Xavier fait la barbe à papa...

L'équipe de Sylvain Blouin et de son fils... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'équipe de Sylvain Blouin et de son fils Xavier a eu l'honneur de disputer le tout premier match de l'histoire du Tournoi pee-wee au Centre Vidéotron.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sylvain Blouin a beau avoir disputé 115 matchs dans la LNH au fil d'une carrière d'une quinzaine d'années dans le hockey professionnel, son fils Xavier a maintenant deux faits d'armes à son actif pour faire la barbe au paternel : une participation au Tournoi pee-wee de Québec et un match disputé au Centre Vidéotron.

«Je lui ai expliqué avant le match qu'il avait la chance que je n'avais pas eue quand j'étais jeune», racontait après la rencontre Sylvain Blouin, qui dirige l'équipe Inter C de son fils, les Harfangs de Beauport. «Je ne m'étais jamais classé pour le tournoi à l'époque, mais je suis quand même content de vivre ça comme entraîneur.»

Disputant le tout premier match de l'histoire du Tournoi pee-wee au Centre Vidéotron, les Harfangs ont connu une rentrée ardue, subissant la défaite 7-1 aux mains des puissants Élites de Lotbinière. «Les jeunes étaient très nerveux avant le match et on affrontait une bonne équipe, mais je leur ai dit de s'amuser, de regarder autour d'eux et d'en profiter même lorsqu'on tirait de l'arrière par quelques buts», expliquait Bouin, qui a porté l'uniforme des Rangers, du Canadien et du Wild dans la LNH,  avant de disputer quelques saisons avec le Radio X de Québec, dans la Ligue nord-américaine.

«C'est une bâtisse impressionnante, ça me rappelait des souvenirs. C'est ce qui est difficile à gérer pour les jeunes, mais on va essayer de revenir par la porte d'en arrière», assure l'entraîneur. Son équipe devra gagner ses quatre prochains matchs pour revenir disputer la finale sur la glace du Centre Vidéotron. «J'ai un bon groupe de gars et ils ne sont pas découragés. Ils sont déjà prêts pour le prochain match.» 

Si Xavier Blouin rêve déjà d'imiter son père en poursuivant une carrière professionnelle, il ne tente pas d'imiter le style du paternel. «Il est trop jeune pour m'avoir vu jouer dans la LNH. Des fois, il regarde sur YouTube, mais ce n'est pas tout le temps des belles affaires. Je ne sais pas pourquoi il ne montre pas mes buts», lance à la blague celui qui était connu comme un redresseur de torts, ses 2900 minutes de punitions en carrière en témoignant. 

S'il est convaincu que son fils est meilleur que lui à son âge, Blouin refuse de lui imposer une quelconque pression. «Les jeunes sont bien meilleurs aujourd'hui qu'on ne l'était dans le temps. Tout le monde patine bien. Le hockey est mondial. C'est tellement difficile de percer. Pour l'instant, je veux qu'il s'amuse.»

Avec Hartley et Therrien

Le coach Blouin a de bonnes connexions s'il désire des conseils pour entraîner ses ouailles. Il avait développé une relation privilégiée avec son entraîneur chez les Voisins de Laval, dans la LHJMQ, un certain Bob Hartley, épaulé dans ses fonctions de l'époque par Michel Therrien. «Quand je repense à Michel quand il a commencé avec nous comme assistant dans le junior, c'est une personne différente que celui qui entraîne le Canadien aujourd'hui. Mais là, je suis content qu'il se remette à gagner!»

Chez les Voisins de Laval, Blouin a également été coéquipier de l'actuel entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, et du directeur du développement des joueurs du Canadien, Martin Lapointe.

Direction Temple de la renommée!

Charlie St-Onge des Élites de Lotbinière... (Le Soleil, Guillaume Piedboeuf) - image 3.0

Agrandir

Charlie St-Onge des Élites de Lotbinière

Le Soleil, Guillaume Piedboeuf

C'est un jeune attaquant des Élites de Lotbinière, Charlie St-Onge, qui a inscrit le premier but de l'historique 57e Tournoi pee-wee. Le hockeyeur de Laurier-Station n'a cependant pas pu conserver la rondelle ayant brisé la glace au Centre Vidéotron. Elle était destinée... au Temple de la renommée du hockey! 

Loin de faire la grosse tête, St-Onge s'est présenté timidement devant les médias, expliquant qu'il n'avait que pris le retour du lancer de son défenseur. «C'est sûr que c'était plaisant», a-t-il accordé. S'il en était à un premier match sur la glace du nouvel amphithéâtre, le héros du jour avait assisté à quelques parties des Remparts cette saison dans les gradins. Son joueur préféré : Louis-Filip Côté, Laurier-Station oblige. 

Sa langue s'est rapidement déliée lorsqu'on l'a questionné sur la suite du tournoi pour les Élites dans l'Inter C. «On est ici pour gagner», a-t-il affirmé sans équivoque. Difficile de le contredire après la convaincante victoire de 7-1 de son équipe en ouverture de tournoi. Le pilote Yvon Montminy abonde dans le même sens. Première au classement de la ligue Franc-Sud-Québec et déjà vainqueure des tournois pee-wee CC d'Anjou et Longueuil, sa formation marque en moyenne cinq buts par match depuis le début de la saison. «On veut se rendre jusqu'au bout», n'hésite-t-il pas à affirmer. 

Pour ce faire, les Élites pourraient bien avoir à venir à bout rapidement d'une équipe qu'ils connaissent bien. Avec une victoire, jeudi, les Alliés de Montmagny, troisièmes de la ligue Franc-Sud-Québec, se donneraient rendez-vous avec Lotbinière en deuxième ronde. «Le plus important pour les enfants, ça demeure d'avoir du plaisir et de donner notre maximum, peu importe le pointage», admet l'entraîneur Montminy. 

 

Une prolongation à la LNH

Les puissants Rorquals de Charlevoix (Inter C) n'ont... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 6.0

Agrandir

Les puissants Rorquals de Charlevoix (Inter C) n'ont pas déçu, signant une victoire de 6-3 face aux Étoiles de Beauval.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Si vous pensiez que les joueurs de la LNH avaient beaucoup d'espace sur la patinoire lors des prolongations à trois contre trois, attendez de voir lorsque cela implique de jeunes hockeyeurs de 11 et 12 ans. 

Nouveauté de cette année au Tournoi pee-wee de Québec - question d'imiter les professionnels, mais aussi de réduire le nombre de fusillades pour éviter le retard accumulé -, le trois contre trois est un casse-tête pour les entraîneurs. Le pilote des Noroits de Campus/DPR, Luc Savard, peut en témoigner, lui dont l'équipe d'Inter B a arraché une victoire de 3-2 aux Sieurs de Terrebonne dans la toute première prolongation du tournoi.

«Quand on est arrivés au trois contre trois à la fin du match, on a eu de la difficulté à s'ajuster. On n'était vraiment pas prêts à ça parce qu'il n'y en a pas dans notre ligue», expliquait Savard, visiblement soulagé de la victoire des siens. «Là on va être prêt si on se rend là à nouveau.»

Complètement embouteillés par les Sieurs durant les premières minutes de la fameuse prolongation, les hockeyeurs originaires de Portneuf et Saint-Augustin ont été sauvés par leur jeune gardien, Benjamin Catellier, qui a fermé la porte sur plusieurs échappées. C'est finalement l'attaquant Alexis Delisle, sur une superbe pièce de jeu du défenseur Samuel Frenette, qui a donné la victoire aux Noroits. 

La performance du cerbère Catellier était d'autant plus impressionnante que ce dernier n'avait fait son entrée dans le match qu'en fin de deuxième période, l'équipe voulant donner la chance à ses deux gardiens d'évoluer sur la glace du Centre Vidéotron. «Même que si on allait en fusillade, c'est l'autre qui retournait», assure l'entraîneur Savard.

Sylvain Blouin a beau avoir disputé 115 matchs dans la... (Infographie Le Soleil) - image 9.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Bonne journée pour les équipes du coin

La victoire des Noroits a été à l'image de la journée de mercredi, au tournoi pee-wee, où les équipes du coin se sont pratiquement toutes imposées. En milieu d'après-midi, le Husky de Chaudière-Ouest (Inter B) s'est heurté à la portière Anne-Sophie Tremblay, des Bastions de Blainville-Boisbriand, avant de finalement se sauver avec une victoire de 2-0. «On a très bien joué, mais leur gardienne était tellement bonne, on commençait à avoir peur entre la deuxième et la troisième période», a noté l'entraîneur Mario Drolet. 

En soirée, les puissants Rorquals de Charlevoix (Inter C) n'ont pas déçu, signant une victoire de 6-3 face aux Étoiles de Beauval. Au diable la nervosité, les Rorquals sont sortis en lion en première période. «J'avais fait comprendre aux jeunes que peu importe qu'on soit au Centre Vidéotron ou à la patinoire extérieure, c'est le même match de hockey», a expliqué le pilote Charles Harvey. 

Des victoires qui font sourire le président du tournoi, Michel Plante, qui ne cache pas son parti pris pour les équipes locales. «Plus elles se rendent loin dans le tournoi, plus il y a de l'engouement.»

Stationnement gratuit derrière le vieux Colisée

Tel que promis, il y a bel et bien un stationnement gratuit au Tournoi pee-wee, mais il se trouve derrière le vieux Colisée, et non au Centre Vidéotron. Quelques automobilistes se sont fait prendre, mercredi, n'ayant pas été avisés à la guérite du nouvel amphithéâtre qu'ils pouvaient se stationner sans frais une cinquantaine de mètres plus loin... 

Par ailleurs, il faudra attendre à samedi pour voir les petits Nordiques fouler la glace du Centre Vidéotron et à dimanche pour les petits Remparts.

Partager

À lire aussi

  • Les Harfangs débutent du bon pied à Québec

    Sports

    Les Harfangs débutent du bon pied à Québec

    Les Harfangs pee-wee AAA ont amorcé leur présence à la 57e édition du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec du bon pied en remportant... »

  • Jouer comme des filles

    Pee-wee

    Jouer comme des filles

    Les joueuses d'Équipe Québec féminine jouent au hockey comme des filles : aussi bien que n'importe quel garçon de leur âge. À compter de vendredi... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer