L'Océanic donne des sueurs froides aux Sags

Pour souligner son 40e but, l'un de ses plus... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Pour souligner son 40e but, l'un de ses plus spectaculaires, le meilleur marqueur du circuit Courteau, Tyler Boland a eu droit à une ovation de la part des partisans de Rimouski.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic a tenu tête aux Saguenéens, dimanche, en y allant de deux buts dans les cinq dernières minutes du match, réduisant ainsi l'écart à un seul but. Mais, les sueurs froides n'ont pas empêché les hommes de Yannick Jean de repartir du Colisée Financière Sun Life de Rimouski avec une septième victoire de suite. Pour les Bas-Laurentiens, il s'agissait du deuxième revers de la fin de semaine, au compte de 4-3 à domicile.

L'entraîneur-chef du club vainqueur faisait une lecture mi-figue mi raisin de la performance des siens. «On s'est mis nous-mêmes dans le pétrin à quelques reprises, estimait Jean. À cinq contre cinq, j'ai adoré la manière dont on s'est comportés et qu'on a dominé.» Il en avait à redire de l'indiscipline de ses troupiers. «Il faut être disciplinés plus que ça, a-t-il lancé. Ça fait pas partie des Saguenéens de prendre autant de pénalités lors d'un match.»

Il faut aussi souligner le travail de son gardien, Julio Billia, qui a élevé son jeu d'un cran au cours des derniers duels. «Il a toujours été un morceau important, a fait valoir son entraîneur. Il fallait lui donner du temps et je pense qu'il a trouvé son momentum dans les dernières semaines.»

«C'est un match qui nous a échappé surtout à cause de notre gestion de rondelle dans notre zone», a analysé, de son côté, le pilote des Bleus, Serge Beausoleil. «On a fait beaucoup trop de revirements. Du côté de nos jeunes, des gars ont eu de belles possibilités, mais ils ont eu de la difficulté à nous fournir un effort décent.»

Trois points pour Ratelle

En début de rencontre, Daniel Hardie a reçu un coup de coude au visage de Joey Ratelle, un geste qui n'a pas été puni. Visiblement sonné, le numéro 15 de l'Océanic a retraité vers la clinique et n'est pas revenu. Selon son entraîneur, il s'agit d'une commotion cérébrale qui le gardera à l'écart du jeu pour au moins une semaine. «Je m'étonne beaucoup que Ratelle ait pu jouer ce match-là après le coup, a admis Beausoleil. Puis, il a deux buts et une passe!»

À 15:30, Tyler Boland s'est faufilé à travers la défensive pour battre Billia, ouvrant ainsi la marque pour l'Océanic en avantage numérique. Pour souligner son 40e but, l'un de ses plus spectaculaires, le meilleur marqueur du circuit Courteau a eu droit à une ovation de la part des partisans de Rimouski. Son entraîneur ne tarissait pas d'éloges pour son joueur qui a maintenant amassé 90 points. «C'est un bel exemple à donner à nos jeunes», a-t-il affirmé.

Lors de l'engagement médian, les Sags ont nettement dominé, notamment au chapitre des tirs au but, alors que les locaux n'ont réussi qu'à lancer quatre fois, contre 14 tirs de la part des visiteurs. Nicolas Roy a égalé la marque avant que Ratelle permette à Chicoutimi de prendre les devants.

Au dernier engagement, des buts de German Rubtsov et de Ratelle, avec son deuxième du match, ont creusé l'écart en faveur des Sags. Mais, dans les cinq dernières minutes de jeu, une remontée des locaux a redonné de l'espoir aux 3 153 spectateurs. Denis Mikhnin et Charle-Édouard D'Astous ont réduit le déficit à un seul but, mais ce ne fut pas suffisant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer