Baie-Comeau 2/Rimouski 4: une bouffée d'air frais pour l'Océanic

De retour au jeu, Daniel Hardie n'a pas... (Collaboration spéciale Rémi Sénéchal)

Agrandir

De retour au jeu, Daniel Hardie n'a pas mis de temps à se mettre en marche en marquant en première période.

Collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) La victoire de 4-2 de l'Océanic lors du premier de deux matchs en deux jours contre le Drakkar a assurément apporté une bouffée d'air frais à la formation de Serge Beausoleil, qui a récolté deux précieux points, vendredi au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

L'Océanic a réussi à se sortir d'une malheureuse série de défaites et à briser la séquence de quatre victoires du Drakkar. «Au moment où on se parle, notre destinée est entre nos mains», philosophait Beausoleil. «Ce soir, on l'a prise en mains!»

Les 12 premières minutes de la rencontre n'annonçaient pourtant rien de bon pour l'Océanic, alors que le compte était de 2-0 pour les visiteurs. «Le début était nerveux», a reconnu Beausoleil. «Par la suite, les gars ont pris leur envol. Après avoir cafouillé en avantage numérique, les gars sont revenus avec deux gros buts! Nos vétérans étaient là. C'est un très gros match pour nous et on a été disciplinés.» 

Deux joueurs étaient de retour de l'infirmerie : Daniel Hardie et Alexandre Grisé. «Ce sont des ajouts importants», a reconnu leur entraîneur. Par ailleurs, Samuel Hunter a été suspendu pour une période indéterminée, après son geste disgracieux qui a envoyé Rémy Anglehart en ambulance à l'hôpital, lors du match de mardi contre l'Armada.

100e point de Boland

C'est le Drakkar qui a ouvert la marque en désavantage numérique sur un but de Gabriel Fortier (9e) à 10:46. La troupe de Martin Bernard en a ajouté un autre rapidement lorsque Noah Corson (9e) a déjoué Jimmy Lemay à 12:09. Rimouski a profité de son avantage numérique pour réduire l'écart en fin de première grâce à Hardie (18e). Tyler Boland a récolté une aide, ce qui lui a permis de franchir le cap des 100 points en saison et lui a valu une ovation et des applaudissements nourris des 3832 partisans.

La pression sur le meilleur marqueur de la ligue se fait toutefois sentir. «Il a forcé un peu trop la note», a noté Beausoleil. «Des fois, il a essayé de prendre des tirs, alors que c'était fermé.»

Au deuxième tiers, Charles-Olivier Lévesque s'est amené devant le filet de l'Océanic. «Il a très bien fait dans les deux dernières périodes. Il a calmé le jeu.» Puis, Dylan Montcalm (16e) a déjoué Antoine Samuel pour égaliser la marque. «Montcalm a été électrisant», a indiqué Beausoleil.

Émanuel Aucoin (3e) a profité d'un autre jeu de puissance pour donner les devants aux Bleus au dernier engagement, puis Carson MacKinnon a doublé l'avance.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer