Quelle équipe sortira du lot au Tournoi pee-wee ?

Les petits Remparts réussiront-ils à mettre en pratique... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Les petits Remparts réussiront-ils à mettre en pratique les conseils de leurs «grands frères»?

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Difficile de prédire qui sortira du lot dans une compétition mettant aux prises de jeunes hockeyeurs de 15 pays et de 4 continents différents. Qu'à cela ne tienne, Le Soleil vous présente cinq équipes à surveiller durant le 57e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, qui s'ouvre mercredi au Centre Vidéotron.

Remparts de Québec (AAA)

Mieux connus sous le nom d'Élites de Beauce-Appalaches, les petits Remparts arrivent au Centre Vidéotron gonflés à bloc. L'équipe beauceronne est invaincue depuis une défaite en demi-finale du tournoi de Saint-Hyacinthe à la fin de novembre, et vient tout juste de remporter le tournoi national de Waterloo. 

Une compétition qu'ont complètement survolée les attaquants Joshua Roy et Olivier Nadeau, qui occupent respectivement les premiers et troisièmes rangs du classement des marqueurs pee-wee AAA québécois. «Ils ont vraiment cliqué dès qu'on les a mis sur la même ligne. De ce qu'on a vu jusqu'à présent, c'est le meilleur duo au Québec», souligne l'entraineur-chef Éric Tanguay. 

Ce dernier avoue être surpris des performances de ses ouailles depuis le début de la saison, eux qui occupent le troisième rang provincial. «On savait qu'on allait marquer beaucoup de buts, mais on se questionnait sur notre défensive. On a trouvé un système où l'on joue très serré dans notre zone et on laisse les jeunes s'amuser en offensive.»

Belle Tire de Detroit (AAA)

Ce n'est pas d'hier que les équipes de Detroit font la pluie et le beau temps sur les glaces de Québec. C'est que dans la Motor City, le hockey junior est une grosse machine et les équipes recrutent partout aux États-Unis, voire dans le monde. 

Première au classement de la 1ère division pee-wee américaine avec 45 victoires en 51 matchs, la formation Belle Tire est la favorite des quatre représentantes de Detroit qui s'attaquent au titre AAA cette année.    

Alma mater du prodige des Red Wings Dylan Larkin, l'édition 2015-2016 des Belle Tire mise sur le jeune Logan Soffer, dont le nom résonne déjà aux États-Unis, mais pour des raisons différentes. Fils du milliardaire de l'immobilier floridien Jeffrey Soffer, le jeune pourra compter, dans les gradins du Centre Vidéotron, sur l'appui de sa célèbre belle-mère, la mannequin Elle MacPherson. 

Husky de Chaudière-Ouest (Inter BB)

Après avoir fait son chemin jusqu'en quart de finale du tournoi, l'an dernier, Chaudière-Ouest est de retour dans l'inter B avec une formation siégeant au premier rang du classement provincial BB. Ramenant cinq joueurs de l'édition 2015, l'équipe de la Rive-Sud de Québec a remporté le tournoi de Chambly et atteint la finale à Sillery dans les derniers mois. 

«On a une équipe axée sur la vitesse, extrêmement offensive», explique l'entraineur-chef, Mario Drolet. «Nos joueurs de première année sont tous très bons, ce qui fait de nous une équipe si complète.»

Bien qu'il assure que plusieurs de ses joueurs peuvent faire la différence, l'entraineur conseille de garder un oeil sur l'imposant joueur de centre Mathieu Aubin. 

Japan Select (Inter B) 

Chouchous des partisans à leur première participation au tournoi, les Japonais ne risquent pas d'être à nouveau pris à la légère à leur retour à Québec. Auteure de plusieurs des buts les plus spectaculaires de l'édition 2015, la formation nipponne avait fait son chemin jusqu'en demi-finale de l'inter B, perdant un match serré contre les Allemands de Baden-Württemberg. 

Malheureusement pour les partisans, le prodige Aito Igushi manquera le tournoi pour une deuxième année consécutive. Sensation YouTube grâce à ses prouesses avec une rondelle, le jeune hockeyeur a participé à la Classique Pat Quinn, en Colombie-Britannique à la fin de décembre, avec les Samourais du Japon, terminant en tête du classement des marqueurs.  

 

L'horaire du 10 février 2016... - image 2.0

Agrandir

L'horaire du 10 février 2016

L'horaire du 11 février 2016... - image 2.1

Agrandir

L'horaire du 11 février 2016

Rorquals de Charlevoix (Inter C)

Première équipe de Charlevoix à participer au tournoi en 10 ans, les Rorquals arrivent par la grande porte. Au sommet du classement provincial CC avec 26 victoires en 32 rencontres, les jeunes hockeyeurs ont déjà remporté les tournois de Shawinigan et de Jonquière cette saison. 

«Dans un tournoi aussi relevé, on ne peut vraiment rien prendre pour acquis», explique l'entraineur Charles Harvey, qui a lui-même pris part à la prestigieuse compétition comme joueur des Rorquals, en 2004. «On est une équipe qui n'abandonne jamais, qui croit en ses moyens, et qui se tient les uns les autres», assure celui dont la formation ne compte qu'un seul joueur de première année.

Partager

À lire aussi

  • Tournoi pee-wee de Québec: les filles vont se mesurer aux gars

    Hockey

    Tournoi pee-wee de Québec: les filles vont se mesurer aux gars

    Vendredi soir, elles seront sûrement un peu nerveuses. Elles vont d'abord sauter sur la glace flambant neuve du Centre Vidéotron. Pour 19 filles de... »

  • Jouer comme des filles

    Pee-wee

    Jouer comme des filles

    Les joueuses d'Équipe Québec féminine jouent au hockey comme des filles : aussi bien que n'importe quel garçon de leur âge. À compter de vendredi... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer