en place les Caroline Ouellette, Catherine Ward, Kim St-Pierre, Valérie Bois, Marie-Philip Poulin et Camille Dumais n'est pas prêt d'arrêter, parole de la pilote de l'équipe. Et avec une finale à leur actif, les filles pourraient bien devenir des habituées du Tournoi pee-wee de Québec. 

«À la première participation l'an dernier, on a créé un bel engouement. [...] On veut revenir. On a plusieurs filles qui sont première année et elles y rêvent déjà.» 

Selon Ouellette, le programme «permet aux meilleures joueuses atome ou pee-wee d'avoir un objectif et vraiment d'entrer dans l'élite au Québec.»

L'eau de javel Mid Fairfield!

Les joueurs des Rangers Jr. de Mid Fairfield... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Les joueurs des Rangers Jr. de Mid Fairfield ne pouvaient contenir leur joie à la fin du match de la grande finale du 58e Tournoi pee-wee, dimanche. Ils ont vaincu les Kings Jr. de Los Angeles au compte de 1-0.

Le Soleil, Erick Labbé

Hissés au premier rang des équipes AAA aux États-Unis peu après le début du Tournoi pee-wee, les Rangers Jr. de Mid Fairfield ont confirmé leur domination en remportant la grande finale par blanchissage (encore!), dimanche, au Centre Vidéotron. 

Les Rangers, regroupant les meilleurs joueurs de la région de Mount Kisco, au nord de New York, ont vaincu les Kings Jr. de Los Angeles au compte de 1-0. Faisant face à une surprenante opposition californienne, les Blue Shirts ont marqué avec seulement 18 secondes à faire au troisième engagement, en désavantage numérique de surcroît. Le but a été crédité à une petite fusée nommée Andon Cerbone. 

«On croit à la sueur et au travail acharné. C'est ce qui fait notre succès avec ce groupe de jeunes», a expliqué l'entraîneur-chef Steve Morrow au terme de cette finale de la classe AAA. «Nous pratiquons environ trois ou quatre fois pour chaque match que l'on joue. On doit être l'équipe [pee-wee] qui pratique le plus dans ce tournoi et peut-être même aux États-Unis.»

En mission pour le titre, Mid Fairfield a réalisé trois jeux blancs consécutifs pour soulever le trophée, soit en quart de finale (7-0 contre les Remparts), en demi-finale (2-0 contre Detroit Honeybaked), puis dimanche en finale.

Les filles se sont peut-être inclinées 4-0 en finale... (Infographie Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Une série de dégelées

Lors de la première finale de la journée, dans la classe Inter-C, les Pionniers Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick ont continué leur travail de démolition amorcé dès le premier match du tournoi. Ils ont vaincu les Braves d'Ahuntsic 7-0 dans un duel à sens unique. Les Pionniers avaient battu ces mêmes Braves 6-1 en lever de rideau.

En six matchs à Québec, l'équipe championne a marqué en moyenne sept buts par rencontre (42) et n'en a accordé que cinq au total. «Ça faisait 11 ans qu'on venait ici et on n'avait toujours rien gagné», a souligné l'entraîneur Sylvain St-Onge. 

Ce dernier a admis que sa troupe se serait sans doute débrouillée dans l'Inter-B ou «peut-être le AA», mais il n'était pas moins heureux de ce premier titre au prestigieux tournoi de Québec.

L'attaquant des Pionniers, Brad-ly Nadeau, a été le joueur le plus prolifique du 58e Tournoi pee-wee avec une récolte de huit buts et huit passes (16 points) en six matchs.

Défaite crève-coeur

La finale de la classe AA-Élites aura sans aucun doute été la plus enlevante de la journée de dimanche. Dominants, les petits Saguenéens de Chicoutimi ont dû s'avouer vaincus devant les petits Tigres de Victoriaville, en prolongation.

Le but fatal a été inscrit par Jason Desruisseaux, qui venait tout juste de sortir du banc des pénalités. Dans une montée à deux contre un, il a capté la passe précise de son coéquipier Kassim Gaudet, puis a glissé la rondelle derrière le gardien des Sags pour briser le coeur de Chicoutimi.

Dans une autre finale toute québécoise, cette fois dans le AA, le Drakkar de Baie-Comeau est sorti vainqueur au compte de 5-3 d'un duel l'opposant aux Voltigeurs de Drummondville.

Olivier Hudon (deux fois), Jérémi Miville, Zachary Nicolas et Olivier St-Louis ont marqué pour Baie-Comeau. La réplique des Voltigeurs est venue de Mika Jean et Lyam Jacques (2).

La Suède convoitée

Les Suédois n'étaient toujours pas représentés au 58e Tournoi pee-wee. Pourtant parmi les principales puissances en hockey international, la nation scandinave se refuse depuis plusieurs années à envoyer des équipes de ce côté-ci de l'Atlantique pour les moins de 15 ans. «La fédération suédoise ne souhaite pas imposer des frais supplémentaires aux parents de joueurs de hockey», explique Melissa Da Silva, de l'agence International Hockey Tours, qui travaille à recruter des équipes pour le tournoi de Québec. «Ils ne veulent pas en faire un sport de «riches».» L'agence travaille de tout de même à les convaincre. De nouvelles images de la présente édition et des attraits de la région de Québec leur seront envoyées prochainement.

En vitesse...

L'assistance totale du 58e Tournoi pee-wee a atteint 210 529 spectateurs, une baisse de plus de 25 000 par rapport à l'an dernier. Cette baisse était à prévoir et avait été anticipée par la direction du tournoi. L'année 2016 avait été gonflée par l'engouement suscité par l'an un au Centre Vidéotron.... Un délégué du Danemark et un délégué pour la Chine et la Corée du Sud ont passé la fin de semaine à Québec. Accompagnés notamment par un représentant de l'Office de tourisme de Québec et d'International Hockey Tours, l'opération séduction a permis de visiter les chutes Montmorency, l'Hôtel de glace et bien sûr le Centre Vidéotron, le tout dans le but d'attirer éventuelement des équipes pee-wee... L'organisation du Tournoi pee-wee fera le bilan de sa 58e édition lors d'une conférence de presse, lundi.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer