56e Tournoi pee-wee: Patrick Dom vise encore plus haut

Le directeur général du Tournoi pee-wee, Patrick Dom,... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le directeur général du Tournoi pee-wee, Patrick Dom, se réjouit d'accueillir cette année 2300 joueurs en provenance de 17 pays.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une armée de bénévoles s'est présentée au Colisée Pepsi, lundi matin, pour mettre en place les nombreuses pièces du casse-tête. Et si le passé est garant de l'avenir, la machine roulera au rythme habituel lorsqu'on effectuera la première mise au jeu du 56e Tournoi international de hockey pee-wee, mercredi matin, à 9h15. Dans son bureau du quatrième étage, le directeur général Patrick Dom a déjà les yeux tournés vers la prochaine édition dans l'édifice voisin, mais chaque chose en son temps!

«Nous avons des idées. L'installation d'un écran géant à la place D'Youville pour retransmettre les matchs n'est que le premier projet d'une longue série visant à faire rayonner le tournoi à l'extérieur des murs de l'amphithéâtre. On pourrait facilement augmenter les retombées économiques que le tournoi génère de 50 %», soutenait Dom.

Il n'a pas à jouer au général avec sa cavalerie. Au fil des ans, les différents responsables des comités ont développé leur expertise qui aide au bon fonctionnement de l'événement qui regroupera 2300 joueurs en provenance de 17 pays.

«Quand on y pense, c'est fou. On parle d'un tournoi de hockey pee-wee. J'ai hâte de mettre des visages sur les voix des gens à qui je parle depuis des mois. S'il fallait que j'accepte les invitations à prendre un verre avec tous ceux qui me l'ont offert, je passerais mon temps à boire», dit-il en riant.

Bien sûr, la venue en même temps de formations du Japon, de la Chine et de l'Australie le réjouit, car jamais le tournoi n'a déjà eu autant de clubs provenant d'aussi loin lors d'une même édition. Mais rien n'a été laissé au hasard pour rendre ce voyage sportif et culturel intéressant pour les jeunes visiteurs et leurs accompagnateurs.

«Depuis qu'on installe des drapeaux des différentes nations, c'est la première fois que je dois en faire fabriquer de ces pays, sans oublier celui de la Hongrie. La Chine est déjà venue au tournoi, mais pas de Hong Kong, comme ce sera le cas. Pour eux, c'est un très gros voyage. L'an passé, nous avions accueilli un observateur pour voir ce qui en découlait, ça aide beaucoup à la préparation de leur séjour parmi nous.»

Rater le moins d'école possible

À tout seigneur tout honneur, c'est encore un duel opposant des équipes de la grande région de Québec qui ouvrira le tournoi, demain matin. Une situation incontournable, distance oblige.

«Le jour où il y aura un logiciel prenant compte de toutes les contraintes, ça aiderait, mais juste de le produire, ça prendrait trois ans... Au premier tour, j'essaie d'éviter que des équipes de la même ligue ne s'affrontent. Mais pour ce qui est de la présence de clubs de Québec, la première journée, on n'a pas vraiment le choix parce que les clubs venant de l'extérieur veulent rater le moins d'école possible. On demande quand même à tout le monde d'être arrivé pour vendredi.»

Quelques équipes étrangères sont déjà à Québec, dont celle de Baden-Württemberg, en Allemagne, qui jouera mercredi (18h) contre Mirabel. Vendredi, des clubs québécois, canadiens, américains, suisses, anglais et slovaques seront à l'affiche.

***

Un seul Gretzky

Depuis la confirmation de la venue de Walter Gretzky (photo) au Tournoi pee-wee, les organisateurs ont longtemps espéré que son légendaire fils s'amène lui aussi à Québec, mais aucune indication le laisse entendre. Tant qu'à être dans la famille, un conflit d'horaire empêchera aussi Ty, le fils de Wayne, de se présenter au Colisée Pepsi, où il aurait fait la promotion de l'École de hockey Gretzky, dirigée par son oncle Brent (frère du numéro 99). «On s'est parlé quelques fois, Ty et moi, mais il ne peut pas venir à Québec. Par contre, je peux vous confirmer que Walter s'amène ici avec enthousiasme. Il m'a dit être totalement disponible pour aller à la rencontre d'autres équipes dans leur vestiaire», a indiqué Patrick Dom à propos du légendaire père de famille qui accompagnera les 99ers de Brantford. Leur premier match est prévu contre les petits Remparts, samedi (13h). 

***

190 matchs hors concours

En marge du Tournoi pee-wee, pas moins de 190 matchs hors concours auront lieu dans cinq autres arénas de la région de Québec, et ce, dès mercredi, dont une centaine au Méga Parc des Galeries de la Capitale. Voilà un chiffre impressionnant, sachant qu'il se jouera un total de 120 parties dans le tournoi régulier et 55 dans le volet consolation de l'Arpidrome de Charlesbourg. «Ça demande beaucoup de logistique, il faut réserver les heures de glaces, appointer des arbitres, assurer le transport de certaines équipes. Le tournoi ne cesse de grossir, mais il y a aussi une limite à ce qu'on peut demander à nos bénévoles, et on ne fera jamais plus que ce qu'on est capable», a raconté Patrick Dom, qui s'assure toutefois de mettre les familles d'accueil et les joueurs en lien avec les différents partenaires commerciaux de l'événement pour la durée de leur séjour à Québec.

***

MERCREDI 11 FÉVRIER

  • 9h15 Pro-Lac Castors c. Campus/DPR Noroîts - INTER C
  • 10h30 Québec-Centre Fleur de Lys c. Thetford As - INTER C 
  • 11h45 Beauval Étoiles c. Québec Frontenac - INTER B
  • 13h00 Chaudière-Ouest Husky c. Victoraville Tigres - INTER B
  • 14h15 Victoriaville Tigres c. Antoine-Girouard Gaulois - AA
  • 15h30 St-Georges Garaga c. St-Félicien Bulldogs INTER - C
  • 16h45 Chicoutimi Saguenéens c. SSF-Québec Cyclône - AA
  • 18h00 Chaudière-Etchemin Éclaireurs c. Haute-Beauce Lynx - INTER C
  • 19h15 Beauce-Appalaches Élites c. Montréal National - AA-ÉLITES
  • 20h30 Laval Patriotes c. Shawinigan Cataractes - AA-ÉLITES

LES CHAMPIONS DE 2014

  • AAA: Armada de Blainville-Boisbriand
  • AA-ÉLITES: Blue Jackets de Columbus
  • AA: Tigres de Victoriaville
  • INTER B: Avalanche du Colorado
  • INTER C: Lynx de Haute-Beauce

Partager

À lire aussi

  • Pierre Lacroix, son fils et son petit-fils à Québec

    Hockey

    Pierre Lacroix, son fils et son petit-fils à Québec

    De la visite rare sera de passage à Québec dans le cadre du Tournoi international de hockey pee-wee. À l'approche du 20e anniversaire du... »

  • Tournoi pee-wee: des adieux au Colisée

    Pee-wee

    Tournoi pee-wee: des adieux au Colisée

    Le plus vieux locataire du Colisée de Québec fera ses adieux au vétuste aréna, du 11 au 22 février. Le Tournoi international de hockey pee-wee... »

  • «M. Pee-wee» fidèle au poste

    Pee-wee

    «M. Pee-wee» fidèle au poste

    «J'ai eu peur de ne pas pouvoir. Mais mercredi, c'est moi qui vais ouvrir. Je vais être là de 7 h à midi. C'est certain!» »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer