L'Océanic de retour sur terre

Serge Beausoleil a mentionné que la concentration de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Serge Beausoleil a mentionné que la concentration de ses joueurs n'était pas très bonne, samedi.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Après une éclatante victoire contre les Huskies, l'Océanic a plié l'échine 4-1 devant les Foreurs au Centre Air Creebec de Val-d'Or, samedi. «Les gars étaient encore sur un nuage de la veille», a observé l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «Ce sont de beaux apprentissages. Ils ont vécu de belles émotions! Mais de jouer tout de suite le lendemain, ils avaient une moins bonne acuité!»

Les troupiers de Beausoleil n'étaient peut-être pas prêts à affronter de si coriaces adversaires après la victoire inattendue et plutôt émotive de 4-1 contre la puissante machine des Huskies, vendredi? «La concentration était moins bonne», a reconnu l'entraîneur-chef. «C'est pour ça qu'on a donné plus de buts sur des erreurs mentales.

«On a quand même fait de bonnes choses», a tenu à ajouter Beausoleil. «On a dirigé 43 tirs [contre 30 par Val-d'Or]. Étienne Montpetit a été, de l'autre côté, très solide. C'est une très bonne équipe, Val-d'Or! Ils ont beaucoup de vitesse et ils étaient prêts pour ce match-là!»

À son troisième match en quatre jours et après de nombreuses heures de route, l'Océanic a affiché une fatigue mentale. «Il ne faut pas trouver de faux-fuyants», a rétorqué Beausoleil. «On a été battus par une équipe qui est plus solide que nous et on a donné trop de chances de marquer en bout de ligne!» Jake Smith a lancé les Foreurs en avant dès la 95e seconde. Puis, à 7:08, David Noël a doublé l'avance des locaux.

Les Foreurs tiennent bon

À 12:39 de l'engagement médian, Rimouski a réduit l'écart grâce au marchand de vitesse Alexandre Grisé (8e), qui a compté avec une seconde à écouler à l'avantage numérique. Les Foreurs se sont fait dominer totalement, mais ont tout de même su préserver leur priorité de deux buts.

L'Océanic a bombardé Étienne Montpetit de 21 tirs lors de cette période, alors que ses coéquipiers n'ont réussi qu'à lancer cinq fois sur Charles-Olivier Lévesque, qui a tout de même trouvé le tour de céder un but. Mathieu Nadeau (21e) a profité de l'ouverture béante laissée à la gauche du cerbère pour marquer sans difficulté. Au début du dernier tiers, Alexis Pépin (17e) a complété la marque.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer