Des retombées des pee-wee

L'entraîneur-chef de la sélection japonaise, Taro Kurokawa, a... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'entraîneur-chef de la sélection japonaise, Taro Kurokawa, a aidé deux des joueurs qu'il a dirigés en 2015 à obtenir une bourse d'études de deux ans à la North Star Academy de Laval.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Tournoi pee-wee de Québec a ouvert les portes de la province aux petits Japonais qui rêvent d'une carrière en hockey. Deux joueurs de la mouture 2015 du Sélect ont fait le grand voyage vers l'Amérique du Nord cette année afin de poursuivre leur cheminement au niveau bantam.

Le Tournoi pee-wee de Québec a ouvert les... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Inconnus pour leurs talents de hockeyeurs - leur première participation au tournoi remontait pourtant à 1989 -, les petits Japonais avaient confondu les sceptiques et marqué les esprits en 2015 en atteignant la demi-finale de l'Inter B. Ils avaient également obtenu le prix du meilleur esprit sportif, en plus de tisser des liens avec la foule. Rappelez-vous les saluts traditionnels à la fin de chaque rencontre.

Mais il n'y a pas que les Québécois qui ont été séduits. Le Tournoi pee-wee et le Québec ont eu à peu près le même effet sur les représentants du pays du soleil-Levant.

L'entraîneur-chef de la sélection, Taro Kurokawa, qui avait quitté un emploi en marketing du Yamaha FC (soccer) pour venir dans la capitale l'hiver dernier, s'est recyclé en agent de joueurs de hockey. Il travaille fort depuis un an pour que ses protégés se développent à leur plein potentiel.

Avec son aide, deux de ses joueurs présents à Québec en 2015 ont réussi à obtenir des bourses d'études de deux ans à la North Star Academy de Laval, une institution anglophone. Il s'agit d'une retombée directe du voyage de l'an dernier, où ils avaient joué des matchs préparatoires dans la région de Montréal.

En plus de participer au programme de hockey de l'école, les jeunes Touki Katsumi et Seiya Kudoh portent les couleurs des Sieurs de Terrebonne (bantam BB). Un troisième Japonais, Daisuke Egusa, s'est aussi joint au groupe, emballé par des images du Tournoi pee-wee rapportées par ses compatriotes.

«Ils vont à l'école secondaire là-bas et ils jouent pour l'équipe locale. Je prends soin d'eux!», a raconté Kurokawa, rencontré dans les corridors du Centre Vidéotron, samedi. S'il indique que tout se déroule bien jusqu'à présent, il admet que la barrière linguistique est un défi, les jeunes n'ayant aucune ou très peu de compétences en anglais, encore moins en français.

Katsumi et Kudoh avaient respectivement 20 et 19 points après 27 matchs cette saison. Selon Kurokawa, «ils auraient pu jouer dans le AA», mais Hockey Québec interdit les joueurs internationaux dans cette catégorie.

Le Soleil s'était entretenu avec Kurokawa cet été, intrigué par sa présence à Québec en plein mois d'août. «J'étais là avec les trois jeunes. Nous avons passé un peu de temps à Québec», avait-il dit. Le groupe avait pu voir le Centre Vidéotron, dont la construction était presque achevée.

4000 $ par joueur pour venir au Tournoi

L'entraîneur et agent espère que ce n'est que le début d'une longue série d'échanges entre le Québec et son pays natal. «J'essaie de mettre quelque chose d'intéressant en place», a-t-il expliqué, soulignant toutefois qu'il n'avait pas beaucoup de soutien du gouvernement japonais. «Cette année, ils n'ont payé que pour nos uniformes.»

Chaque joueur du Sélect du Japon doit débourser 4000 $ pour faire le voyage au Tournoi pee-wee. Seules les dépenses de Kurokawa sont assumées... par les parents des joueurs. Ce dernier a pu compter sur un adjoint cette année, Osamu Ayaki.

«Il est entraîneur avec une équipe locale. J'ai entraîné son fils et je le connais depuis un certain temps et il m'a dit qu'il voulait venir. Mais je n'avais pas d'argent pour l'engager alors il devait payer de sa poche.»

En plus de travailler sur les relations entre le Québec et le Japon, Kurokawa essaie de mettre en place un tournoi pee-wee à Tokyo. «Mais c'est difficile», reconnaît ce passionné de hockey.

«C'est décevant»

Le Sélect du Japon a été éliminé 4-0 par les Sélects d'Autriche, samedi après-midi en demi-finale de la catégorie Inter B. En 2015, les Japonais avaient perdu à la même étape du tournoi. L'entraîneur-chef Taro Kurokawa croyait avoir une meilleure équipe entre les mains cette année, mais les Autrichiens étaient tout simplement trop structurés. «C'est décevant», a-t-il simplement laissé tomber après la défaite.

Le jeune Tsubasa Yamaguchi, seul joueur de 2015 de retour cette année, a été le meilleur des siens durant la compétition, récoltant 10 points en quatre rencontres. Ce dernier espère maintenant dénicher une bourse d'études au Québec comme certains de ses camarades d'âge bantam. L'Autriche se mesurera aux Wildcats de Moncton en finale, dimanche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer