«M. Pee-wee» fidèle au poste

Même si Ghislain Bérubé a été opéré à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Même si Ghislain Bérubé a été opéré à coeur ouvert le 6 janvier, il sera au Colisée à vendre des souvenirs du Tournoi international de hockey pee-wee pour une 55e année.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) «J'ai eu peur de ne pas pouvoir. Mais mercredi, c'est moi qui vais ouvrir. Je vais être là de 7 h à midi. C'est certain!»

Ghislain Bérubé est tout sourire. Le souffle un peu court. Cela ne l'empêche pas de guider son ami, chauffeur et assistant du moment Rodrigue Clément avec bonne humeur dans les tâches à accomplir. Ils installent son fameux kiosque dans le grand corridor du Colisée de Québec, sous la section 110.

C'est là que Bérubé campera pour les 11 prochains jours, à vendre des souvenirs du Tournoi international de hockey pee-wee pour une 55e année. «Je vais faire juste des demi-journées», prévient-il.

L'homme de 65 ans s'en contentera, car il a bien failli ne pas en être du tout, cette année. Le résident de Beauport a été opéré à coeur ouvert le 6 janvier, comme en témoigne la longue cicatrice qui divise sa poitrine. Deux pontages et une valve remplacée. «Trois mois de repos, le premier mois repos complet. J'ai manqué ma première conférence de presse en 55 ans», regrette-t-il, à propos de la rencontre du 12 janvier.

«J'avais insisté pour qu'ils m'opèrent avant les Fêtes, mais ils n'ont pas été capables avant le 6 janvier. Si c'était allé au 15, j'aurais manqué les pee-wee», explique-t-il, soulagé. Son ex-femme, Lise, s'occupera du kiosque le reste du temps. Elle s'y connaît aussi pas mal en cartes de hockey.

Car il y a trois kiosques à souvenirs dans le Colisée durant le tournoi. Mais Bérubé est le seul à vendre les cartes des joueurs, actuels ou anciens. «Si tu viens et que tu veux la carte du meilleur joueur de cette année, je sais que c'est Elliot Desnoyers, d'Antoine-Girouard, la carte numéro 227. Je les connais tous par coeur!» lance le passionné.

Chaque petit bout de carton avec la photo et la fiche d'un patineur de 11 ou 12 ans coûte 3 $. Pour les anciens participants, le magazine spécialisé Beckett en évalue certains jusqu'à 20 $. Premier choix attendu au prochain repêchage de la LNH, Connor McDavid (2009) est de plus en plus demandé. Les Steven Stamkos (2003), Patrice Bergeron (1998 et1999) et autres Rick Nash (1998) ont aussi la cote.

«Jamais manqué une game»

Celui qui que l'on surnomme «Monsieur Pee-wee» a commencé sa «carrière» de bénévole à 10 ans, à l'équipement. C'était en 1961, deuxième année du tournoi. À compter de 1964, il s'est mis à vendre des programmes souvenirs dans les estrades.

«Je n'ai jamais manqué une game! Même quand j'avais besoin d'injections intraveineuses, il y a trois ans, à cause d'une infection au pied», se félicite celui qui a travaillé durant 35 ans à la Daishowa. «Je vais en manquer quelques-unes cette année, mais je vais être là.»

Quant au déménagement dans le nouvel amphithéâtre, l'an prochain, ce grand admirateur de Jean Béliveau et du Canadien ne verse pas dans la nostalgie. «J'étais à l'aréna du parc Victoria la première année, alors j'aurai fait les trois places!»

Espérant que le vieux Colisée ne sera pas détruit parce qu'«il est encore propre», Bérubé trouve quand même que «ça va faire drôle, dans le nouveau, pour le match de 8h. Cinquante parents d'un bord et cinquante de l'autre. Mais le samedi et le dimanche, on remplit», conclut-il, sans inquiétude.

Horaire

À l'affiche mercredi

  • 9h15 Castors de Pro-Lac c. Noroît du Campus/DPR INTER C
  • 10h30 Fleur de Lys de Québec-Centre c. As de Thetford Inter C
  • 11h45 Beauval Étoiles c. Frontenac de Québec Inter B
  • 13h Husky de Chaudière-Ouest c. Tigres de Victoraville Inter B
  • 14h15 Tigres de Victoriaville c. Gaulois d'Antoine-Girouard AA
  • 15h30 Garaga de Saint-Georges c. Bulldogs de Saint-Félicien Inter C
  • 16h45 Saguenéens de Chicoutimi c. Cyclône de SSF-Québec AA
  • 18h Éclaireurs de Chaudière-Etch. c. Lynx de Haute-Beauce Inter C
  • 19h15 Élites de Beauce-Appalaches c. National de Montréal AA-ÉLITES
  • 20h30 Patriotes de Laval c. Cataractes de Shawinigan AA-ÉLITES

Jeudi

  • 8h Condors de Mauricie-Est c. Bataillon de Montmorency INTER C
  • 9h15 Amiraux de Nicobec c. Montcalm de Québec-Centre Inter C
  • 10h30 Blitz de Varennes c. Noroît du Campus/DPR Inter B
  • 11h45 Sieurs de Terrebonne c. Armada de Montmorency Inter B
  • 13h Mooseheads de Halifax c. Vics de Yamaska-Missisquoi AA
  • 14h15 Gaulois d'Antoine-Girouard c. Arsenal de Lac-Saint-Louis AA-ÉLITES
  • 15h30 Bobcats de l'Arizona c. Rangers d'Oakville AAA
  • 16h45 Cyclône de SSF-Québec c. Lions du Lac-Saint-Louis Sud AA-ÉLITES
  • 18h Concordes de Mirabel c. Baden-Württemberg INTER b
  • 19h15 Young Americans de Chicago c. Lions du Lac-St-Louis N. AAA
  • 20h Titan de l'Acadie-Bathurst c. Sieurs Desjardins de Matane INTER C

Xavier Parent... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 3.0

Agrandir

Xavier Parent

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

En bref

Des recruteurs en ville

Les anciens joueurs de la LNH qui débarquent en ville ne passent jamais inaperçus, même si les jeunes restent les véritables vedettes du tournoi. Dans le lot, on trouve aussi plusieurs joueurs talentueux, qui sont déjà surveillés par certains recruteurs de prep schools américains.

«Il y a quelques années, on pouvait en voir un, mais aujourd'hui, il doit y en avoir plus d'une dizaine qui passent la semaine à Québec. Et ils ne demandent pas seulement l'horaire du tournoi, mais aussi celui des matchs hors concours. La progression du hockey aux États-Unis est impressionnante. Je me souviens qu'à sa première visite, Los Angeles n'était pas très fort, mais c'est tout le contraire maintenant», révélait le directeur général du tournoi, Patrick Dom, pour ne citer que cet exemple. 

***

Joueurs à surveiller

S'il était facile d'identifier Joseph Veleno (2013) et Xavier Parent (2014) comme étant des joueurs dans une classe à part lors des récentes éditions, quelques noms viennent à l'esprit d'Yvon Huard, grand fan de hockey pee-wee pour le tournoi de 2015. Il pensait notamment à Elliot Desnoyers (no 21 des Gaulois d'Antoine-Girouard,  AA-Élites), fils de l'ancien joueur de la LHJMQ et de la LNAH David Desnoyers; à Thomas Bordeleau (no 34 de l'Armada de Blainville-Boisbriand, AAA), petit-fils de l'ancien des Nordiques Paulin Bordeleau; au petit Eddie Evaldi (no 11 des Bears de Hershey, AA-Élites) et à Ty Smilanic (no 96 des Red Wings de Detroit, AAA). «Il n'y a personne qui se démarque comme les années passées, les meilleurs joueurs s'équivalent», soulignait-il en ajoutant que Jacob Lavallée et Zachary Bordeleau (no 71 et no 10 des Remparts, AA-Élites) «étaient aussi de bons petits joueurs». Yvon Huard occupera son banc habituel de la section 107 pour une dernière année avant de trouver la place idéale dans le nouvel amphithéâtre, l'an prochain.  Carl Tardif

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer