Les Poulin surdoués de père en fils

L'entraîneur de l'Armada de Blainville-Boisbriand Patrick Poulin et... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'entraîneur de l'Armada de Blainville-Boisbriand Patrick Poulin et son fils Samuel. Tout comme son père dans les années 80, le jeune Poulin a été surclassé pour lui permettre de continuer son développement.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) Patrick Poulin est un habitué du Tournoi international pee-wee de Québec. Après quatre participations comme joueur entre 1984 et 1987, le natif de Vanier en est cette année à sa deuxième visite dans le rôle d'entraîneur.

Il y a quatre ans, Poulin remplissait le rôle d'entraîneur adjoint avec l'équipe de Blainville (catégorie BB) pour laquelle son fils aîné Nicolas s'alignait. Cette année, il dirige son fils Samuel, qui défend les couleurs de l'Armada de Blainville-Boisbriand (AA-Légaré).

«C'est toujours spécial de remettre les pieds au Colisée, où je vis maintenant une autre forme de stress», raconte en souriant l'ex-hockeyeur, qui a disputé 634 rencontres dans la LNH avec quatre formations différentes (Hartford, Chicago, Tampa Bay et Montréal) de 1992 à 2002.

Poulin se souvient comme si c'était hier des premiers coups de patin qu'il a donnés sur la surface glacée du Colisée dans l'uniforme du Québec Fleur-de-Lys et des petits Nordiques, dont il avait eu l'honneur de porter les couleurs à sa quatrième présence au tournoi.

«J'ai vécu de belles expériences à chaque fois, mais c'était quelque chose de spécial de porter le gilet des Nordiques pour un gars de Vanier comme moi. Nous avions été éliminés par les Rangers de New York après avoir gagné nos trois premiers matchs, si je me souviens bien, et nous avions joué devant de très bonnes foules», ajoute Poulin.

«Il n'y a rien dans le hockey mineur qui peut se comparer à une participation au Tournoi pee-wee de Québec pour un jeune du coin. Ça fait quelques années que tu joues dans de petits arénas et soudainement tu te retrouves dans une bâtisse qui abrite un club de la Ligue nationale. Tu donnes tes premières entrevues à la radio et dans les journaux et tes amis parlent de toi dans la cour d'école. Il n'y a pas grand-chose pour battre ça. Tu continues ensuite chez les bantams, mais il n'y a rien de tel dans cette catégorie.»

Au tour de Samuel

Surclassé parce qu'il est en avance sur les jeunes du même âge, Samuel Poulin participe au tournoi de Québec pour la deuxième année d'affilée, même s'il devrait en être seulement à sa première année chez les pee-wee.

«C'était la décision à prendre l'an dernier parce que Samuel aurait développé des habitudes de jeu individuelles s'il était demeuré avec les atomes. Et ça lui a permis de disputer quatre matchs au Tournoi pee-wee puisque l'Armada a fait un bon bout de chemin avant de perdre 2-1 contre Hershey, les champions dans le AA», explique le paternel.

«Cette année, Samuel est un des leaders de notre équipe. Il veut gagner à tout prix. Il possède de belles habiletés et il joue beaucoup pour un joueur de première année. Et il va demeurer chez les pee-wee l'an prochain, À 110 livres, il sera encore à sa place dans cette catégorie.»

Jeudi matin, après avoir amassé deux points au cours de la rencontre, Samuel a marqué un des deux buts de l'Armada en tirs de barrage pour permettre aux siens de l'emporter 3-2 sur les robustes représentants de la Russie.

Plus costauds que leurs adversaires et habitués de jouer avec la mise en échec, les Russes ont profité de la clémence de l'officiel pour malmener à quelques reprises les petits représentants du Québec. L'attaquant Yohan Plamondon a entre autres eu droit à un solide coup de bâton sur le coude, alors qu'il tentait de s'échapper, un geste qui est demeuré impuni.

«L'arbitre n'a peut-être pas voulu nous donner à ce moment-là une attaque à cinq contre trois», a commenté sagement Patrick Poulin. J'avais vu le premier match des Russes contre Val-D'Or et j'avais dit aux jeunes de s'attendre à du jeu physique de leur part. Ils savaient donc à quoi s'attendre.»

Et de trois pour Thetford!

Les As de Thetford ont atteint la ronde quarts de finale de la catégorie Inter C quand ils ont défait les Baroudeurs de Beauce-Centre 3-0, jeudi soir, au Colisée Pepsi. Les deux formations avaient croisé le fer à deux reprises cette saison et les deux duels s'étaient terminés en faveur des Baroudeurs. «Nos joueurs sont sortis comme des lions, ce qui correspondait exactement à notre plan de match», a raconté l'entraîneur Pierre Marcoux. «C'est toutefois dommage que nos deux clubs se soient croisés si tôt dans le tournoi parce que nous sommes les deux meilleurs à l'échelle provinciale.» Jacob Perron, Xavier Grondin et Samuel Tardif ont marqué les buts des As. Olivier Morin a réussi le jeu blanc en repoussant 13 lancers.

Doublé de Crête-Belzile

Les arrières des petits Remparts de Québec ont pris les choses en main, jeudi soir, à l'Arpidrome de Charlesbourg, en marquant trois buts pour mener les protégés de Daniel Bédard à une victoire de 4-1 sur l'Océanic de Rimouski. Olivier Crête-Belzile a réussi deux buts, dont un lors d'une attaque à cinq. Philippe Fortin, un autre défenseur, et Guillaume St-Pierre ont complété la marque pour les vainqueurs. Maxime Collin a obtenu trois aides. Charles Drolet a bien fait devant le filet, ne cédant que devant Mathieu Samson. «Nos deux gros défenseurs ont fait le travail avec de très bons lancers, tout comme notre deuxième gardien qui a très bien répondu à l'appel», a commenté Bédard. Les jeunes représentants des Diables rouges retourneront sur la patinoire de l'Arpidrome aujourd'hui (16h15) pour se mesurer aux Cataractes de Shawinigan.

En vitesse...

Les Ducks d'Anaheim ont remporté leur deuxième victoire en tirs de barrage, jeudi soir, quand ils ont éliminé le Canadien de Montréal 3-2. Ils avaient vaincu les petits Remparts de la même façon, samedi dernier... Mason Glavine, le fils de l'ex-lanceur étoile des Braves d'Atlanta, Tom Glavine, a mis fin au débat en tirs de barrage et il a permis au Fire d'Atlanta de l'emporter 2-1 sur les Allemands de Baden-Wurttenberg dans l'Inter B. Le Fire affrontera aujourd'hui (20h30) le Bataillon de Montmorency... Joé Côté et Zachary Lévesque ont amassé trois points chacun pour mener les Pionniers du Nord-Ouest (Edmundston) à une victoire de 5-3 sur les Italiens de Veneto, jeudi matin, dans la catégorie Inter C.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer