Pas de Russes au Tournoi pee-wee

Le comportement de la délégation russe l'an dernier... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le comportement de la délégation russe l'an dernier au Tournoi international de hockey pee-wee, dont la domination incroyable du Russian Centre Select dans la catégorie AA-Élites, avait soulevé l'ire du directeur général Patrick Dom.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'organisation du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec passe de la parole aux actes : il n'y aura pas d'équipe russe cette année dans la capitale. «Ils sont en punition et ils ont pris un bon cinq minutes», tranche Patrick Dom, directeur général de la compétition.

Patrick Dom a refusé toutes les demandes d'équipes russes cette année, a-t-il confirmé au Soleil, dimanche. «Je le confirme, il n'y aura pas d'équipe. Ils ont reçu la même lettre qu'on envoie aux équipes qui sont refusées», a-t-il expliqué.

Le comportement de la délégation russe avait fait sourciller M. Dom, l'an dernier. Assez pour qu'il décide de ne plus les inviter. Dressant son bilan avec les journalistes le jour des finales, le grand manitou du Tournoi pee-wee n'avait pas été tendre à leur égard. 

«Ce qu'on a vu de la vidéo des Russes et l'équipe que je vois là... [...] Disons qu'ils se sont entraînés fort», avait-il ironisé. «Ils le savaient très bien où ils s'en venaient. S'il [l'entraîneur] est fier d'avoir gagné le trophée aujourd'hui, il n'y a pas grande fierté à y avoir. À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.» 

Le Russian Centre Select, seule formation représentant le pays des tsars en 2015, avait complètement dominé ses adversaires dans la catégorie AA-Élites, marquant 35 buts en six matchs, n'en accordant que cinq.

M. Dom avait aussi affirmé que les Russes étaient indisciplinés à l'extérieur de la patinoire, les taxant de faire «à leur tête». «Ils ne comprennent pas que quelque part, on est contents de les inviter. Mais ils agissent comme si on leur devait tout. [...] On leur demande d'être là à telle heure, ils arrivent en retard.» Des bénévoles disaient entendre l'entraîneur crier particulièrement fort contre ses troupes, ce qui n'avait pas plu à l'organisation.  

À la connaissance du pilote du tournoi, personne en Russie n'a tenté de le convaincre d'un retour après avoir reçu l'avis de refus. Patrick Dom avait été on ne peut plus clair à ce sujet l'an dernier. «Quand il y aura une équipe russe [de retour au tournoi], c'est certain que je ne serai plus là.» 

Changement de ton

Son discours s'est un peu adouci depuis. «Si un jour on a une équipe de Russie, on va devoir avoir des garanties. Quand on aura des confirmations de hauts dirigeants [du hockey mineur] russes que le comportement de la délégation va être exemplaire, on regardera ça de plus près», a-t-il dit dimanche, laissant une très légère ouverture dans la porte, mais pas à court terme. «Pour le moment, je ne vois pas le jour où ils vont revenir.»

Le Tournoi international de hockey pee-wee aura lieu du 10 au 21 février.

Forte hausse des inscriptions

Les équipes de partout dans le monde se bousculent afin de se tailler une place parmi les 120 formations admises au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Son directeur général, Patrick Dom, observe une hausse de près de 20 % des inscriptions cette année. «Ça a toujours tourné autour de 150 demandes. Là on en a eu au moins 180», a-t-il dit dimanche. Le déménagement au Centre Vidéotron y est-il pour quelque chose? «Je pense que oui, définitivement», a-t-il répondu. «Le monde savait que c'était notre dernière année dans le Colisée l'an dernier.» Le grand amphithéâtre, bien plus moderne, semble avoir eu un effet d'attraction, au dire de M. Dom.

L'organisation du tournoi, qui en sera à sa 57e présentation cette année, aura le défi de recréer l'essence des tournois dans le Colisée. Pour ce faire, les gestionnaires de l'amphithéâtre ont accepté d'assouplir certaines règles. Les familles pourront notamment apporter lunchs et équipements de minihockey. Le stationnement sera exceptionnellement gratuit pour les 12 jours d'activités, du 10 au 21 février. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer