La rentrée du hockey scolaire

Les joueurs de l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis, dont... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les joueurs de l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis, dont William Bélanger et Gabriel Lamothe, ont bien hâte de fouler la glace du Colisée, demain. La formation dirigée par l'entraîneur Maxime Cotton sera la première équipe scolaire à participer au Tournoi pee-wee.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La fébrilité est palpable dans l'entourage de la formation de l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis (ASL). Jeudi après-midi, les joueurs de l'entraîneur-chef Maxime Cotton écriront une page d'histoire en devenant les premiers hockeyeurs issus du circuit scolaire à évoluer au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

À l'affiche mercredi... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

À l'affiche mercredi

Infographie Le Soleil

«Les gars ont bien hâte, a expliqué Cotton. Et on commence un peu à sentir le stress au sein de l'équipe. Lors de l'annonce de notre participation au tournoi, les joueurs étaient excités, c'est certain. Mais en même temps, celui-ci nous semblait tellement loin. À quelques heures de notre premier match, l'atmosphère est différente. Les gars sont vraiment focusés sur cette première rencontre.»

Les joueurs de l'Arsenal profiteront d'une attention toute spéciale lors du 55e Tournoi pee-wee. Mais l'entraîneur-chef de la formation de l'ASL a expliqué qu'il prenait les moyens nécessaires afin que ses jeunes puissent demeurer concentrés sur la raison première de leur participation au Tournoi pee-wee : soit jouer au hockey.

«Toute l'attention que l'on nous porte, j'essaie, sans aucune prétention, de la filtrer et de la tirer vers moi», a lancé Cotton qui a ajouté que ses hockeyeurs avaient aussi eu droit à des séances de préparation psychologique dans leur école. «Comment les jeunes vont réagir? On le saura jeudi [jeudi]. On pense cependant les avoir bien outillés pour leur permettre de faire face à ce qui s'en vient. Je pense qu'ils vont aussi pouvoir aller puiser des choses à travers les défis qu'ils ont dû surmonter cette saison.»

Source de fierté

Parlant de la page d'histoire que ses joueurs et lui allaient écrire demain, l'entraîneur-chef a indiqué que celle-ci se voulait une grande fierté pour tout le programme de hockey de l'Arsenal, qui a fait sa marque au cours des dernières années dans le réseau scolaire.

Il a rappelé que la participation d'une équipe de l'ASL au Tournoi pee-wee n'était pas le fruit du hasard, mais bien le résultat du travail acharné de Christian Alain, le responsable du hockey à l'Académie Saint-Louis, qui, au cours des quatre dernières années, a multiplié les démarches afin de voir une de ses équipes jouer au tournoi de Québec.

«On est excessivement heureux de l'opportunité que nous donnent M. Patrick Dom et Hockey Québec. Jouer au Tournoi pee-wee, ce n'est pas une pression supplémentaire pour nous. Mais c'est certain que les petits gars voudront bien faire afin de bien représenter leur école et le hockey scolaire en général. Ces jeunes ont fait un choix qui ne faisait pas toujours l'unanimité dans leur entourage. Ils voudront donc prouver que le choix qu'ils ont fait était le bon pour eux.»

Créer une chimie

Ce n'est pas avec tous ses éléments de son équipe benjamine que Cotton se présentera au Colisée Pepsi. Certains de ses jeunes de première secondaire étant d'âge bantam, donc trop vieux pour le pee-wee, ont été remplacés par des jeunes de sixième année du Pavillon Saint-Louis-de-Gonzague. Qu'à cela ne tienne, l'entraîneur-chef de l'Arsenal est d'avis que la chimie est excellente au sein de sa troupe.

«Les jeunes qui nous proviennent du primaire faisaient déjà partie de notre programme hockey depuis l'année dernière. Ils avaient donc des liens avec les joueurs qui évoluent cette saison avec notre équipe benjamine. Ils se sont donc très bien intégrés.»

C'est avec l'objectif premier de compétitionner et de rivaliser avec les autres équipes que l'Arsenal se présentera au Tournoi de Québec. Et c'est avec l'idée bien arrêtée de remporter leur premier match et d'en disputer un second au Colisée Pepsi que ses joueurs amorceront le tournoi. «C'est la première étape. Mais ultimement, comme dans n'importe quel tournoi que nous entreprenons, notre objectif sera de nous rendre en finale et de gagner cette rencontre-là.

«En tant qu'entraîneur, on ne veut cependant pas mettre toute l'emphase de notre saison sur le Tournoi pee-wee. Oui, c'est un événement incroyable. Mais ce n'est qu'un événement parmi d'autres lors de notre présente campagne. Et par la suite, les jeunes vont avoir leurs séries éliminatoires et devoir relever d'autres défis au niveau du hockey scolaire.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer