L'air de l'Abitibi revigore l'Océanic

Serge Beausoleil a souligné le brio du gardien... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Serge Beausoleil a souligné le brio du gardien Jimmy Lemay, qui a bloqué 35 des 36 tirs dirigés vers lui vendredi soir.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Après une séquence de quatre revers, il aura fallu que l'Océanic se retrouve à 1200 km de la maison pour savourer enfin une victoire, vendredi.

Rimouski a battu 4-1 la puissante machine de Rouyn-Noranda sur son propre territoire. Attaqué de tous bords et de tous côtés par les Huskies, le gardien Jimmy Lemay a eu un gros mot à dire dans cette victoire. Il a résisté à 35 des 36 tirs de la meute.

«C'est une belle victoire d'équipe», a noté l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «Jimmy Lemay a fait des arrêts-clés. Mais en même temps, les joueurs ont bloqué plus d'une vingtaine de tirs, puis ont gardé la puissante offensive des Huskies à l'extérieur de l'enclave. Ça a permis de les museler un peu. C'est un gros match de nos jeunes qui ont offert du très bon hockey. Nos vétérans ont aussi bien performé.»

Louis-Philippe Denis (4e) a ouvert la marque pour l'Océanic. Ce fut d'ailleurs le seul but du premier engagement. En deuxième période, Samuel Naud (2e) a vu le vide laissé par Lemay et a décoché un tir parfait pour créer l'égalité. Mais, le meilleur marqueur du circuit Courteau, Tyler Boland, a ensuite redonné les devants aux siens avec son 41e but en saison.

Paré en renfort

Lors du dernier vingt, Boland a fait sortir Tremblay de sa zone de but et, de l'arrière du filet, a glissé le disque à Alex-Olivier Voyer (7e), qui n'a eu qu'à le déposer dans une cage abandonnée. En fin de duel, Justin Paré, qui a été rappelé des rangs collégiaux AAA, a marqué dans un filet désert.

«On était mal pris», a souligné Beausoleil. «Il y a des gars qui sont malades. Il y a un virus et ils ne peuvent pas jouer. À pied levé, on l'a fait venir et il a joué un très fort match! Il connaît notre système et ça nous donne de la profondeur!» 

Beausoleil et ses troupiers reprenaient la route pour Val-d'Or avec beaucoup de motivation pour leur dernier match d'une série de trois en quatre jours. «Il faut terminer ce voyage-là sur une note positive», a lancé l'entraîneur-chef, en gardant tout de même à l'esprit qu'il ne faut jamais sous-estimer l'adversaire.

«À Val-d'Or, c'est très, très difficile. Ce soir [vendredi], ils ont battu les Screaming Eagles. Ils jouent très bien à la maison. Il ne faut pas penser que ce sera une partie de plaisir. Il faut retomber sur nos pattes.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer