L'Océanic écrasé 9-2

Alexandre Lagacé a dû céder sa place après... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Alexandre Lagacé a dû céder sa place après avoir accordé 4 buts sur 13 lancers.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Comme si la barre n'était pas déjà assez haute, l'Océanic a baissé les bras assez rapidement lors du premier affrontement de sa série de première ronde contre les Sea Dogs de Saint-Jean, les champions de la saison régulière.

La troupe de Serge Beausoleil a littéralement été écrasée 9-2, vendredi au Harbour Station Arena de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Les Sea Dogs ont dominé du début à la fin pour le plus grand plaisir de leurs 3586 partisans.

«Je pense qu'on est capables de mieux jouer que ce qu'on a fait», a reconnu Beausoleil. «Je pense que les joueurs ne sont pas contents du match non plus. Ils savent qu'ils peuvent mieux jouer. Notre gestion de la rondelle n'a pas été assez solide! Si tu remets la rondelle à l'adversaire qui a beaucoup de talent, il fait mal immédiatement. C'est ce qui est arrivé.»

Après la sixième minute de jeu, l'escalade a débuté : Mathieu Joseph, Cole Reginato et Joe Veleno ont marqué en quatre minutes les trois premiers buts des Sea Dogs . La recrue de 17 ans, Denis Mikhnin, a réussi à déjouer Callum Booth sur une passe de Louis-Philippe Denis à la 14e minute, mais le capitaine Spencer Smallman a mis à peine 85 secondes pour répliquer.

Le deuxième vingt s'est ouvert sur un changement de portier pour l'Océanic, alors que Jimmy Lemay (22 arrêts) s'est amené devant le filet à la place d'Alexandre Lagacé, déjoué quatre fois sur 13 tirs. Offrant un jeu plus physique et faisant des efforts pour résister, Rimouski a tenté de tenir le coup. Mais sa défensive complètement disloquée a permis à Kyle Ward de marquer sur un tir parfait. Smallman a ajouté son deuxième de la rencontre.

L'Océanic a connu un rare moment de réjouissance en deuxième période lorsqu'Alexandre Grisé s'est échappé et a décoché un lancer de loin pour enfiler l'aiguille entre les jambières de Booth, auteur de 22 arrêts. Le dernier tiers a pris fin sur un deuxième but de Joseph, cette fois en désavantage numérique. Par la suite, Julien Gauthier a déjoué tout le monde pour en ajouter un et Smallman a signé son tour du chapeau. 

Des largesses

Il ne faut cependant pas oublier que l'Océanic est arrivé à Saint-Jean avec six joueurs de 19 et de 20 ans, pendant que leurs hôtes en comptaient 17. «On a eu nos chances», a analysé le pilote des Bleus. «On a connu un très bon début de match. Mais on a été victimes de quelques largesses qu'on a données à l'adversaire, qu'il a saisies assez rapidement!»

De retour au jeu, le capitaine de l'Océanic Samuel Laberge affrontait pour la première fois son prédécesseur et ancien coéquipier Simon Bourque. De son côté, Nicholas Blachman faisait face à son ancien club.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer